PDF

PDF (Portable Document Format)
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 08/01/14
  • Correction mineure : 08/01/14
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Fiches logiciel PLUME connexes : LaTeX

Doxygen : Doxygen est un système de génération de documentation à partir du code source

Description
Fonctionnalités générales

Doxygen permet de créer des documentations à partir du code source sous différents formats qui vont du site web très interactif au document pdf (mais aussi LaTeX, XML, RTF, Man pages, ...).
La documentation est générée à partir de la syntaxe et de la grammaire du langage (classe, fonctions, ...) et peut être complétée par des informations (balises) insérées sous forme de commentaires interprétables par Doxygen (ex : /** ..**/)
Il accepte, entre autres, comme source les langages C++, C, Objective-C, C#, PHP, Java, Python, IDL, Fortran, VHDL, Tcl et peut-être étendu à d'autres langages non supportés nativement.

Autres fonctionnalités

Des sémaphores adaptées au langage ('!!', '///' ou '/**') permettent à Doxygen de repérer des informations à rajouter à la documentation, notamment à l'aide de mot-clés (@call @version, @author, @see, \brief, \laxtexonly ... \endlatexonly) pour spécifier les caractéristiques d'un module, un objet, une fonction, introduire des formules, etc...
On peut écrire des formules en TeX directement dans les fichiers source (par exemple pour les unités des variables en paramètres), mais aussi inclure des fichiers LaTeX pour rajouter de la documentation dans le guide de l'utilisateur (avec \input{my_doc_file.tex}).
Les fichiers d'en-tête à la production du site web ou au fichier pdf (via LaTeX) de la documentation sont modifiables, ce qui permet de faire ces propres présentations de la documentation.
Doxygen est intégré à certains IDE ( eclipse).
Doxygen peut s'utiliser en ligne de commande ou via Doxywizard (une interface graphique pour Doxygen).
En ligne de commande, il peut être paramétré avec :

  • un fichier de configuration (Doxyfile) regroupant les options, les préférences
  • un fichier 'layout' pour personnaliser plus finement les sorties
Interopérabilité

Les formats de sorties sont HTML, LATEX, MAN, RTF, XML, DOCBOOOK, Compiled HTML Help, Qt Compressed Help, Eclipse Help, XCode DocSets, PostScript et PDF.
On pourra également générer un module PERL qui contiendra la structure du logiciel.
Enfin, on peut lier plusieurs documentations par en générant des fichiers TAGFILE.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

C'est un excellent outil de documentation, qui permet de faire communiquer les développeurs d'outils de calcul scientifique
et de construire la documentation utilisateur et développeur en même temps. Cette documentation peut être versionnée et suivre alors l'évolution du code.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

La prise en compte du Fortran est assez pauvre.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Très nombreuses : Debian, Ubuntu, Fedora, MacPorts, etc.

Logiciels connexes
  • Doxywizard (interface graphique pour Doxygen)
  • graphviz
  • LaTeX
  • browser
  • mathjax
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Listes de discussion "annonces", "développeurs", "projets" et "utilisateurs : http://sourceforge.net/p/doxygen/mailman/

Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 04/03/13
  • Correction mineure : 04/03/13
  • Rédacteur de la fiche : Pierre-Antoine Delsart - LPSC (CNRS, Université Joseph Fourrier)
  • Relecteur(s) : John Idarraga (LAL)
    Benoit Clément (LPSC)
    Dirk Hoffmann (Centre de Physique des Particules de Marseille (CPPM-IN2P3))
  • Contributions importantes : Cette fiche avait été initiée par Christian Helft comme RT, puis reprise comme tel par Dirk Hoffmann qui avait fait un travail de relecteur jusqu'à ce moment-là.
  • Responsable thématique : Dirk Hoffmann (Centre de Physique des Particules de Marseille (CPPM-IN2P3))
Mots-clés

ROOT : framework d'analyse de données scientifiques

Description
Fonctionnalités générales

ROOT est une bibliothèque C++ destinée à l'analyse de larges volumes de données numériques. Écrit par et pour les physiciens des particules, ROOT est utilisé dans le cadre des principales expériences de physique des hautes énergies (LHC, Tevatron, SLAC...) depuis l'ère de HERA, par exemple par l'expérience H1 officiellement depuis 2000. ROOT est aussi utilisé par certaines communautés en biotechnologie et économie.

En résumé, ROOT sert

  • au stockage efficace de volumes importants de données numériques sous forme de ntuples ou d'objets structurés.
  • d'outil d'analyse de ces données. Pour les analyses simples, des fonctionnalités de visualisation interactive sont fournies. Une très riche API C++ est disponible pour les analyses plus complètes.

