VMware Server

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 21/04/10
  • Correction mineure : 28/12/12
Mots-clés

VMware Server : virtualisation de systèmes d'exploitation

Description
Fonctionnalités générales

Le logiciel VMware permet de faire fonctionner plusieurs systèmes d'exploitation simultanément sur une plateforme, par exemple 1 système Windows XP hébergeur (host) et 2 systèmes hébergés (guest) Linux Ubuntu.

Les systèmes d'exploitation hébergés (guest) et leurs ressources associées (mémoire, disque, réseau...) constituent des "Machines Virtuelles" (MV). Les MV fonctionnent simultanément exactement comme le feraient des applications sur un système d'exploitation multitâches.

VMware assure non seulement la virtualisation du processeur mais également de tout le réseau, les MV peuvent communiquer entre elles à l'aide de connexions TCP/IP exactement comme le feraient des machines physiques distinctes.

VMware prend en compte la paravirtualisation de la carte vidéo, du lecteur de CD-ROM, du bus USB, des ports séries et parallèles et des disques durs de type SCSI, PATA ou SATA. Cette paravirtualisation des accès aux périphériques permet de gérer la concurrence d'accès à ces périphériques entre la machine physique et les machines virtuelles. De plus pour les machines virtuelles les périphériques sont standardisés quelle que soient les plateformes physiques utilisées.

On comprend l'utilité d'un système d'exploitation multitâches, mais pourquoi une plateforme multi-machines virtuelles ?

1- Pour disposer de différents SE sans avoir à "rebooter" la plateforme à chaque changement de SE.

2- Pour la formation : chaque élève possède sa propre machine virtuelle qu'il peut reconfigurer ou planter à sa guise sans perturber les MV des autres élèves.

3- Pour des raisons de sécurité : installer sur une même plateforme une machine virtuelle de traitement et une machine virtuelle pare-feu par exemple.

4- Pouvoir continuer d'utiliser des logiciels fonctionnant sur des systèmes d'exploitation obsolètes, soit parce que ces logiciels ne sont plus maintenus sur les nouvelles versions de ces SE , soit parce que l'on ne souhaite pas payer de nouvelles licences.

5- Pour basculer son poste de travail sous Linux, mais continuer d'utiliser certains logiciels sous Windows.

Autres fonctionnalités

Suspension d'exécution
Une MV peut être suspendue : l'état de sa mémoire est copié sur le disque de l'host et son exécution est interrompue. Elle pourra être relancée par la suite, l'exécution reprenant au point d'interruption, de façon analogue à l'hibernation des portables.

Gestion des disques
Chaque disque d'une MV correspond à un fichier du host (ou un ensemble de fichiers). A la création d'un disque, il est possible de :

  • le préallouer : dans ce cas, le disque est créé à sa taille effective et ne grossira pas par la suite,
  • ou au contraire ne pas le préallouer : dans ce cas, il est créé avec une taille minimale qui sera étendue au besoin,
  • le découper en blocs (ce qui permet par exemple d'en faciliter le déplacement ou la recopie).

Snapshot
Il est possible de passer en mode snapshot : dans ce mode, le contenu du disque initial est figé, et toutes les opérations ultérieures seront consignées dans un fichier log.
On sort de ce mode :
- soit en réintégrant le snapshot, c'est à dire en intégrant les logs dans le disque initial pour le mettre à niveau.
- soit en abandonnant tout ce qui s'est joué depuis le passage en mode snapshot, et dans ce cas on retourne "dans le passé" (disque initial).

Deux utilisations intéressantes des snapshots
- backup à chaud - on passe en mode snapshot, on sauvegarde le disque qui ne bouge plus pendant que la MV tourne normalement, on réintègre le snapshot quand le backup est terminé.
- point de reprise - soit une opération délicate à effectuer dont le résultat est incertain (installation risquée, ménage agressif, etc.) : on passe en mode snapshot, on réalise l'opération, on réintègre le snapshot si le résultat est concluant, ou bien on abandonne le snapshot sinon.
A noter que les snapshots de VMware Server sont moins perfectionnés que ceux de VMware Workstation, pour laquelle il est possible de créer pour une MV de multiple snapshots (graphe de snapshots) et de la faire reprendre l'exécution de l'un quelconque d'entre eux.

Gestion du réseau
A la création d'un host VMware, plusieurs types de réseau peuvent être définis pour l'ensemble de la plate-forme :
- réseau host-only : c'est un réseau permettant aux MV et au host de communiquer entre eux, aucune connexion possible avec l'extérieur,
- bridge : les interfaces sur ce réseau ont des IP visibles de l'extérieur de la plate-forme : elles sont sur le même plan d'adressage que l'interface externe du host lui-même,
- nat : réseau interne, mais avec une traduction d'adresses permettant aux MV d'initier des communications avec l'extérieur.
Chaque MV est alors dotée d'une ou plusieurs interfaces positionnées sur l'un des réseaux précédemment définis.

