Iconclass : thésaurus iconographique

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 15/02/11
  • Correction mineure : 15/02/11
Mots-clés

Iconclass : thésaurus iconographique

Iconclass est un thésaurus iconographique créé aux Pays Bas dans les années 1950 par Henri van de Waal (Professeur en Histoire de l’Art, Université de Leyde, 1910-1972) et enrichi depuis. Il résulte de la collaboration des universités de Leyde et Utrecht, de l’Académie Royale des Arts et Sciences, et de l’Institut national d’histoire de l’art (Pays Bas).

Iconclass constitue un système de classification hiérarchisé en domaines et sous-domaines qui permet d’indexer la plupart des illustrations (ou tout autre élément figuratif) de manière normalisée. Chaque image est identifiée grâce à un ou plusieurs codes alphanumériques. Chacun de ces codes correspond à une définition d'objets, de personnes, d'évènements ou d'idées abstraites qui peuvent être représentés dans une image. De plus, chaque descripteur est lui-même traduit dans plusieurs langues (anglais, italien, allemand, français, finnois).
L’aspect multilingue reste l’un des avantages de ce thésaurus. On peut également noter qu’il est gratuit et facilement accessible sur Internet (après inscription auprès des responsables du site). Les codes utilisés sont normalisés et donc utilisés par plusieurs institutions (Bibliothèques Virtuelles Humanistes, French Emblems at Glasgow, …). Iconclass se sert d’ailleurs de cette expérience comme aide à l’indexation.

La toute dernière version d’Iconclass (Iconclass 2100 Browser), propose, par le biais d’un site très facile d’utilisation, des exemples illustrés pour chaque descripteur.
Il reste cependant un thésaurus généraliste, tout particulièrement adapté à l’indexation des œuvres d’art, qui ne permet donc pas une description fine dans tous les domaines.

En indexant ses illustrations avec Iconclass, une institution peut alors proposer à l’internaute d’effectuer une recherche (par mots-clés et en 5 langues) dans l’ensemble de sa collection d’images numériques.
Toutefois, il faut noter que le traitement de l’information se fera directement aux Pays-Bas, par le biais d’une interface encapsulée dans le site web de l’institution propriétaire des illustrations, qui reste donc totalement tributaire d’Iconclass.