La taille et la modularité de la bibliothèque font de ROOT un outil flexible, mais nécessitant une connaissance du C++ pour une utilisation autre que superficielle.

Des interfaces en python et ruby rendent aussi ROOT utilisable à travers ces langages.
Les fonctions C++ sont accessibles à partir des langages C et FORTRAN moyennant une "traduction" (demangling, comme c++filt) des noms des méthodes. Et de ce fait, les méthodes C++ de ROOT peuvent également être utilisées à travers ces langages classiques.

Autres fonctionnalités

La bibliothèque est constituée essentiellement d'un ensemble d'objets C++ répartis en "modules".

Liste un peu plus détaillée de fonctionnalités :

  • Sauvegarde et accès aux données numériques.
  • Visualisation interactive sous diverses formes, en 1, 2 ou 3D : histogrammes, graphes, fonctions numériques, images. Export vers différents formats graphiques vectoriels et matriciels (voir détails et exemples dans le paragraphe "Interopérabilité").
  • Méthodes statistiques et d'ajustements ("fits") avancées, via le sous-projet RooStat.
  • Analyse discriminante multivariée (réseaux de neurones, rapports de vraisemblance, arbres de décision...), via le package TMVA.
  • Système de calcul distribué sur plusieurs processeurs/cœurs : PROOF.
  • Système complet d'interface graphique utilisateur (GUI).
  • Nombreuses classes utilitaires de programmation (conteneur, chaîne de caractères), pour la physique (ex: vecteur de Lorentz) ou mathématiques (ex: matrices, opération sur les matrices).
  • ...

Exemple de graphiques générées avec ROOT (CC BY-NC-SA/3.0, R. Brun) - cliquer pour un catalogue de captures d'écran :
Image 2d d une gerbeHistogramme

ROOT contient un interpréteur de C/C++ (CINT) pour une utilisation interactive en mode ligne de commande. Il inclut un générateur de dictionnaire fournissant l'introspection et permettant d'utiliser interactivement n'importe quelle classe C++ (avec complétion des noms de symboles par la touche de tabulation). Grâce à cet interpéteur, ROOT peut être utilisé en trois modes complémentaires:

  • Interprétation de lignes de commande, interprétées ligne par ligne et exécutées immédiatement
  • Interprétation d'un "script" contenant des instructions C++, également interprétées ligne par ligne
  • Compilation d'un bout de code source C++ valable, chargement dans la mémoire vive et mise à jour du dictionnaire des symboles, puis exécution directe ou via une instruction en ligne de commande qui fait appel aux symboles nouvellement chargés.

Selon la phase de développement d'un logiciel d'analyse, les trois modes rendent l'utilisation plus efficace et productive de la première ébauche jusqu'à la finalisation du code.
Le remplacement de CINT par l'interpréteur cling (basé sur LLVM) lors de la sortie de la version 6 de ROOT a été annoncé.

Illustration de l'utilisation de l'interpréteur interactif de ROOT pour générer des graphiques (CC BY-NC-SA/3.0, R. Brun) - cliquer pour un catalogue de captures d'écran :
UI et GUI

Panoplie de graphiques 2D générées avec ROOT (CC BY-NC-SA/3.0, R. Brun) - cliquer pour un catalogue de captures d'écran :
graphiques 2d

D'autre part, il est possible de se servir de ROOT uniquement comme une bibliothèque exhaustive de fonctions, algorithmes de calcul et de statistiques ainsi que d'outils graphiques qui sont intégrés directement dans une nouvelle application autonome, compilée à partir de code source utilisateur.

Interopérabilité

Formats de données numériques :

  • Natif 'ROOT': un format indépendent de l'architecture matériel et du système d'exploitation.
    Typiquement le format TTree ou TNtuple sont utilisé comme une sorte de standard de fait.
  • Certaines classes peuvent lire le csv.
  • Interface pour base de données SQL.
  • Mathematica (pour la version 5.30)
  • Interface pour XML et des extensions comme GDML, utilisé dans Geant4.
  • Des interfaces pour des structures simples de donnés tels que ceux crées par des générateurs de MonteCarlo, tels que Pythia.

Export graphique : jpeg, png, gif, svg, ps, eps, tiff, xpm, xml.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

ROOT est un standard de fait pour tous les physiciens des particules (communauté de plus de 10 000 chercheurs en Europe) et leur collaborateurs. Le nombre de téléchargements a dépassé pour les seules sources du logiciel, la marque symbolique de 100 000 en 2011. De par son origine et sa conception il est particulièrement adapté au domaine. Il est utilisé quotidiennement et de façon satisfaisante (malgré certains points agaçants, c.f. ci-dessous) par nombre de ces chercheurs.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Quelques aspects critiquables résultent de la (trop) grande taille de la bibliothèque : syndrome de "ré-invention de la roue". Un exemple typique est le "ToolKit" graphique intégré qui parait peu abouti par rapport à des alternatives open source (GTK ou Qt).

