RSS

RSS (Really Simple Syndication) - Flux - Fil

OpenSearch : spécification pour standardiser les fonctions de recherche en ligne

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 21/05/13
  • Correction mineure : 21/05/13
Mots-clés

OpenSearch : spécification pour standardiser les fonctions de recherche en ligne

  • http://www.opensearch.org
  • Type de ressource : résumé
  • Date de publication du document ou de l'événement : 2005
  • Auteur(s) ou responsable(s) : A9 (filiale d'Amazon.com)

Description courte :

OpenSearch est une spécification qui offre des services de recherche sur un site Internet et ce, indépendamment de la technologie du moteur de recherche utilisé par ce site. L'objectif est de proposer un standard pour la recherche et la publication sur Internet.

Avec cette technologie, il est ainsi possible d'agréger et d'afficher les résultats de plusieurs sites de recherche différents. On peut par exemple effectuer la même requête sur une base de données documentaire, un dictionnaire en ligne et un wiki, et afficher les résultats sur une même page.

Il est également possible de rajouter son moteur de recherche sur n'importe quel client de recherche qui contient un agrégateur OpenSearch (dans lequel on peut configurer son fichier de description OpenSearch). L'un des exemples d'utilisation les plus connus de cette technologie est l'intégration de listes de sites de recherche dans les navigateurs web (champ de recherche situé à droite de la barre d'URL sur Firefox et Internet Explorer).

Documents de standardisation : La dernière spécification se trouve ici : OpenSearch 1.1 (Draft 5)

Description détaillée :

OpenSearch ne remplace pas un moteur de recherche mais propose donc une surcouche afin d'uniformiser les formats de publication. En ce sens, on peut apparenter cette technologie à un « service web » pour la recherche sur Internet.

Techniquement, OpenSearch utilise XML et les flux de syndication (RSS ou Atom).

Pour pouvoir offrir tous les composants nécessaires à la recherche standardisée sur Internet, la spécification OpenSearch est composée de quatre formats complémentaires :

  • OpenSearch description document

    C'est un fichier XML qui identifie et décrit le moteur de recherche. En plus de l'adresse du namespace de la spécification «http://a9.com/-/spec/opensearch/1.1/», ce fichier doit contenir au moins les 3 balises obligatoires suivantes : ShortName pour le nom du service, Description pour sa description et Url qui contient l'adresse du site de recherche.

  • OpenSearch URL template syntax

    Ce format contient différents paramètres qui permettent de décrire la syntaxe de recherche utilisée par le moteur de recherche. Il précise notamment les règles de grammaire de l'attribut template de la balise Url utilisée dans le document de description précédent.

  • Opensearch Query element

    Ce format permet de configurer des requêtes spécifiques par un client de recherche. Il est composé d'un ensemble d'attributs de la balise Query. On peut par exemple proposer un exemple de requête qui peut être effectuée sur le moteur de recherche ou encore afficher des résultats avec des mots proches de celui utilisé par la requête (mais contenant une faute d'orthographe par exemple).

  • OpenSearch response elements

    C'est le format de présentation des résultats de recherche. Les formats possibles nativement sont RSS 2.0 et Atom 1.0. D'autres formats de publication sont possibles comme HTML/XHTML.

En plus de ces formats, il existe plusieurs extensions, parmi lesquelles :

  • Referrer

    Permet de fournir des informations sur la source effectuant la recherche, comme par exemple le logiciel client utilisé

  • Relevance

    Permet d'indiquer le score de chaque résultat d'une recherche donnée

  • Suggestion

    Permet l’auto-complétion de mots dans le champ de recherche.

Pour l'utilisation de chacune de ces extensions, il faudra ajouter l'adresse du namespace XML de la spécification dans le fichier de description.D'autres extensions sont encore à l'état de draft mais offriront des possibilités intéressantes, notamment :

  • Geo extension

    Propose de fournir un mécanisme standard pour effectuer des recherches sur des données géographiques, comme des coordonnées ou des noms d'endroits.

  • Mobile extension

    Propose un mécanisme standard pour adapter les recherches de type OpenSearch aux terminaux mobiles, notamment dans l'affichage des résultats.

Utilisations recommandées :

Tout site utilisant OpenSearch peut être directement intégré au navigateur en utilisant la zone de recherche adaptée.

OpenSearch peut également être utilisé sur des applications hébergeant des moteurs de recherche et fournissant des services en ligne. Cela peut rendre l'application plus générique et permet d'accepter des requêtes à partir d'autres applications. Un exemple d'application en milieu scientifique est le logiciel SITools2 qui intègre nativement un champ de recherche OpenSearch. D'autre part, de nombreux CMS ou wiki implémentent opensearch soit de manière native soit grâce à un plugin: par exemple WordPress, SPIP,Drupal, PLONE, GetNetwork, DokuWiki, MediaWiki

OpenSearch est également très utilisé pour les recherches sur les sites bibliographiques car contenant de multiples bases de données provenant de sources différentes (voir par exemple le site de la revue internationale Nature : http://www.nature.com/opensearch).

Exemple de mise en œuvre :

Pour pouvoir configurer un service OpenSearch sur un moteur de recherche, il faut effectuer les trois étapes suivantes :

  • Configurer le moteur de recherche pour proposer en option une réponse au format RSS ou Atom (cela permettra d'utiliser les paramètres du format OpenSearch response elements)

  • Créer un fichier de description au format OpenSearch description document

    Le fichier minimum doit être de la forme :

    <?xml version="1.0" encoding="UTF-8"?>
    <OpenSearchDescription xmlns="http://a9.com/-/spec/opensearch/1.1/">
      <ShortName>${name}</ShortName>
      <Description>${name}</Description>
      <Url type="application/html" template="${url}/suggest?q={searchTerms}">
      </Url>
    </OpenSearchDescription>

    Où ${name} est le nom du site et ${url} l’adresse du site.

  • Publier le fichier précédent en ajoutant un lien dans le header de la page d'accueil du site de recherche.

    Si par exemple le fichier s'appelle opensearch.xml :

    <link rel="search" type="application/opensearchdescription+xml" title="${name}" href="${url}/opensearch.xml">

Une étape supplémentaire peut être d'envoyer ce fichier de description à l'un des annuaires de moteurs de recherche supportant OpenSearch pour faire connaître le service de recherche.

