Maxima

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 25/02/11
  • Correction mineure : 25/02/11
  • Rédacteur de la fiche : Anthony Scemama - LCPQ-IRSAMC Toulouse (CNRS, Universite Paul Sabatier)
  • Relecteur(s) : Violaine Louvet (Institut Camille Jordan)
    Michel Cretin (Institut Camille Jordan)
  • Contributions importantes : Jérémy Maudier, premier auteur de cette fiche
  • Responsable thématique : Violaine Louvet (Institut Camille Jordan)
Mots-clés

Maxima : calcul formel

Description
Fonctionnalités générales

Maxima permet de :

  • développer
  • factoriser
  • résoudre des équations
  • dériver
  • intégrer
  • réaliser des courbes en deux et trois dimensions
  • manipuler les polynômes, les matrices, les complexes ...
Autres fonctionnalités

Son langage de programmation est inspiré de LISP qui est son langage sous-jacent. Il est ainsi recommandable pour l'enseignement de la programmation à des scientifiques utilisateurs potentiels du calcul formel. Il est aussi possible de développer dans le LISP sous-jacent de Maxima aussi bien en interprété (pour le débuggage) mais aussi, et c'est ce qui en fait l'intérêt, en compilable.

Pour des besoins de publication, il peut formater ses formules en TeX et il existe un mode Emacs pour un affichage impeccable des formules.

Pour les calculs utilisant intensivement les nombres à virgule flottante et les grands tableaux, Maxima peut générer le code correspondant dans d'autres langages de programmation, tel que le Fortran, code qui s'exécutera d'autant plus efficacement.

Interopérabilité

Lecture et enregistrement dans un format propriétaire.

Maxima est intégré au logiciel SAGE. Cette intégration assure son interopérabilité avec d'autres logiciels inclus dans SAGE. L'interface graphique de Maxima via SAGE est d'ailleurs meilleure que celle d'origine.

Il est assez agréable d’utiliser TeXmacs ( http://www.texmacs.org/ ) comme interface pour Maxima. Le rendu est proche de celui de Maple.

Une autre interface agréable pour maxima est wxmaxima ( http://wxmaxima.sourceforge.net/wiki/index.php/Mai... ), la seule chose étonnante est que la validation est par défaut maj+enter, ce qui peut se changer dans les préférences.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Nous sommes quelques personnes à l'utiliser pour faire du calcul symbolique et introduire le résultat symbolique du calcul dans du code Fortran.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Ses possibilités graphiques sont plus limitées que celles de Mathematica et de Maple.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Intégré aux distributions debian et dérivées (ubuntu etc...), et aux distributions Fedora et Mandriva.

Plates-formes

Fonctionne parfaitement sur linux et windows, mais de par l'accessibilité au code source, il peut être porté sur n'importe quelle architecture.

Logiciels connexes

Voici une page web référençant les projets liés à Maxima :

http://maxima.sourceforge.net/relatedprojects.shtml

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Maxima est un logiciel libre de calcul formel, descendant sous licence GNU GPL du package Macsyma, le logiciel de calcul symbolique développé à l’origine pour les besoins du Département de l'Énergie américain. Cette descendance fut initialisée par William Schelter en 1982 qui le maintint jusqu'à sa mort, en 2001. Depuis cette année, une communauté de développeurs tient régulièrement le programme à jour. En 1998, elle réussit à appliquer la licence GNU GPL pour libérer le code du programme et lui permettre de continuer son développement.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

Voici un site en français qui regroupe beaucoup d'informations sur ce logiciel dont de la documentation et des exemples :
http://michel.gosse.free.fr/index.html