En revanche, le projet évolue régulièrement et l'équipe de développement est réactive, il y a un bon soutien de la communauté.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Fedora14. Les distributions Scientific Linux ne contiennent généralement pas de paquet de ROOT, probablement parce que cette communauté préfére de loin les versions fraîchement distribuées par les auteurs au CERN.
Le site ROOT au CERN (root.cern.ch) propose, outre les sources, des paquets précompilés de binaires pour Scientific Linux (RPM, normalement compatibles avec la famille RedHat), Mac OS X, Solaris 11, AIX ainsi que Windows, mais pas Debian/Ubuntu.
Les différentes versions de ROOT ainsi que dernière version de développement du code source sont accessibles par svn

Plates-formes

Linux, Windows, Mac OS X, nombreuses variantes d'Unix. Plus généralement tout système d'exploitation avec un compilateur GNU et la bibliothèque graphique Qt.
Testé sur Scientific Linux (SL4, SL5, SL6, SLD, SLC, ...), Fedora.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Tous les logiciels d'analyse de données numériques : octave, R, GDL, JavaAnalysisStudio (JAS), Matlab, Mathematica, Maple, etc...

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Développé au CERN avec une participation significative et régulière du FNAL ainsi que des centaines de développeurs plus ou moins occasionnels de la communauté de la physique des particules (HEP - "high energy physics" en anglais).

Eléments de pérennité

Sous les auspices du CERN, le "cœur" des développeurs officiellement annoncé sur le site (début 2012) est au nombre de douze et réparti sur plusieurs continents. Le projet soutient activement tous les développeurs occasionnels de la communauté.
La pérennité est excellente pour plusieurs années, la version 1.00 de ROOT étant sortie en 1997. Il peut être considéré comme le successeur du logiciel d'analyse statistique PAW écrit en FORTRAN et développé à partir des années 1970 jusqu'à l'avènement de ROOT. Devenu projet officiel du département de physique du CERN en 2002, il sera de fait irremplaçable pour les expériences pendant la durée de vie du LHC (30 ans à partir de 2008) et des analyses de ses données qui s'ensuivront.

Références d'utilisateurs institutionnels

IN2P3 (regroupant une bonne vingtaine de laboratoires de recherche en physique), CERN, FERMILAB, DESY, SLAC

Selon cette présentation à CHEP2012, ROOT serait le deuxième logiciel le plus souvent cité (après GEANT) dans les publications du domaine de la recherche en physique des particules autour du CERN.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 26/03/14
  • Correction mineure : 27/03/14
Mots-clés

LibreOffice : suite bureautique intégrée

  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Téléchargement
  • Version évaluée : 4.1.3
  • Langue(s) de l'interface : français, anglais, autres
  • Licence : LGPL

    V3.

    Textes et images du site web : Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 License.

    "LibreOffice" et "The Document Foundation" sont des marques enregistrées dans un ou plusieurs pays. Leurs logos et icônes sont soumis au droit d'auteur.

Description
Fonctionnalités générales

Suite bureautique intégrée comprenant :

  • un traitement de texte «Writer»,
  • un tableur «Calc»,
  • un module de création de présentation «Impress»,
  • un module de dessin vectoriel «Draw»,
  • une base de données intégrée «Base»,
  • un éditeur d'équations «Math».
Autres fonctionnalités
  • Dictionnaire, dictionnaire des synonymes.
  • Installation multilingue permettant un grand nombre de langues nationales et régionales.
  • Signatures numériques de document.
  • Environnement de développement de macrocommande (différents langages : LibreOffice Basic, Python, BeanShell, JavaScript).
  • Dans cette version, la gestion des espaces insécables en français est intégrée.
  • De nombreuses extensions sont disponibles : http://extensions.libreoffice.org/libreoffice-extensions-and-templates-fr?set_language=fr
Interopérabilité
  • Par défaut, le format des documents est en standard ouvert ODF (OpenDocument Format), voir : http://opendocument.xml.org/ (OASIS et ISO), et la fiche PLUME : https://www.projet-plume.org/fr/ressource/format-o...
  • Export possible en PDF y compris pour les formulaires.
  • Peut ouvrir et enregistrer des fichiers dans les formats d'autres suites bureautiques comme les fichiers à extension .doc(x), .xls(x), .ppt(x) de Microsoft Office ainsi qu'au format HTML.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