Il existe en outre de nombreuses bibliothèques qui implémentent les services OpenSearch. Une liste détaillée se trouve ici :
http://www.opensearch.org/Community/OpenSearch_sof...

 

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 24/10/12
  • Correction mineure : 24/10/12
Mots-clés
Pour aller plus loin

eZ Publish : système de gestion de contenu Web (CMS) puissant, ouvert et évolutif

Description
Fonctionnalités générales

eZ Publish est un système de gestion de contenu Open Source (en anglais CMS, Content Management System) très puissant, ouvert et évolutif, qui permet de développer des sites web dynamiques en mode mono ou multi-sites, créé en 1999 par une société norvégienne eZ systems.

eZ Publish est open source, disponible soit gratuitement, soit dans le cadre d’une solution professionnelle “eZ Publish Premium”, incluant support , garanties et maintenance.

Ses principaux atouts sont :

  • des fonctionnalités intégrées et prêtes à l'emploi répondant aux besoins et attentes courants des webmasters,
  • un environnement technique offrant des possibilités de personnalisation et de création d'extensions inégalées (flexibilité du noyau du moteur de contenu),
  • un modèle économique open source associant tous les atouts des logiciels Open Source (coût, temps de mise en œuvre et transparence),
  • eZ Publish est doté d'un backoffice permettant de décrire les "classes" des objets qui seront utilisés dans chaque site, et d'un frontoffice, qui propose un éditeur de type wysiwyg (avec extension multiupload) ou publication à partir de Word ou OpenOffice,
  • eZ Publish est développé en PHP, s'appuie sur une base de données (MySQL, mais aussi Oracle et PostGreSQL), et a développé son propre langage de template pour décrire le design des pages,
  • une gestion très fine des rôles, droits et groupes d'utilisateurs permet d'organiser la mise à jour du site en équipes,
  • eZ Publish dispose d'un versioning intégré, d'un support multilingue, d'un système de workflow et d'une conception optimisée pour le référencement, d'un moteur de recherche assez sophistiqué (extension eZ Find),
  • un système de caches serveur assez sophistiqué permet d'optimiser la régénération des pages et la vitesse d'affichage du site.
  • eZ Publish est basé sur des standards ouverts et reconnus :
  • PHP5, XHTML, CSS, XML, RSS, WebDAV, LDAP, SOAP, EXIF, OpenOffice.
Autres fonctionnalités

Architecture

  • eZ Publish est développé autour du robuste, populaire et open source environnement LAMP (Linux, Apache, MySQL et PHP).
  • Cependant, eZ Publish peut être également installé sur des serveurs Microsoft, Sun Solaris ou Mac OS X.
  • En plus de MySQL, eZ Publish supporte les bases de données Oracle et PostgreSQL.

Classes de contenu

eZ Publish dispose de datatypes (plus petite entité de stockage disponible) : ce sont par exemple des blocs XML, entier, date et heure, ligne de texte permettant de définir des classes pré-intégrées (ex : article, répertoire, utilisateur, commentaire, ...). On peut également enrichir ces datatypes et classes via développement, en fonction de ses besoins.

Structure interne d'eZ Publish

eZ Publish s'articule autour d'un kernel, de modules (moteur de recherche, gestion des utilisateurs, ...) et de diverses bibliothèques (ezxml, ezpdf, ...). L'arborescence du CMS se décompose ainsi :

Répertoire Contenu
bin Scripts PHP, Perl et shell principalement utilisés pour une maintenance manuelle du système et de mises à jour.
cronjobs Scripts PHP permettant d'automatiser les tâches de maintenance périodiques.
design Fichiers relatifs au design du site.
doc Documentation et fichiers consignant les évolutions et mises à jours des versions de eZ Publish.
extension Système de plugins.
kernel Fichiers du noyau, cœur d'eZ Publish.
lib Librairies générales.
settings Réglages, configuration par site/contexe.
share Fichiers de traductions des contenus statiques.
var Fichiers de cache, logs, et surtout fichiers de contenus uploadés.

Fichiers de configuration (settings)

  • Les fichiers de configuration par défaut, d’extension .ini, se trouvent dans le dossier settings.
  • Chaque fichier permet de contrôler le comportement d'une partie spécifique du système.
  • Les fichiers fournis par défaut listent exhaustivement et commentent les options disponibles. Ces fichiers de configuration par défaut ne doivent jamais être modifiés ! Il convient à la place de les surcharger. (et typiquement les placer dans le répertoire settings/override/).
  • Le fichier de configuration principal est le site.ini (le fichier settings/override/site.ini est donc le 1er fichier lu par le navigateur si la bonne pratique précitée est suivie).
  • Structure d'un fichier de configuration :
    • Un fichier de configuration est composé de blocs.
    • Chaque bloc contient un ensemble de réglages :
    • # This line contains a comment.
      [DatabaseSettings]
      Server=localhost
      User=allman
      Password=qwerty
      Socket=disabled
      SQLOutput=enabled
      # This line contains another comment.
      [ExtensionSettings]
      ActiveExtensions[]=ezdhtml

Gestion des sites via les siteaccess

  • Une seule instance d'eZ Publish peut gérer plusieurs sites.
  • Les sites sont gérés par le mécanisme de siteaccess, qui constitue un ensemble de réglages (settings).
  • Les siteaccess permettent d'utiliser des configurations (règles) totalement différentes pour chaque site (propre base de données, design dédié, dossier var spécifique).
  • Les règles des siteaccess doivent être spécifiées dans une surcharge globale du fichier de configuration site.ini (/settings/override/site.ini.append.php).
  • Ces règles contrôlent le groupe de paramètres devant être employé dans un cas particulier.
  • Un site eZ Publish classique se compose de deux siteaccess : une interface publique pour les visiteurs et une interface d'accès restreint pour les administrateurs.

Support multi-langue

  • Chaque langue est versionnée indépendamment.
  • La traduction du contenu statique, des éléments de design (menu,liens fixes, …) et messages d'erreurs est faite via i18n.
  • La gestion des langues se fait au niveau du siteaccess (1 par langue, pouvant partager le même design).

