rdiff-backup

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 01/05/12
  • Correction mineure : 13/01/14
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Fiches logiciel PLUME connexes : ,

rdiff-backup : sauvegarde incrémentale

Description
Fonctionnalités générales

rdiff-backup est un outil de sauvegarde facile et idéal pour des sauvegardes sur disque dur, multi-plateformes, qui permet de réaliser la sauvegarde incrémentale de fichiers, de répertoires ou de toute une arborescence vers un autre répertoire qui peut être sur la machine locale ou sur une machine distante.

La dernière version de la sauvegarde se trouve dans une simple copie présente dans le répertoire de sauvegarde, ce qui permet de revenir très facilement à la version N-1. Les informations relatives aux autres sauvegardes incrémentales sont stockées dans un sous-répertoire particulier du répertoire de sauvegarde et doivent par contre être gérées par les différentes commandes de rdiff-backup. Ceci est très pratique si l'on décide à un moment donné d'arrêter d'utiliser rdiff-backup puisqu'on a accès à la dernière sauvegarde comme à n'importe quelle autre arborescence.

Aucune commande particulière n'est nécessaire pour faire de la sauvegarde incrémentale. Elle se fait automatiquement par défaut. Il est juste nécessaire de préciser la date maximale des sauvegardes que l'on souhaite réellement conserver (2 jours, 1 semaine, 1 mois...).

Toutes les informations relatives aux fichiers sont préservées : les permissions, l'appartenance du fichier, son type (lien symbolique, lien hard, dates de modification ...). Une fonctionnalité est très intéressante : si le système de fichiers de sauvegardes n'est pas du même type que celui à sauvegarder et qu'il ne peut donc pas stocker certaines informations comme les permissions, les appartenances etc..., rdiff-backup se chargera de stocker ces méta-informations dans un fichier à part de sorte qu'elles ne soient pas perdues au moment de la restauration des données.

rdiff-backup s'appuie sur les mêmes algorithmes que ceux de "rsync" qui sont utilisés à travers la librairie "librsync". Pour la partie incrémentale, seules les parties modifiées d'un fichier sont enregistrées permettant ainsi d'avoir une gestion de l'espace disque optimale.

Autres fonctionnalités

rdiff-backup génère automatiquement des statistiques après chaque sauvegarde. Ces statistiques permettent de voir entre autres quels sont les répertoires :

  • dont la taille a le plus augmenté,
  • dont le nombre de fichiers a le plus augmenté,
  • qui occupent le plus de place sur le disque,
  • ...

La création de filtres de sauvegarde est possible grâce à l'utilisation des options "include" et "exclude" qui permettent de ne sauvegarder que certains sous-répertoires dans une arborescence donnée et/ou d'exclure ou d'inclure certains types de fichiers (mp3, avi ...).

Comme avec rsync, il est aussi possible de sauvegarder/restaurer dans le répertoire d'une machine distante à travers SSH.

Un ensemble de commandes sont fournies à l'utilisateur pour interroger et gérer le répertoire de sauvegarde, permettant ainsi d'effacer manuellement d'anciennes sauvegardes si nécessaire, d'obtenir aussi des informations sur les différentes versions d'un répertoire/fichier présentes dans la sauvegarde, etc...

Interopérabilité

Rdiff-backup est disponible pour GNU/Linux, MacOS X et Windows

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Au CEREGE, j'utilise rdiff-backup pour réaliser la sauvegarde des données utilisateurs et des configurations machines sur un ensemble de disques serveur.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Principales distributions GNU/Linux et Unix.

Plates-formes

Gnu/Linux, Windows (comme application native ou à travers Cygwin), MacOS X (installable à travers Fink ou DarwinPorts).

Logiciels connexes

Le site Internet donne un certain nombre d'applications qui ont été développées autour de rdiff-backup :

  • archfs qui permet de naviguer à travers les différentes versions d'une sauvegarde comme dans un système de fichiers,
  • SafeKeep qui est un front-end de configuration et d'utilisation pour GNU/Linux,
  • Keep un autre fontend KDE,
  • EasyBackup, encore un autre pour Gnome ...
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Un auteur principal et une équipe de plusieurs contributeurs.

Eléments de pérennité

Diffusé sous licence GPL V2 et développé en python, garanties de code ouvert et librement modifiable.
Le projet est développé depuis 2002 et a été assez bien suivi depuis lors en terme de corrections et évolution. Cependant la dernière version date de 2009.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

Il existe aussi une page de documentation disponible à l'adresse : http://rdiff-backup.nongnu.org/docs.html

Et un Wiki disponible à l'adresse : http://wiki.rdiff-backup.org/wiki/index.php/Main_Page

Commentaires

mon commentaire de relecteur

Lorsque je souhaite utiliser un tel logiciel, je m'interroge sur la fiabilite:

1> de la copie (transfert reseau, ...)
2> de la detection de la modification d'un fichier

est-il possible d'avoir cette information explicitement dans la fiche?

Est-ce que seul les méta-données sont utilisées ou un code d'erreur
tel qu'une sommation md5?
C'est à dire que le contenu du fichier est étudié et pris en compte.

Question avant la validation de la MAJ relue RT

Bonjour.

Suite à la mise à jour de cette fiche, je voudrais savoir si les questions Pascal ci-dessous ont trouvé réponse ? Pour la 1° partie, il me semble que la fiche répond bien, pour la 2° partie, je n'ai pas trouvé.

Merci de votre retour.

:-)
David.

Fiabilité des données copiées.

Bonjour,

"rdiff-backup" utilise la librairie "librsync" dont l'algorithme est expliqué à la page http://librsync.sourceforge.net/ déjà utilisée pour rsync.

Le mieux pour comprendre quelle technologie de copie des fichiers et quel calcul des sommes de contrôle sont effectués est de se rendre à la page : http://rsync.samba.org/tech_report/node2.html.

En espérant que cela réponde à la question,
Cordialement