J'utilise la version française sur un poste Windows principalement comme outil de traitement de texte, tableur et pour la création de diaporamas.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • En cas de dysfonctionnement, on peut consulter les pages :
    - notes de version : http://fr.libreoffice.org/telecharger/notes-de-ver...
    - lisez-moi : http://fr.libreoffice.org/home/lisez-moi/
  • Les utilisateurs de MS-Windows 2000 peuvent avoir besoin de cette mise à jour avant de pouvoir installer LibreOffice, voir http://www.microsoft.com/downloads/en/details.aspx....
  • Sur MacOS et sur MS-Windows (en particulier MS-Windows 7), les diaporamas peuvent apparaître incomplets. Comme contournement, allez à LibreOffice -> Préférences -> Affichage, et désactivez l'accélération matérielle.
  • La version 3.5 utilise un algorithme de chiffrement différent de celui des versions précédentes : AES a remplacé Blowfish. En conséquence, les fichiers chiffrés avec LibreOffice 3.5 ne peuvent pas être ouverts avec les versions de LibreOffice précédentes jusqu'à 3.4.4. LibreOffice 3.4.5 permet d'ouvrir ces fichiers. Cependant en enregistrant à nouveau avec LibreOffice 3.4.5 l'ancien algorithme de chiffrement sera utilisé. Les fichiers chiffrés avec l'ancien algorithme peuvent évidemment être utilisés par LibreOffice 3.5.0.
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Plusieurs distributions GNU/Linux intégrent LibreOffice : Arch Linux, Fedora, Gentoo, Mageia, OpenSUSE et Ubuntu.

Plates-formes

Windows (XP, VISTA, 7), GNU/Linux, MacOS (>=10.4)

Logiciels connexes
  • Un pack d'aide en français est téléchargeable sur le site afin de bénéficier de l'aide en local. Sans installation du pack d'aide, LibreOffice accède automatiquement au site Internet d'aide lors de l'utilisation d'une fonction d'aide (menu, touche F1 sur Windows...) de LibreOffice.
    *Environnement d'exécution Java : il faut installer JRE (Java Runtime Environment) pour avoir certaines fonctionnalités comme le module de base de données (Base), certains assistants et extensions (générateur de rapports, solveur, etc.). Il est préférable d'installer la dernière version de l'environnement d'exécution Java avant d'installer LibreOffice.
    Pour installer un environnement d'exécution Java ou pour vérifier si vous en disposez déjà, consultez le site officiel de Java en français : http://java.com/fr/
  • De nombreuses extensions permettant de compléter et personnaliser la suite sont disponibles sur : http://extensions.libreoffice.org/. On trouve notamment des modèles de présentation pour le module "Impress" qui remplacent avantageusement ceux proposés par défaut.
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement
  • Editée initialement par la société StarDivision, fondée en 1995 par Marco Börries, StarOffice est repris par Sun Microsystems en 1999 et est alors une suite propriétaire et commerciale. En 2000, Sun Microsystems met la plupart du code sous licence LGPL ce qui donne la suite libre OpenOffice.org. A la suite du rachat de Sun Microsystems par Oracle en 2009, des membres quittent le projet OpenOffice.org. Ils forment un nouveau groupe appelé The Document Foundation et continuent le développement de la suite sous le nom de LibreOffice, tandis qu'Oracle cède OpenOffice.org à Apache. Pour en savoir plus : http://www.framablog.org/index.php/post/2012/05/27...
  • LibreOffice et OpenOffice sont désormais dans une sorte de concurrence : Ubuntu a choisi de soutenir LibreOffice ; il n'y a plus de paquet OpenOffice dans la logithèque des dernières versions d'Ubuntu.
  • The Document Foundation est une organisation constituée en fondation en 2010 par les membres leaders de l’ancienne communauté OpenOffice.org. Elle bâtit sur les fondations des dix ans de travail sur OpenOffice.org. Elle a été créée avec la conviction qu’une fondation indépendante est ce qui convient le mieux aux valeurs intrinsèques d’ouverture, de transparence et de reconnaissance des personnes pour leur contribution à la Communauté. Elle est ouverte à toute personne qui est en accord avec ses valeurs et contribue à ses activités. Elle accueille la participation des entreprises, par exemple en parrainant le travail d’individus et de contributeurs dans la communauté.
Eléments de pérennité
  • La suite LibreOffice dérive de logiciels qui existent depuis 1999. Elle est un embranchement (un « fork ») d'OpenOffice.org, lui-même issu de StarOffice.
  • Elle est soutenue par de nombreuses entreprises, communautés et organisations du logiciel libre : FSF, Gnome, AFUL, APRIL, NeoOffice, Canonical, Novell, Red Hat, Google.
  • Elle est intégrée dans plusieurs distributions GNU/Linux.
  • L'enregistrement des fichiers (.odt, .ods...) se fait en format OpenDocument Format, standard OASIS et ISO (Voir fiche PLUME sur ODF).
Références d'utilisateurs institutionnels

Groupe de Mutualisation InterMinistérielle pour une bureautique Ouverte (MimO : http://www.journal-officiel.gouv.fr/mimo/) qui regroupe ministères et administrations tels que environnement, défense, intérieur, économie, budget, culture, justice, agriculture, DILA, ENA, Assemblée nationale, CAF...