Modules et vues

  • Un module offre une interface web pouvant être utilisée pour interférer avec le système eZ Publish.
  • Certains modules offrent une interface avec des fonctionnalités du noyau, d'autres sont indépendants du noyau.
  • Le système fournit un ensemble de modules couvrant les besoins des tâches journalières les plus courantes.
  • Il est possible d'étendre le système en créant des modules personnalisés pour des besoins spécifiques. Ces modules devront être écrits en PHP (annuaire, agenda....).
  • Un module peut offrir des vues et/ou des fonctions fetch (fonctions d'interrogation).

Design

  • Le design recouvre tout ce qui permet au contenu du site d'être mis en forme et présenté.
  • Un design classique eZ Publish se compose de feuilles de style (CSS), de scripts javascript, de fichiers image (hors images de contenu), de fichiers de polices et de templates.
  • Un siteaccess impose, entre autres choses, le design devant être utilisé.
  • En utilisant différents siteaccess, il est possible de combiner différents contenus et designs.
  • Le code HTML final d'une page peut être une combinaison de fichiers provenant de divers designs.

Mécanisme de fallback

  • Si eZ Publish ne peut trouver un fichier de design spécifique (une feuille de style, un template, une image, etc, ...) dans le design principal, alors il essaie automatiquement de le chercher dans un autre design.
  • La déclaration des designs d'un site se fait dans le fichier site.ini du siteaccess concerné.

Templates

  • Les templates sont une composante fondamentale du design.
  • Un template est un fichier (X)HTML qui décrit la façon dont un type de contenu doit-être visualisé.
  • Tous les fichiers de template possèdent l'extension .tpl.
  • Outre du (X)HTML, un template peut contenir du code eZ Publish.
  • Le code de template eZ Publish permet de requêter le système et de résoudre les problématiques de code usuelles (itérations, conditions, structures de contrôle, conversions, etc, ...).
  • Le code spécifique à eZ Publish doit être placé à l'intérieur d'accolades ( "{" et "}" ).
  • Tout ce qui est compris à l'intérieur d'accolades sera interprété par le parser de template lorsque le template est traité.
  • Tout ce qui est à l'extérieur des accolades sera ignoré et sera envoyé au navigateur sans subir aucun traitement.
  • Le template principal de eZ Publish, nommé pagelayout.tpl, permet entre autres de déterminer la structure graphique du site.
  • Le nom de ce template principal doit être pagelayout.tpl et il doit être placé dans un sous-répertoire nommé templates d’un design.
  • Le template pagelayout.tpl est le template source appelant tous les autres templates.
  • Le système de surcharge de templates permet d'utiliser d'autres templates que ceux par défaut.
  • Exemple de surcharge dans le fichier de configuration override.ini.append.php :
  • # The name of the override.
    [special_folders]
    # The template that should be replace.
    Source=node/view/full.tpl
    # The template that should be used instaed of the one specified as the source.
    MatchFile=special_folder.tpl
    # The directory where the matchfile is located.
    Subdir=templates
    # Condition #1 : activates the override if the object is an instance of the folder class.
    Match[class_identifier]=folder
    # Condition #2 : activates the override if the object being accessed belongs to section number 34.
    Match[section]=34

Extension

  • Une extension peut correspondre à un site et plusieurs extensions peuvent être utilisées par plusieurs sites.
    Exemple: vous pouvez utiliser des extensions regroupant toutes les fonctionnalités identiques pour tous vos sites (export OpenOffice, éditeur wysiwig, vos bibliothèques JQuery, ...), et une extension spécifique à un site en particulier (dans laquelle il sera judicieux de placer votre dossier design/).
  • Elle se compose principalement de fichiers de configuration /settings et de fichiers de mise en forme /design, et éventuellement de modules spécifiques à développer en PHP.

Contrôle d'accès

  • eZ Publish contient un mécanisme de contrôle d'accès permettant de limiter l'accès à certains contenus ou à certaines fonctions.
  • Le système de contrôle d'accès est basé sur les éléments User (Utilisateur), User group (Groupe d'utilisateurs), Policy (Droit) et Role (Rôle).
  • Un User (utilisateur) est défini, sur le système, par un compte utilisateur valide.
  • Un User group (groupe d'utilisateurs) peut-être composé d'utilisateurs et d'autres groupes d'utilisateurs.
  • Un Policy (droit) est une règle autorisant l'accès à du contenu ou à certaines fonctions.
  • Un Role (rôle) est un ensemble nommé de droits.
  • Un rôle peut être assigné à un utilisateur ou à un groupe. Il est possible d'assigner un rôle avec des restrictions supplémentaires (affecter avec limitation).
  • La fonctionnalité permettant de restreindre un rôle est très utile lorsque plusieurs utilisateurs ayant des droits similaires doivent manipuler différentes parties de l'arbre de nœuds de contenu.
  • Plutôt que de créer un rôle pour chaque utilisateur, l'administrateur du site peut créer un rôle générique puis l'assigner avec différentes restrictions aux différents utilisateurs.

Workflows

eZ Publish est livré avec un mécanisme de flux de travail (workflow). Il permet d'effectuer différentes tâches avec ou sans interaction des utilisateurs (par exemple des cronjobs).

Interopérabilité

eZ Publish est développé en PHP et utilise des standard comme MySQL, XML, Ajax, SOAP.

Il est très aisé de développer des procédures en interaction avec d'autres applications externes. Par exemple : extractions des données d'un SI sous Oracle pour implémenter automatiquement les pages d'un site.

