Rheolef

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 11/01/10
  • Correction mineure : 31/03/10
Mots-clés

Rheolef : résolution des équations aux dérivées partielles par la méthode des éléments finis

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, MacOS X
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : validé (au sens PLUME), diffusé, stable
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Pierre Saramito
  • Contact concepteur(s) : Pierre.Saramito@imag.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : LJK

 

Une fiche logiciel décrit plus en détail ce développement, consultez la pour plus d’informations : Rheolef
Fonctionnalités générales du logiciel

Rheolef est un environnement logiciel pour résoudre les équations aux dérivées partielles par la méthode des éléments finis. Rheolef propose les algorithmes les plus pointus : solveurs préconditionnés pour l'élasticité incompressible, les fluides de Stokes et Navier-Stokes, méthode des caractéristiques de degré élevé pour les problèmes de convection dominante en thermique, etc.

Contexte d’utilisation du logiciel

Utilisé par de nombreux chercheurs et doctorants, tant dans des laboratoires de mathématiques appliquées que de physique ou de mécanique. La syntaxe très concise des codes permet de traduire directement les problèmes d'équations aux dérivées partielles en code exécutable : la correspondance entre les lignes écrites sur le papier et les lignes de code est directe. Ceci assure une grande lisibilité des codes : le temps de développement est ainsi grandement diminué. Enfin, ceci ne se fait pas au détriment de la rapidité d'exécution car le code, écrit en c++, est compilé avant l'utilisation. Par comparaison, des codes interprétés, tel octave ou matlab, seraient plus lents.
L'entête de la page web de Rheolef illustre bien cette correspondance entre le formalisme mathématique et les lignes de code écrites par l'utilisateur.