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • LibreOffice est parfois abrégé en LibO ou LibrO dans les forums.
  • Sous Windows, choisissez le mode "installation personnalisée" pour installer les langues et dictionnaires souhaités.
  • Pour saisir l'espace insécable, utilisez les touches Ctrl Maj Espace.
  • Pour la version 3.5, il est préférable sous Windows XP d'avoir une version JRE 32 bits ou JRE 6 (téléchargeable sur http://www.oldapps.com/) plutôt que JRE7 sinon un message signale une erreur mais ce n'est pas bloquant.
  • Extension permettant d'insérer directement des OpenCliparts : http://extensions.libreoffice.org/extension-center...
Contributions

Pour développer, assister, traduire, financer... : http://fr.libreoffice.org/participer/

Fiche logiciel à valider
  • Création ou MAJ importante : 21/11/12
  • Correction mineure : 21/11/12
  • Rédacteur de la fiche : Odile Bénassy - UFR Droit Université Paris Sud 11 (Université Paris Sud 11)
  • Responsable thématique : Dirk Hoffmann (Centre de Physique des Particules de Marseille (CPPM-IN2P3))
Mots-clés
Pour aller plus loin

PDFjam : manipulation des fichiers PDF en ligne de commande

Ce logiciel est en cours d'évaluation par la communauté PLUME. Si vous utilisez ce logiciel en production dans notre communauté, merci de déposer un commentaire.
Description
Fonctionnalités générales

Description

pdfjam est un utilitaire de manipulation des fichiers PDF. Basé sur LaTeX/PDFLaTeX/Pdfpages, il en apporte la puissance sur un plateau : pas besoin d'écrire du code, tout se fait en ligne de commande.

Fonctionnalités

pdfjam permet de relier des pages, avec ces fonctions :

  • pdfjoin pour simplement adjoindre des fichiers PDF l'un après l'autre :
    pdfjoin premier.pdf second.pdf ... dernier.pdf --outfile resultat.pdf
  • pdfjam pour adjoindre seulement quelques pages de chaque :
    pdfjam fichier1.pdf '{},2-' fichier2.pdf '10,3-6' --outfile resultat.pdf
  • pdfbook pour obtenir un livret prêt pour le façonnage et, avec le positionnement correct de 4 pages par feuille (agrafées dans le pli central), dans le bon ordre et la bonne orientation :
    pdfbook --suffix 'sig4' --batch myfile1.pdf myfile2.pdf

pdfjam permet également de coller plusieurs pages ensemble dans la même page (pour économiser le papier...), avec pdfnup :

  • 2 pages ensemble pour former une page "paysage", sans cadre :
    pdfnup source.pdf --nup 2x1 --outfile resultat.pdf
  • 2 pages ensemble pour former une page "portrait", sans cadre :
    pdfnup source.pdf --nup 1x2 --outfile resultat.pdf
  • 4 pages 2×2, format paysage, avec un trait fin encadrant chacune des pages :
    pdfnup source.pdf --nup 2x2 --frame true --outfile resultat.pdf

pdfjam donne aussi la possibilité d'extraire des pages :

  • pdfjam fichier1.pdf '3' extrait la page 3
    (pour extraire toutes les pages d'un seul coup voir plutôt pdftk)

On peut aussi avec pdfjam changer la taille de papier :

  • pdfjoin source.pdf --paper a5paper --outfile resultat-a5.pdf

En savoir plus

Autres fonctionnalités

pdfjam permet aussi :

  • pdf90, pdf180 et pdf270 pour modifier l'orientation de la page.
  • pdfflip pour symétriser la page de sorte qu'elle apparaît écrite à l'envers (utile pour éditer des transparents).
  • pdfpun fait la même chose que pdfnup sauf que les pages sont ordonnées de la droite vers la gauche.
  • l'option --scale de pdfjam permet d'agrandir ou de rétrécir les pages.
  • l'option --trim de pdfjam permet de couper les marges.
  • l'option --keepinfo permet de conserver les méta-données du fichier original.
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Comme tout programme puissant (penser à rm -rf), pdfjam peut occasionner des dégâts s'il est utilisé distraitement : Il écrase sans prévenir les fichiers de même nom. Il vaut mieux être attentif.
  • Les liens hypertexte sont perdus.
  • On a parfois des résultats incertains sous Fedora.
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré
  • pdfjam est intégré aux distributions Texlive