La version 5 à venir d'eZ Publish utilisera le framework Symfony 2, et permettra de coder les templates au format TWIG, tout en gardant une compatibilité avec les développements sous les versions précédentes : voir cet article.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Cas du LIRMM

  • 2 noyaux eZ Publish sont installés dans notre laboratoire :
    • 1 sur le serveur des applications Web utilisateurs (sites internes d'équipe, sites de congrès, ANR...)
    • 1 sur le serveur de notre site institutionnel http://nouveau-site.lirmm.fr
  • Nous utilisons la méthode host;uri, avec authentification ldap (annuaire sécurisé des comptes du laboratoire) pour la partie Intranet.
  • Nous avons développé 2 modules, annu et agenda, pour la recherche dans l'annuaire et la gestion des événements.
  • Nous extrayons les publications de notre site HAL-LIRMM et créons les objets correspondants par cronjobs afin de les afficher sur les pages annuaire et les pages de présentation de nos départements et équipes.
  • Les pages des équipes, les comptes éditeurs et administrateurs de ces pages sont également générées par cronjobs, par extraction des données de notre Système d'Information (sous Oracle 11g).
  • Nous gérons 1 site français et 1 anglais, avec possibilité de traduire les pages dans d'autres langues.
  • Pour la gestion de nos pages annuaire, nous avons créé la classe Lirmm-user à partir de la classe User, dont les attributs sont implémentés par cronjobs également, à partir des données de notre SI, puis la classe Annu-user, qui contient les éléments modifiables par web de chaque page annuaire.
  • Les objets Département et Equipe se décomposent également en objets SI et Web, selon la nature des données affichées sur ces pages.
  • Les administrateurs (accorder des droits d'édition à des groupes) et éditeurs des pages n'ont pas accès au "back office", toutes les mises à jour sont faites en "front office".

Cas de l'Observatoire Midi-Pyrénées

  • Un noyau eZ Publish est utilisé pour l'ensemble des sites web institutionnels.
  • Tous les sites utilisent une extension contenant toutes les fonctionnalités communes, et chaque site utilise en plus, une extension qui lui est spécifique (développements complémentaires et design propre au site).
  • Le service web assure la conception graphique et l'intégration / développement de toutes les interfaces.
  • Les principales fonctionnalités en place dans notre contexte sont :
    • Librairies jQuery (systèmes d'onglets, slideshows, tooltips, menus déroulants, popup (images+iframes), etc, ...)
    • Newsletters
    • Pages profils
    • Multilangues
    • Thésaurus (extension eZ tags)
    • Module de structuration dynamique des pages (extension eZ Flow)
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

La principale difficulté réside dans la compréhension du mécanisme d'affichage et de surcharge (override).

Le language de template est à assimiler, particulièrement la fonction 'fetch' très utilisée dans la déclinaison de l'arborescence du site.

Les notions d'objet, de classe, de noeud, de vue, de cache sont également importantes. Il faut connaître les principes de la programmation Objet.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

eZPublish n'est intégré dans aucune distribution, cependant l'installation est simple et se fait à partir de l'archive sur http://share.ez.no/downloads, après création d'une base de données dédiée (en UTF-8).

Plates-formes

Toutes les plate-formes LAMP (Linux, Apache, MySQL et PHP) et variantes (WAMP, XAMP). Cependant, eZ Publish peut être également installé sur des serveurs Microsoft, Sun Solaris ou Mac OS X.

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

La société eZ system en collaboration avec la communauté de développeurs participent à l'évolution du CMS, comme indiqué ici.

Eléments de pérennité
  • eZ Publish est un CMS professionnel de renommée internationale utilisé par de grandes entreprises du secteur privé et public, et la communauté est active.

  • A noter que de nombreux contributeurs d'eZ Publish participent au développement de Symfony.

Références d'utilisateurs institutionnels

Les utilisateurs institutionnels connus à ce jour :

Quelques exemples de "mini-sites" projets / ANR / services d'observation / enseignement :

Environnement utilisateur
Documentation utilisateur

Documentation officielle

http://doc.ez.no/

Présentation sur transparent

eZ et le système d'information

Bonnes et mauvaises pratiques d'eZ

Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • Il est conseillé de placer le minimum de configuration dans la partie settings/siteaccess/, à savoir uniquement site.ini.append.php pour placer l'ensemble au niveau de l'extension extension/settings.
  • L'utilisation des extensions personnalisées facilite les mises à jours du logiciel et la flexibilité du CMS.
  • Les extensions déclarées dans les fichiers site.ini, sont appelées dans l'ordre inverse. Les templates associés sont donc surchargés dans cet ordre.
  • eZ Publish est disponible avec toute une gamme d'extensions permettant de répondre à la majorité des problématiques de gestion de contenu. Son ouverture à d'autres programmations spécifiques en font un outil très complet et très satisfaisant pour un ingénieur en développement. Pour exemple : 1 stagiaire (1ère année École Ingénieur Informatique) ayant des bases en PHP, a été capable de créer ses templates après 1 jour de présentation et 3 jours d'apprentissage.
Contributions
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 08/12/10
  • Correction mineure : 02/12/11
Fiche archivée
Cette fiche devait être publiée comme 'logiciel en test'. Mais l'outil a été abandonné car l'auteur de l'outil et rédacteur de cette fiche ne dispose plus du temps ni de la motivation nécessaire pour continuer le développement seul, et d'autres outils similaires ont vu le jour et sont supportés par une communauté. Elle est donc archivée.
Mots-clés

OpenWebReader : agrégateur de flux en ligne (rss, atom, rdf)

Cette fiche n'est plus à jour. Elle a été archivée pour la raison exposée ci-contre.
Description
Fonctionnalités générales

OpenWebReader est un agrégateur de flux multi-utilisateurs en ligne. Il supporte la découverte automatique de flux, c'est à dire qu'il vous suffit de lui donner l'url d'un site web, et il se chargera de trouver et d'importer un ou plusieurs flux, que ce soit au format RSS, ATOM, RDF ou via un fichier OPML.
Les flux sont par la suite classables par catégories à l'aide de drag'n'drop.
La mise à jour des flux se fait de manière automatique sans que l'utilisateur n'ait à s'en charger.

Autres fonctionnalités

Deux niveaux de droits sont disponibles : simple utilisateur ou administrateur (qui gère les utilisateurs, le cache et la maintenance).
Compatible avec le protocole OpenSearch.
Supporte l'authentification OpenID.
Affichage des icônes des flux (favicon).
Interface en AJAX afin d'optimiser le temps de chargement et le parcours des flux et des nouvelles.
Le logiciel supporte le code HTTP 304 (not-modified) afin de limiter les transferts de données.
Il comprend également un moteur de recherche en texte intégral.