Console d'administraton
VMware Server dispose de sa console d'administration qui permet de gérer les MV non seulement du VMware Server local, mais aussi de n'importe quel autre VMware Server accessible par le réseau. Il existe également une console autonome pour Linux et Windows, téléchargeable depuis le site de VMware.

Interopérabilité

VMware fait partie du consortium qui maintient le standard OVF (Open Virtualization Format) destiné à rendre compatibles les MV des différents éditeurs. Actuellement les MV vmware sont au format propriétaire "vmdk", mais un outil est fourni par vmware pour le transcodage vmdk/OVF : http://www.vmware.com/downloads/login.do

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

La version gratuite VMare Server s'installe au dessus d'un système d'exploitation hôte Windows ou Linux.

Si vous installez VMware au dessus d'Ubuntu par exemple, les autres systèmes d'exploitation apparaitront dans des fenêtres sur le bureau Ubuntu.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Le fonctionnement virtuel des systèmes d'exploitation encapsulés dans des Machines Virtuelles diminue de façon notable les performances des applications.

Les fonctionnalités secondaires des SE sont parfois réduites, par exemple l'accélération 3D des cartes graphiques ne sera pas prise en compte par la MV.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Plateformes Intel : Windows, Unix MAC OS-X*.
- Il s'agit de virtualisation et non pas d'émulation, le processeur est toujours le même (Intel), il n'y a pas émulation du processeur.
- Les fabricants de processeurs x86 AMD et Intel ont implémenté dans leurs gammes des fonctionnalités matérielles de virtualisation (année 2000).
* Plateforme MAC OS-X prise en charge par la version commerciale VMware Fusion.

Logiciels connexes

VMware ESXi :
La grande différence par rapport à VMware server c'est qu'il s'installe directement sur la couche matérielle. Il n'est pas nécessaire d'avoir un système d'exploitation hôte pour l'installer. VMware ESX est donc un hyperviseur qui permet une gestion plus précise des ressources pour chaque machine virtuelle et de meilleures performances. La solution VMware ESX est la solution la plus industrielle de la gamme VMware. VMware ESX est un logiciel commercial, une version allégée VMware ESXi est disponible gratuitement.

VMware Player :
Permet de "jouer" des machines virtuelles c'est à dire d'exécuter des machines virtuelles mais pas de les créer. Très pratique si l'on veut profiter du grand nombre de "Appliances" (machines virtuelles toutes prêtes) gratuites ou commerciales que l'on trouve sur l'Internet Une Appliance est soit une machine virtuelle correspondant à un système d'exploitation donné (cf. fiche Ubuntu) soit une machine virtuelle correspondant à un système d'exploitation + un environnement applicatif complet (par exemple l'ERP OpenBravo qui comporte un système Unix, un serveur d'application Tomcat, une base de données Postgress et l'application OpenBravo elle-même) : http://www.clubic.com/telecharger-fiche15594-vmwar....

VMware Player est doté aujourd'hui de fonctionnalités de création et configuration de machines virtuelles et il tend donc de plus en plus à concurrencer VMware Server. Affaire à suivre ...

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
  • Qemu : GNU LGPL (virtualisation + émulation).
  • Xen Fiche Plume : GPL2, aujourd'hui adopté par Citrix
  • VirtualBox Fiche Plume : GPL (support 64 bits uniquement sur version commerciale).
  • Virtual PC de Microsoft (propriétaire mais gratuit)
  • KVM Fiche Plume : bouture de Qemu adoptée par la communauté Linux
  • Microsoft Virtual Server (propriétaire mais gratuit)
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Editeur professionnel VMware Inc. (VM comme Virtual Machine), aujourd'hui filiale d'EMC Corporation (jeu de mots E = MC2).

Eléments de pérennité

La société VMware existe depuis 10 ans et est considérée comme le leader mondial du marché de la virtualisation, elle est aujourd'hui portée par la société EMC leader mondial des baies de stockage.

Références d'utilisateurs institutionnels

Ceux que nous connaissons :

  • Utilisée en formation par le Cnam de Versailles.
  • La Plate-forme en Ligne de Mathrice, http://plm.mathrice.org, est composée de plusieurs dizaines de machines virtuelles Linux, BSD, Windows exécutées sur des serveurs VMware Server répartis sur plusieurs sites universitaires.
  • De nombreux laboratoires de mathématiques utilisent pour leur infrastructure serveurs VMware Server : l'IMB, le Laboratoire Paul Painlevé, le LAREMA, le LMPT, etc.
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

Copier-Coller :
L'installation des vmware-tools dans les machines virtuelles permet le copier-coller entre host et MV (ils améliorent également la réactivité de la souris dans les MV).

Répertoires partagés:
1) montage standard NFS entre host et MV
2) montage "vmhgfs" spécifique vmware plus performant que NFS

Commentaires

Protocole disponible via le Groupe Logiciel

A noter que le Groupe Logiciel propose un protocole https://www.projet-plume.org/ressource/protocoles-....

Responsable thématique précédent

Cette fiche a d'abord été suivie par le responsable thématique Jacquelin Charbonnel. Gilian Gambini l'a reprise en février 2012.