SMAT

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 01/12/11
  • Correction mineure : 06/11/12
Mots-clés

SMAT : plateforme coopérative d'annotation de contenu multimédia

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : 0.5 - 01/02/2011
  • Licence(s) : choix en cours, contacter l'auteur - Sera certainement GPL
  • Etat : diffusé en beta
  • Support : non maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Hadj Batatia, Pascal Dayre
  • Contact concepteur(s) : hadj.batatia@enseeiht.fr, pascal.dayre@enseeiht.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : IRIT

 

Fonctionnalités générales du logiciel

SMAT (Semantic Multimedia Annotation Tool) est un outil d’annotation coopératif de media (audio, vidéo, texte). Il s’agit d’une application web de type RIA (Rich Internet Application) offrant une interface graphique avancée. cet outil met en œuvre des concepts de l’analyse de l’activité à l’aide de médias et d'annotations.

Le logiciel offre les fonctionnalités suivantes :

Charger et structurer des médias : par exemple une vidéo peut être décomposée en clips ou séquences et réorganiser pour former une nouvelle vidéo. Les médias sont considérés comme représentant une activité métier quelconque (ex. déroulement d’une opération chirurgicale, activité coopérative de validation d’un logiciel…)

Gérer des ontologies : l’utilisateur peut créer, charger, ou filtrer une ontologie au format RDFS pour un domaine d’intérêt quelconque. Une ontologie est considérée comme représentative du discours du domaine. Elle représente un modèle de l’activité sous-jacente à un ou plusieurs média (ex. un protocole médical de type APCER, un processus de négociation commerciale, une procédure de maintenance d’équipement électronique…)

Gérer des groupes d’intérêt : l’utilisateur peut former un groupe en invitant des membres à partager son intérêt pour un thème particulier

Gérer des scénarios d’annotation : l’utilisateur peut créer, modifier ou suivre un scénario d’annotation. Un scénario est constitué de phases successives. Une phase consiste en un média, une ontologie, et un groupe de membres partageant un intérêt commun au contenu du média

Annoter un média : un groupe peut visualiser et annoter un média (ex. une vidéo) d’une manière coopérative. La coopération peut être synchrone ou asynchrone. Une annotation peut être un commentaire associé à un fragment de la vidéo (une zone particulière à un instant donné). L’annotation peut aussi consister à associer un concept d’une ontologie à un fragment. Elle peut aussi être un lien entre le fragment et un autre média. L’annotation se fait dans une phase.

Analyser des annotations : un groupe peut organiser les annotations créées dans une phase et les analyser structurellement ou statistiquement. Il peut visualiser l’occurrence de concepts, leur usage par des annotateurs…

Rechercher : l’utilisateur peut chercher des médias mettant en œuvre un/des concept(s), ou des utilisateurs intéressés (ou utilisant) régulièrement des concepts, comparer des médias selon leurs concepts (concepts associés par des annotateurs au média).

SMAT a été conçu d’une manière générique pour s’adapter à différents usages. L’utilisateur peut personnaliser l’application selon son domaine d’intérêt en créant les ontologies appropriées. Les ontologies (et leurs concepts) peuvent être illustrées à l’aide de couleurs, textes, ou graphiques choisis par l’utilisateur pour utiliser des métaphores du métier. L’application se déploie en quatre parties : une partie services web et base de données Mysql, une partie client riche web, un serveur de synchronisation, et un serveur de médias, notamment pour le streaming audio/vidéo.

Contexte d’utilisation du logiciel

SMAT est un outil général qui peut être utilisé à chaque fois qu’on s’intéresse à l’analyse de l’activité. Deux usages sont possibles :

1) la découverte coopérative d’un modèle à partir d’une activité filmée ou décrite par des médias ;

2) l’analyse d’une activité en fonction d’un modèle préétabli.

Le premier type d’usage correspond à la modélisation coopérative d’un domaine ou d’un processus. Le second, concerne l’évaluation ou l’apprentissage d’un domaine ou d’un processus par internalisation du modèle en l’appliquant à des cas concrets d’activité.
En particulier, SMAT peut être utilisé dans le domaine de la formation et l’apprentissage guidés par des modèles d’activité. Par exemple, une expérimentation pilote a été menée à l’Université de Karolinska (Suède) sur l’acquisition par des équipes médicales pluridisciplinaires de protocoles d’action médicaux. Les formateurs ont mis les apprenants en situation quasi-réelle d’opération chirurgicale et ont filmé le déroulement de l’activité. Les apprenants ont été invités à annoter le film de l’opération selon le respect du protocole APCER. Chaque participant a projeté sa compréhension du protocole sur la vidéo en annotant et commentant les événements qui s’y sont déroulées. Le groupe a alors été mis ensemble sur SMAT dans une activité coopérative pour négocier une compréhension commune du déroulement de l’opération. Le scénario a été répété plusieurs fois et l’analyse des résultats a montré une amélioration nette du comportement et de l’efficacité des apprenants, en comparaison à des méthodes classiques d’apprentissage.

D’autres expérimentations pilotes ont été mises en œuvre. Nous citons les exemples suivants :

  • L’université de Budapest (ELTE) a expérimenté SMAT pour l’apprentissage des langues chez les enfants.
  • L’université de Jérusalem a expérimenté SMAT pour la formation des enseignants à la pédagogie avec les nouvelles technologies
  • L’université de Neuchâtel a utilisé SMAT pour l’entraînement des orthophonistes
  • Poyry Lmtd. a mis en ouvre SMAT pour l’analyse de l’activité avec la méthode Change Laboratory.
Publications liées au logiciel

(et communications)

Dayre P. (2012). Un outil d’aide à la transformation du travail. SELF2012 , Lyon. pdf

Dayre P., Gamache D., Mayers Andre (2012). Méthodologie participative de collaboration MOA−MOE JFTL , Paris

Dayre P., Batatia H. (2011) SMAT, Semantic Multimedia Tool. Un éco-système pour la mise en oeuvre de la théorie de l'activité. Poster. JDEV2011, Toulouse. pdf.

Dayre P., Batatia H. (2011). Annotation collaborative de médias pour l’émergence de concepts d’ontologie. Proceedings of SIIM'2011. pdf

Batatia H., Hakkarainen K., Morch A. I., (2011). Tacit knowledge and trialogical learning: Towards a conceptual Framework for designing innovative tools. Collaborative Knowledge creation: Practices, Tools, Concepts. Editors S. Pavlova, A. Morch, A. Moen, Oslo:Sense Publishers, 2:25-40 (in press).

Paksi, A. and Kárpáti, A. (2009): SMAT - a semantic multimedia annotation tool . In: New Technology Platforms for Learning - Revisited. Proceedings of the LOGOS Open Conference on strengthening the integration of ICT research effort. 19-20 January 2009, Budapest , Hungary . ISBN: 978-963-87914-1-2. pdf.

Karlgren K., Dahlström, A., Ponzer S., (2008). Design of an Annotation Tool to Support Simulation Training of Medical Teams. Proceedings of EC-TEL'2008. pp.179~184 .

Piombo C., Batatia H., Dayre P., Ayache A., (2007). An ontology based Web Annotation System to create new learning practices. Proceedings of EC-TEL’2007, Heraklion, Crête.

Karlgren K., Dahlstrom A., Lonka K., Ponzer S., (2007). A new education annotation tool for supporting medical teams to improve their teamwork and communication. Proceedings of ICEM/LE’07 pdf.

Commentaires

Site web SMAT

http://smat.enseeiht.fr/mas/smat
Ce site web demande la création d'un compte avant d'accèder aux informations.