Interopérabilité

API REST native (supporte en entrée les formats XML, JSON, et en sortie HTML, XML ou JSON).
Passerelle RSS.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Le logiciel a besoin d'avoir accès à la crontab de l'utilisateur du serveur web ainsi qu'à l'interface CLI de PHP.
Des extensions de PHP sont requises pour pouvoir faire fonctionner OpenWebReader convenablement :

  • PDO
  • mbstring
  • XMLReader
  • libxml
  • gettext
  • date
  • Intl
  • SPL
  • JSON
  • PCRE
  • cURL (optionnel, mais conseillé et requis si le serveur ne peut ouvrir de socket vers un serveur externe avec la fonction file_get_contents())
  • Imagick (optionnel, mais recommandé afin de pouvoir vérifier l'intégrité des icones des flux)
  • finfo (optionnel, mais fortement recommandé afin de contrôler l'intégrité et la validité des fichiers chargés)
Environnement du logiciel
Plates-formes

UNIX-like, actuellement testé avec succès sur Debian, Ubuntu, freeBSD, Arch Linux
Serveur web Apache2 ou nginx
PHP 5.3
MySQL 5

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Google Reader, Gregarius, TinyTiny RSS

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

un développeur (auteur de cette fiche Plume)

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

irc://irc.freenode.net/#openwebreader

Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

Une démonstration en ligne est disponible à l'adresse http://demo.openwebreader.org. Le login et le mot de passe sont respectivement demo/demo. Pour des raisons de sécurité, le logiciel a été bridé pour cette démonstration. Il n'acceptera pas le chargement de fichier OPML, cependant vous pouvez toujours donner à OpenWebReader l'url d'un fichier OPML distant. Le compte d'accès est un compte 'utilisateur' et non 'administrateur'.

Contributions

Toute contribution est bienvenue. Un dépôt GIT est disponible à l'adresse http://git.openwebreader.org/.
Vous pouvez envoyer un patch à contact [at] openwebreader [dot] org, ou tout simplement venir en discuter sur irc://irc.freenode.net/#openwebreader.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 04/05/10
  • Correction mineure : 12/03/12
Mots-clés

WordPress : moteur de blog

Description
Fonctionnalités générales

Wordpress est une plate-forme libre de publication de contenus. Principalement utilisée sur la toile comme moteur de blogs, ses nombreuses fonctionnalités, extensions et possibilités de configurations étendues lui permettent d'être aussi utilisée pour publier toutes sortes de sites Web. Elle appartient à la famille des systèmes de gestion de contenus (CMS).

Les points forts de l'outil sont les suivants :

  • Une organisation des articles et des liens en catégories.
  • Un système de thèmes à l'approche et l'implémentation simples.
  • Une documentation développeur (le codex) très complète et bien illustrée.
  • La possibilité de créer des pages statiques, indépendantes, en dehors de la chronologie du blog .
  • Une interface d'administration très ergonomique.
Autres fonctionnalités
  • Une gestion avancée des liens  : la liste des liens est modifiable directement dans l'interface d'administration du site.
  • Des outils de communication inter-blogs (via rétroliens et ping) : l'outil est compatible avec les standards actuels de rétroliens et pings qui permettent de lier des articles entre eux.
  • Un système de widgets : il permet à l'utilisateur d'ajouter toutes sortes d'informations (badges, archives, liens, nuages de tags, sites syndiqués, ...) sur ses pages par simple glisser-déposer.
  • Les commentaires : les lecteurs des blogs peuvent réagir et commenter le contenu publié, avec la possibilité pour l'administrateur de définir des règles de commentaires paramétrables pour chaque article individuellement.
  • Une protection contre le spam : l'application possède des outils intégrés pour limiter le spam sur les contenus publiés (outils dont les fonctions peuvent être encore améliorées par de nombreuses extensions).
  • La gestion des utilisateurs : il existe différents types de comptes d'utilisateurs qui vont du simple contributeur (publication de commentaires uniquement) à l'administrateur (contrôle total du blog).
  • La protection d'articles par mot de passe : un mot de passe, fixé sur un article, interdit sa lecture à toute personne dépourvue de la clé. Un système permet également de rendre des articles "privés" qui deviennent alors uniquement consultables par leur auteur.
  • Une facilité d'installation et de mise à jour : l'application s'installe en quelques dizaines de minutes sur n'importe quel type d'hébergement supportant PHP & MySQL. Sa mise à jour est tout aussi rapide.
  • L'importation de contenus depuis d'autres plate-formes : WordPress est capable d'importer le contenu d'autres plate-formes de blogs (comme Dotclear, Blogger, b2, ...).
  • Une interface XML-RPC : l'API peut permettre, entre autres choses, de publier des contenus à partir d'une application tierce.
  • La gestion du "workflow" : la fine granularité des niveaux de privilèges utilisateurs permet à différentes personnes de travailler ensemble et simultanément sur un même site. Il est également possible de suivre les versions d'un article pour éventuellement revenir sur des erreurs ou pour modifier sans crainte des contenus (versioning).
  • Une bibliothèque de médias : ce conteneur permet de gérer tous les médias (images, vidéos, sons et fichiers divers...) de manière très simple et intuitive. Il est également possible d'insérer des galeries d'images directement dans les articles et les pages.
  • La gestion des caractères spéciaux : WordPress gère correctement l'encodage des caractères. L'application permet l'utilisation de tous les caractères spéciaux dont on peut avoir besoin en passant des guillemets, l'esperluette ou encore l'apostrophe, etc...
  • Les bookmarklets : cette fonctionnalité permet de publier du contenu ou juste un lien hypertexte en quelques clics de souris, sans le moindre effort.
  • Service de ping : WordPress est compatible avec le service de "ping" fourni par Ping-o-Matic ou Pingoat (pour la notification des nouveaux contenus publiés sur le site).
Interopérabilité

Internet regorge de nombreuses contributions qui relatent avec plus ou moins de succès la migration d'un CMS X vers Wordpress. Parmi les exemples de conversions :

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

A l'IEMN nous utilisons WordPress comme support web pour des événementiels ou des projets ANR. De nouveaux modèles sont en cours de réalisation pour des sites de groupes de recherche et d'autres thématiques (colloques, séminaires, ...).
L'application est plébiscitée dans le laboratoire pour sa simplicité d'utilisation (interfaces d'administration et de saisie très épurées, prise en main rapide qui ne nécessite pas ou très peu de formation).
Quelques réalisations :

Le CLÉO utilise WordPress μ pour l'hébergement d'une communauté de carnets de recherche depuis deux ans.
Les nombreux thèmes et plugins libres offrent des réponses à la plupart des besoins, y compris les plus particuliers.
La grande liberté d'intervention laissée aux plugins pour chaque action du cœur de WordPress permet de le personnaliser de manière efficace et pérenne.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Au niveau de la maintenance de l'application, X instances de WordPress en production supposent qu'il faut maintenir ces X instances (application des mises à jours, correctifs...).
Alternative intéressante : WordPress μ (Mu = Multi-users). C'est une "surcouche" de WordPress. Elle permet de créer des portails à la volée : on dispose ainsi très rapidement d'un "réseau" de "sites" avec un template personnalisé, en 3 clics de souris. Les deux projets devraient fusionner très prochainement (prévu pour la version 3.0 de WordPress qui devrait voir le jour en avril ou mai 2010).