  • sous Debian : paquet texlive-extra-utils

  • sous Fedora : paquet pdfjam

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Un particulier, David Firth

Environnement utilisateur
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • Lancer la commande pdfjam --help pour obtenir la liste des diverses options.
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 30/10/12
  • Correction mineure : 29/10/13
Mots-clés

Impressive : lecteur de présentations en PDF

Description
Fonctionnalités générales

Impressive n'est pas un outil de réalisation de diaporama ("à la powerpoint"). Il va simplement afficher vos présentations mais avec quelques outils supplémentaires enjolivant la dite présentation.

Faire une transition animée entre chaque diapositive : piochées aléatoirement, les transitions sont très discrètes.

Surligner des parties sur une diapositive : très pratique pour accompagner la partie orale d'une présentation. Le sur-lignage reste en mémoire quand on ré-affiche la diapositive.

Éclairer une partie de la diapositive avec votre souris : un peu comme une lampe de poche, vous pouvez éclairer une zone ronde, la taille du rond se règle avec la molette de la souris.

Afficher une vue d'ensemble de la présentation : très pratique pour retrouver une diapositive rapidement, ou utiliser à la fin de la présentation, les spectateurs se rappelleront des diapositives au moment des questions.

Interopérabilité

Impressive utilise en entrée des fichiers PDF PDF.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

J'utilise Impressive pour toutes mes présentations dans le cadre de PLUME et des mes activités CNRS/DSI/ARESU. Je fais mes présentations avec la classe Beamer Beamer, je trouve le rendu de la combinaison Impressive/Beamer de grande qualité visuelle.
De plus, les quelques outils proposés avec Impressive accompagnent très bien la partie orale d'une présentation. Les diapositives sont plus interactives.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Impressive utilise OpenGL pour réaliser ses effets. Une carte graphique (et un pilote adapté) assez puissante peut être nécessaire pour les effets les plus sophistiqués.

La prise en charge du langage Python Python n'est pas native sous Windows, il peut être donc difficile d'utiliser Impressive sous Windows.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Fedora, Ubuntu

Plates-formes

Tout système capable d’exécuter du Python Python.

Logiciels connexes

Tout logiciel de création de présentation "diaporama" : Powerpoint, Impress Impress, Beamer Beamer, etc...

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Ce logiciel est développé par une seule personne.

Eléments de pérennité

La première version est sortie en septembre 2005 et la dernière version date d'octobre 2010. A noter qu’initialement ce logiciel s'appelait Keyjnote.

Références d'utilisateurs institutionnels
  • L'auteur de cette fiche, utilise Impressive pour réaliser des présentations techniques PLUME et celles dans le cadre du pôle ARESU de la DSI du CNRS.

  • Un des relecteurs de cette fiche, utilise Impressive pour réaliser des présentations internes au laboratoire, au LAAS, ou lors de congrès scientifiques (lorsqu'il est possible d'utiliser son PC personnel pour la présentation, Impressive étant rarement disponible en standard sur les PC mis à disposition lors de congrès).

Environnement utilisateur
Documentation utilisateur
Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 11/10/11
  • Correction mineure : 11/10/11
  • Auteur de la fiche : Olivier Couronné (Modal'X)
  • Responsable thématique : Dirk Hoffmann (Centre de Physique des Particules de Marseille (CPPM-IN2P3))
Mots-clés

PdfArticle : visualiseur de fichiers pdf spécialisé pour la lecture d'articles mathématiques

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like
  • Version actuelle : 0.10 - 15/06/2011
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : utilisé en interne, en développement
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Olivier Couronné
  • Contact concepteur(s) : olivier.couronne@u-paris10.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : Univ Paris Ouest Nanterre La Défense

 

Une fiche logiciel décrit plus en détail ce développement, consultez la pour plus d’informations :
Fonctionnalités générales du logiciel

PdfArticle est un lecteur d'articles de mathématiques en pdf. Ses fonctionnalités sont :

  • afficher la liste des théorèmes, définitions et autres bibliographies sur la partie droite de l'écran, l'article étant affiché à gauche,
  • gérer des auteurs et des labels pour retrouver rapidement l'article souhaité,
  • associer manuellement un numéro de bibliographie à l'article correspondant, pour parcourir aisément la bibliographie d'un article.
Contexte d’utilisation du logiciel