L'application ne dispose pas d'un système de cache, à la différence de Spip, qui en intègre un nativement (cette limitation peut être levée grâce à l'ajout d'une extension comme WP Super Cache).

Enfin, on notera également l'absence de prise en charge "naturelle" (càd, sans complément logiciel) de la publication de contenus multilingues, contrairement à des outils comme Spip (depuis la version 1.7) ou Drupal.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Serveur web (de préférence, Apache ou LiteSpeed), interpréteur PHP (4.2 ou plus récent) et SGBD MySQL (version 3.23.23 ou supérieure) sur Unix-like , Microsoft Windows ou Mac OS X.
Facultatif : Le module Apache mod_rewrite qui permet de générer des Friendly URLs (ou Permaliens dans l'outil), un atout supplémentaire pour un référencement optimal des pages.

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Eléments de pérennité

L'application s'appuie sur une solide communauté d'utilisateurs et de contributeurs à travers le monde entier (aussi bien francophone qu'anglophone). Par ailleurs, WordPress offre des centaines de thèmes et d'extensions qui permettent ainsi de personnaliser son blog et de lui ajouter de nombreuses fonctionnalités. Lors de la DrupalCon d'Avril 2010 (grande conférence sur Drupal qui se tient à San Francisco), il a été annoncé que Drupal était la 3ème plateforme de gestion de contenus utilisée dans le monde derrière Joomla! (en seconde position) et WordPress (en 1ère position), indicateur intéressant pour juger de la pérennité et de l'engouement des développeurs/utilisateurs autour de WordPress.

Environnement utilisateur
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
Contributions

Plugins, thèmes : http://wordpress.org/extend/

Les services de validation (Web) offerts par le W3C

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 26/03/10
  • Correction mineure : 30/11/10
Mots-clés

Les services de validation (Web) offerts par le W3C

Le W3C (World Wide Web Consortium) propose plusieurs outils de tests et de validation de documents en ligne (au format HTML, XHTML, RSS, RDF...). Ils sont destinés aux développeurs web et aux webmestres. Selon les outils il est possible de tester un document avec son URL, en le téléchargeant (upload), ou par copier-coller de code source.

Les outils proposés :

  • MarkUp Validator : permet de valider des documents au format HTML, XHTML, SMIL, MathML, etc.
  • CSS Validator : permet de valider les feuilles de style CSS ou les documents contenant des CSS
  • Feed Validation Service : permet de valider des flux au format RSS et ATOM.
  • Link Checker : permet de vérifier la validité des liens hypertextes d'une page web ou de tout un site.
  • W3C mobileOK Checker : permet de connaître le niveau de compatibilité d'un document web avec un terminal mobile. C'est notamment utile si l'on souhaite créer des pages web plus facilement accessibles aux téléphones mobiles.
  • Semantic Extractor : extrait des informations d'un document au format HTML en analysant le code sémantique. Cela permet par exemple de vérifier qu'avec une structure de document riche du point de vue sémantique, on peut générer facilement un sommaire ou un index d'abréviations.
  • RDF Validator : permet de valider et de visualiser des documents au format RDF. Il est notamment possible d'avoir une représentation graphique des triples.

Valider ses documents et son code permet d'assurer une meilleure interopérabilité et pérennité aux contenus mis en ligne.

Une partie de ces outils de validation est accessible dans l'extension de Firefox Web Developer.

UP Key Etu : suite logicielle sur clé USB pour les étudiants et les apprenants en langues

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 03/03/09
  • Correction mineure : 17/08/09
  • Auteur : Christophe Naud (Maison des Langues de l'Université de Poitiers)
Mots-clés

UP Key Etu : suite logicielle sur clé USB pour les étudiants et les apprenants en langues

Vous avez l’habitude de travailler sur plusieurs ordinateurs différents ? UP Key Etu est faite pour vous ! Dédiée aux étudiants nomades de l’Université de Poitiers et aux apprenants de la Maison des Langues, UP Key Etu est un espace de stockage facile à transporter qui embarque des logiciels et des ressources utiles à votre formation universitaire ou professionnelle.

  • Logiciels embarqués :

-- Internet : Mozilla Firefox, Mozilla Thunderbird, ClamWin
-- Bureautique : OpenOffice, Mozilla Sunbird
-- Multimédia : Audacity, VLC
-- Archivage : 7zip
....

  • Fonctionnalités supplémentaires :

-- Liens Web dédiés à la découverte / l'apprentissage de l'anglais : médias en ligne (presse, Webradios, WebTV, podcats), dictionnaires, sites d'e-learning gratuits sélectionnés par l'équipe de formateurs de la Maison des Langues.

Calenda : calendrier des Sciences Humaines et Sociales

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 20/02/09
  • Correction mineure : 17/08/09
  • Auteur : Maud Ingarao (Institut d'Histoire de la Pensée Classique - ENS Lyon)
Mots-clés

Calenda : calendrier des Sciences Humaines et Sociales

Calenda est le plus important calendrier scientifique francophone en sciences humaines et sociales en ligne et publie, depuis 2000, les annonces de colloques et appels à contributions, programmes de séminaires, mais également offres d'emploi et de bourses de recherche dans toutes les disciplines des SHS.

Calenda est l'un des services proposés par le CLEO (Centre pour l'édition électronique ouverte) à la communauté scientifique en SHS. Le site publie environ 200 annonces par mois, et archive ainsi près de 10000 nouvelles. Il compte plus de 100000 visiteurs mensuels (chiffres 2008).

Pour soumettre une annonce dans Calenda, utiliser le formulaire http://calenda.revues.org/suggerer.php
Chaque annonce est vérifiée par l'équipe éditoriale. Les annonces sans contenu sont refusées : un court résumé présentant l'événement ainsi qu'un programme complet ou un texte de présentation sont exigés. Attention, Calenda n'a pas vocation à publier les annonces de parutions d'ouvrages ni les annonces d'événements relevant de la vulgarisation, de la commémoration ou du débat politique.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 13/08/13
  • Correction mineure : 13/08/13
Mots-clés

Thunderbird : client messagerie, lecture news et fils RSS

Description
Fonctionnalités générales
  • Messagerie POP ou IMAP (ainsi que leurs versions sécurisées)
  • SMTP (ainsi que SMTPS)
  • Carnet d'adresses
  • Accès Fils RSS
  • Accès Newsgroup
  • Messagerie instantanée Jabber (XMPP)
Autres fonctionnalités
  • Gestion de plusieurs comptes de messagerie
  • Recherche rapide de mots dans tous les messages
  • Vérification orthographique lors de la saisie des messages (dictionnaire français disponible)
  • Anti-SPAM (junk mail) automatique possible
  • Anti-hameçonnage (courriers frauduleux)
  • Gestion des certificats électroniques pour signature et chiffrement par magasin
  • Visualisation des quotas IMAP (nécessite le add-on "display Quota")
  • Mode IMAP hors ligne disponible
  • Gestion des extensions simple
  • Mise à jour automatique de la version du logiciel
  • Affichage par onglet depuis la version 3.x
  • Indexation des messages pour une recherche plus rapide
Interopérabilité
  • Importation possible des boites mail au format Outlook, Eudora ou Communicator 4.x
  • Importation possible de carnet d'adresses Outlook, Eudora ou texte
  • Importation des paramètres d'Eudora ou d'Outlook
  • Exportation du carnet d'adresse au format LDIF
  • Connexion à des annuaires LDAP pour le carnet d'adresse, collectif ou personnel
  • Connecteur disponible pour faire du MAPI (propriétaire Microsoft), connecteur SOGo pour le protocole cardDav (cartes de visite)
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Utilisé quotidiennement comme outil de messagerie

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Ralentissements et pertes de données possibles avec de grosses boites mails locales (POP3)

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

RedHat, CentOS, Fedora, Ubuntu, ArchLinux, Debian (appelé sous cette distribution icedove), ...

Plates-formes

Windows, GNU/Linux, MacOS X

Logiciels connexes

De nombreuses extensions sont disponibles : https://addons.mozilla.org/fr/thunderbird/. Celles-ci ont été recommandées par les utilisateurs PLUME :

  • Nostalgy : ajoute des raccourcis clavier pour changer de dossier, déplacer ou copier des messages d'un dossier à un autre, ...
  • Signature Switch : raccourcis claviers pour changer la signature en bas d'un message
  • Lightning : gestionnaire d'agenda et tâches, équivalent à SunBird mais en module pour Thunderbird
  • Mozbackup : pour exporter/importer rapidement les profils Mozilla

On peut rechercher les extensions directement via l'outil de gestion des extensions de Thunderbird

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Le projet Thunderbird est développé par la fondation Mozilla

Eléments de pérennité

Projet très structuré, communauté très large et très active

Références d'utilisateurs institutionnels

Logiciel extrêmement répandu en particulier dans la communauté enseignement supérieur et recherche

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

FAQ et autres informations de version : http://www.mozilla.org/en-US/thunderbird/17.0.3/re...

Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • Si une ancienne version de Thunderbird est présente sur votre système, elle sera écrasée par la nouvelle. Rien ne sera perdu, il est probable que quelques extensions ne soient pas fonctionnelles : les éventuelles incompatibilités lors d'un changement de version de Thunderbird sont données au démarrage de Thunderbird.
  • La mise à jour automatique ne fonctionne pas en cas d'utilisation d'un proxy authentifié.
  • Les dictionnaires sont sous forme d'extension : https://addons.mozilla.org/fr/thunderbird/browse/t...
  • Il existe une version portable : http://portableapps.com/apps/internet/thunderbird_...
  • L'utilisation possible des certificats électroniques pour chiffrer des messages permet de dialoguer dans un canal sécurisé avec un correspondant mais aussi de stocker des messages et éventuellement des fichiers sous forme chiffrés dans les boites aux lettres.
  • Il est possible de restaurer un message ou un compte effacé : http://macrobugs.dyndns.org/macrobugs/folders/rowi...
  • Dans sa version 3, Thunderbird impose que les extensions et leurs mises à jour soient sécurisées (utilisation de HTTPS pour le téléchargement ou signature électronique).
  • Il existe une version dite ESR pour Extended Support Release (tout comme pour Firefox d'ailleurs) : cette version est très intéressante car elle a un cycle de mise à jour beaucoup plus stable, voir le planning des releases ici.
Contributions

Contribution financière ou participation au développement : http://www.mozilla-europe.org/fr/contribute/

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 20/10/13
  • Correction mineure : 21/10/13
Mots-clés

Mozilla Firefox : navigateur Internet

Description
Fonctionnalités générales
  • Navigateur Internet multiplateforme
  • Lecteur de flux RSS basique via les "bookmarks"
  • Debugger de page web
Autres fonctionnalités

Ces fonctionnalités sont accessibles dans la version de base :

  • Greffons (plugins) pour étendre les possibilités du logiciel (cf champ "Logiciels connexes" ci-dessous).
  • Gestion des onglets.
  • Anti-phishing (contrôle contre les fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels).
  • Gestionnaire de téléchargement.
  • Correcteur orthographique intégré.
  • Barre de menu "intelligente" avec complétion automatique.
  • Gestion des flux RSS.
  • Diverses fonctions d'analyse et console javascript avec visualisation 3D des éléments XML d'une page web.
  • Gestionnaire des préférences et paramètres par défaut : c'est une caractéristique des applications de Mozilla qui répertorie les paramètres de l'application (connu sous le nom préférences) qui sont lues à partir du profil des fichiers prefs.js et user.js. et de défaut de l'application.
  • Synchronisation des marque-pages, historique de navigation, préférences, mots de passe, formulaires pré-remplis, et les 25 derniers onglets ouverts à travers différents ordinateurs.
  • Installation d'add-on en un seul click.
Interopérabilité

Conforme aux normes du World Wide Web Consortium (HTML, XHTML, JavaScript/ECMAScript, SVG, HTML5, CSS3, etc.)