PdfArticle est utilisé sur mon poste fixe et sur mon ordinateur portable. Il n'est pour l'instant compilé que pour Linux.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 12/04/11
  • Correction mineure : 21/11/12
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Mots-clés principaux : PDF

pdftk : PDF toolkit

Description
Fonctionnalités générales

Application de manipulation de contenu de fichiers PDF sans l'(autrement) incontournable Adobe Acrobat. Les cas d'utilisation les plus fréquents sont certainement l'extraction de page(s) ou la combinaison de plusieurs fichiers en un seul.
"Si on considère PDF comme du papier électronique, alors pdftk est la version électronique de : un ôte-agrafes, un perforateur, un relieur, un encodeur-décodeur et des lunettes à rayons X. Pdftk est un outil simple pour effectuer des opérations de tous les jours sur les documents PDF." dixit le manuel pdftk.
Toutes les opérations s'exécutent en mode ligne de commande, ce qui permet de les automatiser ou de les intégrer dans des applications plus complexes.

Autres fonctionnalités
  • Combiner plusieurs documents PDF en un seul.
  • Extraire une ou plusieurs pages dans un nouveau document PDF.
  • Effectuer une rotation sur tout ou partie des pages dans un document PDF.
  • Décrypter un document PDF (connaissant le mot de passe).
  • Crypter un document PDF et associer les droits d'accès (lecture, copie, impression, modification, ...).
  • Travailler avec les formulaires PDF :
    • Remplir un formulaire PDF avec des données X/FDF.
    • Générer un patron FDF à partir d'un document PDF.
    • (cf. billet sur informatique.in2p3.fr à ce sujet) ou remplir un formulaire PDF avec des données FDF (flatten)
  • Appliquer une filigrane (arrière-plan, watermark) ou tampon (premier plan, stamp) à un document.
  • Calculer la métrique d'un document PDF, comme les métadata et les signets.
  • Mettre à jour les métadata d'un document.
  • Attacher des fichiers à une page ou un document PDF.
  • Extraire les fichiers attachés d'un document PDF.
  • Éclater un document PDF multipage en pages individuelles.
  • Compresser et décompresser des suites de pages.
  • Réparer des fichiers PDF endommagés (dans la limite du logiquement intact).
Interopérabilité

pdftk est basé sur les fonctions d'itext qui, lui, est écrit en Java. L'interopérabilité est donc garantie par principe. Cependant, pdftk intègre les sources Java en les compilant avec gcj, afin de compacter les binaires. Cette portabilité n'est pas toujours bien configurée sur certaines distributions Linux.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Alternative gratuite et libre sur Linux à la connexion à un serveur Windows partagé/public qui contient Adobe Acrobat (produit payant) pour la manipulation des PDF.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

La conversion des fichiers pdf avec des formats images et aussi des formats de traitement de texte sont des manipulations souhaitables des documents pdf. L'annotation est aussi une fonctionnalité non couverte. PDF est un format ouvert mais à ce jour, il ne semble pas y avoir de bibliothèque qui couvre tous les aspects de sa manipulation. Gimp permet de faire les manipulation des pdf au niveau image, http://doc.ubuntu-fr.org/pdf recense les différentes solutions existantes sous linux.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

La plupart des distributions Linux.

Plates-formes

Paquets d'installation disponibles pour Linux, Windows, Mac OS X.

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Adobe Acrobat payant

PDFedit  libre et gratuit

PDF Split and Merge libre et gratuit

PDFCreator libre et gratuit

 

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Un seul auteur transparait dans les publications (livre "PDF hacks" chez O'Reilly) et la documentation. Le copyright du site est au nom de Sid Steward. Il est propriétaire de PDF Labs, l'entreprise à la source de ce logiciel.

Eléments de pérennité

Un seul auteur transparait dans les publications (livre "PDF hacks" chez O'Reilly) et la documentation. L'ampleur du programme ne semble pas nécessiter un groupe de développeurs plus grand. L'auteur est assez actif et sort plusieurs nouvelles versions par an (en 2009/2010).

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Il n'existe a priori pas de liste, mais vous pouvez contacter l'auteur du logiciel par email

Documentation utilisateur

Disponible sur le site de pdftk.

Divers (astuces, actualités, sécurité)

La sécurité d'un document PDF crypté n'est intrinsèquement pas très forte à cause de la faiblesse du cryptage PDF. (Il y a des outils de décryptage en ligne facilement trouvables avec Google, si on veut se rendre compte de la sécurité d'un document donné. Pour des informations confidentielles, on aura probablement recours à un cryptage supplémentaire externe.)