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • Utilisé quotidiennement comme navigateur par les auteurs de cette fiche ainsi que par de très nombreux utilisateurs des laboratoires et universités (entre autres).
  • Mise au point des feuilles de style "en direct" par utilisation de l'extension Firebug ou directement par une extension intégrée.
  • Développement web.
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Il peut être déconcertant pour le grand débutant de devoir ajouter des greffons pour obtenir certaines fonctionnalités devenues au fil du temps assez indispensables. La quantité de greffons, et le côté gadget de beaucoup d'entre eux, peut décourager ou encourager son usage en fonction du profil de l'utilisateur.
  • L'installation à la main du navigateur est une opération lourde pour l'utilisateur. Cependant l'intégration du choix du navigateur dans Windows va faciliter cette installation et améliorer la visibilité de Firefox.
  • Mozilla adopte la même stratégie que sur mobile, en se reposant sur des composants logiciels tiers.

    Exemple : Firefox décode les vidéos H.264 en HTML5 (codec propriétaire et payant pour lire des vidéos Youtube, Vimeo ou Dailymotion) en s’appuyant sur des composants installés sur l'ordinateur d'installation.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

La plupart des distributions GNU/Linux intègrent Mozilla Firefox par défaut, cependant les distributions qui ne l'intègrent pas le proposent dans les paquets officiels.

La fondation Mozilla propose des versions ESR (Extended Support Release) qui ne bénéficieront que des mises à jour de sécurité pendant 10 mois (ce qui facilite le support d'applications sur une durée donnée, par exemple l'application CNRS SIRHUS).

Plates-formes
  • Windows
  • Mac OS X
  • GNU/Linux
  • Unix (diverses plates-formes, avec parfois du retard en version)
Logiciels connexes

Modules pour étendre les possibilités du logiciel :

Voici des modules les plus utilisés :

  • NoScript : extension permettant de contrôler finement l'exécution de code JavaScript. Augmente la sécurité en protégeant des attaques de type XSS.
  • Adblock Plus : anti publicités.
  • Web Developer.
  • Firebug : debbuger pour développeur.
  • LinkChecker : vérifie la validité des liens d'une page.

Version portable sur une clé USB, Framakey.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Une liste est disponible ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Navigateur_Web

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Fondation Mozilla

Eléments de pérennité

La fondation Mozilla a des ressources propres désormais non négligeables, obtenues pour partie par des contrats, et pour une autre par des accords commerciaux (la page par défaut est le moteur de recherche Google par exemple).

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

Liste des raccourcis clavier : http://mozinet.free.fr/moz/firebird/raccfirebird.html
Un support par des bénévoles est disponible ici : http://support.mozilla.com/fr/kb/poser-une-question

Divers (astuces, actualités, sécurité)

- Une lecture de la liste des raccourcis clavier permet de gagner en productivité : http://mozinet.free.fr/moz/firebird/raccfirebird.html
- Reprise des sessions en cas d'erreur avec reprise des téléchargements en cours.
- Il existe une fonction de mise à jour automatique non seulement pour le navigateur lui-même mais aussi pour les modules complémentaires
- Évidemment, il existe de nombreux thèmes
- Un usage de certains modules (Addblock, flashblock) permet d'éliminer la plupart des publicités en ligne.
- Il est possible de synchroniser ses mots de passes et marque-pages entre tous ses postes grâce à Firefox Sync.
- Il y a un historique des onglets permettant de rouvrir des onglets fermés par erreur.
- Intègre en standard un champ permettant de lancer directement des recherches sur différents moteurs (https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/search-to...).
- Il est possible d'utiliser les versions en avant première, d'un seul clic.

Mozilla initie le projet « Cookie Clearinghouse » pour limiter la publicité par une meilleure gestion des cookies.

Contributions
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 20/06/08
  • Correction mineure : 27/01/09
Fiche archivée
Ce logiciel est obsolète. La version suivante à celle décrite n'est pas libre et d'autres logiciels de fonctionnalités similaires existent en libre.
PLUME référence d'autres lecteurs de fils RSS.
Mots-clés

FeedReader : lecture et affichage de flux RSS

Cette fiche n'est plus à jour. Elle a été archivée pour la raison exposée ci-contre.
Description
Fonctionnalités générales

Lecture et affichage de flux RSS

Autres fonctionnalités
  • Personnalisation de la configuration par flux RSS.
  • Actualisation manuelle ou automatisée comprise entre cinq minutes et 24 heures.
  • Stockage défini en fonction d'un nombre d'articles fixé (ou illimité).
  • Supporte tout aussi bien les normes RSS 0.9x et 1.0 qu'Atom 0.1, 0.2 et 0.3.
  • Système de pop-up pour avertir de l'arrivée de nouveaux flux.
  • Possibilité de créer des filtres.
  • Gestion de Podcast.
Interopérabilité

Import/export OPML (agrégats de flux RSS)

Environnement du logiciel
Plates-formes

Windows (toutes les versions depuis 95)

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Toomas Toots ; i-Systems Inc. ; Estonie

Eléments de pérennité

La structure existe depuis 1998 mais les versions postérieures sont diffusées sous licence
propriétaire tout en étant gratuites (freeware)

Références d'utilisateurs institutionnels

Le Sénat qui propose une petite documentation en français ( http://www.senat.fr/rss/feedreader.html )

Environnement utilisateur
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • Lors de la première utilisation, effacer tous les flux RSS installés par défaut
  • Attention : à compter de la version 3, FeedReader n'est plus un logiciel libre mais un graticiel (propriétaire). Cette version 3 dispose d'un visuel plus agréable et de fonctionnalités plus avancées (podcasting, par exemple), mais son code source n'est pas disponible.
Syndiquer le contenu