Contributions

Il ne semble pas possible de contribuer à ce logiciel, en tout cas, la contribution n'est pas organisée.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 29/03/11
  • Correction mineure : 21/11/12
Mots-clés

Okular : lecteur "universel" de documents

Description
Fonctionnalités générales

Okular est un lecteur de documents "universel" basé sur KPDF ( KDE 4), lui-même basé sur xpdf. En plus des fonctionnalités de KPDF, il permet la lecture d'un grand nombre de types de documents, comme PDF, Postscript, DjVu, CHM, XPS, ePub et de nombreux formats d'images.

Autres fonctionnalités

Okular permet de "naviguer" dans un document à partir de la table des matières si elle existe ou en circulant dans les pages. On peut zoomer sur une zone et un choix de différents affichages est proposé.
Okular permet de visualiser d'éventuels documents embarqués.
Okular permet aussi d'annoter des documents (à l'exception des documents protégés par des DRM pour les PDF par exemple), l'enregistrement est alors possible sous un format spécifique à Okular (comme archive). La lecture des annotations nécessite Okular.

Interopérabilité

La liste des formats supportés est tenue à jour. Pour les principaux formats, la bibliothèque utilisée est précisée.

A noter tiff, ps, CHM, DjVu, EPub, odt

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

J'utilise Okular au quotidien pour visualiser les documents.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Okular ne permet l'ouverture que d'un seul document à la fois (il ferme le précédent si besoin).

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Okular fait partie du projet KDE et est intégré à cet environnement.

Plates-formes

Okular est multi plates-formes, dont Linux, Windows, Mac OS X, BSD, etc. Okular fonctionne sur l'environnement KDE 4. Il est donc indispensable d'installer cet environnement pour utiliser Okular.

Logiciels connexes

L'environnement KDE et le projet lié, KPDF et les projets :

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Evince dans l'environnement Gnome

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

L'équipe de développement est décrite sur : http://okular.kde.org/team.php

Le projet a commencé dans le cadre du Google Summer of Code et il est décrit dans le "KDE Developer's Corner".

Toutes les informations pour les développeurs sont rassemblées dans la page : http://www.kde.org/applications/graphics/okular/de...

Eléments de pérennité

Okular est un projet de KDE, c'est un projet actif depuis 2006, avec 2/3 versions par an.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

Le Okular Handbook est intégré à l'ensemble des documentations KDE et disponible à travers le menu d'aide.

Divers (astuces, actualités, sécurité)

Okular est un des rares lecteur PDF mettant automatiquement à jour le fichier PDF si celui-ci est modifié par un outil externe (exemple, pdflatex) alors qu'il est ouvert par okular...

Contributions

Pour contribuer, il faut contacter l'équipe de développeurs.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 31/01/11
  • Correction mineure : 31/01/11
Mots-clés

greffon-pdf-piwik : greffon d'export de données au format PDF pour Piwik

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : diffusé, stable
  • Support : non maintenu, pas de développement en cours
  • Concepteur(s) : Jérémy LAVAUX (INIST), M. Nuzil (Conlabz Gbmh)
  • Contact concepteur(s) : http://dev.piwik.org/trac
  • Laboratoire(s), service(s)... : INIST, Conlabz Gbmh

 

Fonctionnalités générales du logiciel

Ce greffon permet d'exporter des statistiques de consultation de site Web au format PDF. Il s'intègre au logiciel Fiche Plume Piwik, qui est le successeur de Fiche Plume phpMyVisites.

Contexte d’utilisation du logiciel

L'INIST utilise le greffons PDF de PhpMyVisites pour générer les rapports de consultation de ses sites Web. PhpMyVisites n'est aujourd'hui plus supporté. Son successeur se nomme Piwik et la fonctionnalité d'export PDF n'était pas implémentée. Il a donc été décidé de contribuer à ce logiciel libre car cette fonctionnalité est nécessaire aux besoins de l'INIST. Jeremy Lavaux a été chargé de réaliser ce greffon PDF pour le logiciel Piwik au cours de son stage au sein de l'INIST.

Le greffon est maintenant intégré au code source de Fiche Plume Piwik. Ce n'est donc plus un greffon mais réellement une fonctionnalité native du logiciel.

Publications liées au logiciel

pdfreaders.org : recensement des lecteurs PDF libres

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/10/10
  • Correction mineure : 19/12/11
Mots-clés

pdfreaders.org : recensement des lecteurs PDF libres

Procurez vous un lecteur de PDF Libre! Get a Free Software PDF reader!

pdfreaders.org est un site de recensement des lecteurs PDF libres par type de système d'exploitation proposé par la Fellowship de la Free Software Foundation Europe (FSFE).

Vous y trouverez la liste des lecteurs PDF libres qui fonctionnent sur les différents systèmes d'exploitation, avec ceux qui sont recommandés pour le vôtre ainsi que des explications sur les différentes versions du format PDF.

Syndiquer le contenu