métier

Pour une activité spécifique à un métier, par opposition aux logiciels d'usage général.
Mots-clés

Formation ENVOL 2014 : Tests et validation de logiciels

Malgré la situation difficile et pour le moment incertaine de PLUME, la formation permanente de la DR5 du CNRS, DevLOG, la DSI et des laboratoires du CNRS, avec le soutien par l'INRA, VetAgro-Sup et Inria, proposent une nouvelle édition de la formation ENVOL sur le thème "Méthodes de test et validation des logiciels" qui avait encore été initiée sous l'égide de PLUME.

Cette quatrième édition est la suite de celles qui ont été organisées :

  • en 2008 portant sur la valorisation de ces développements,
  • en 2010 amenant une vision plus concrète des outils et pratiques de développement et
  • dernièrement en 2012/2013 sur les aspects coopératifs du développement pour le logiciel libre.

Cette formation ENVOL 2014 aura lieu du 18 au 21 novembre 2014 à la Londe les Maures dans le Var.

Toutes les informations pratiques, ainsi que le contenu du programme sont en ligne.

L'inscription se fait sur formulaire électronique et est ouverte à tous les agents CNRS et INRA ainsi que ceux d'autres organismes qui s'intéressent aux spécificités de l'environnement enseignement supérieur et recherche (ESR).

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 15/11/13
  • Correction mineure : 15/11/13
Mots-clés

ScientiFig : création ou (re)formatage de figures pour les communications scientifiques

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : 2.6 - 02/10/2013
  • Licence(s) : BSD -
    ScientiFig utilise les composants BATIK et XML-apis, sous licence Apache, et Rsession, sous licence BSD.
  • Etat : diffusé en beta
  • Support : maintenu, sans développement en cours
  • Concepteur(s) : Benoit Aigouy
  • Contact concepteur(s) : Benoit Aigouy
  • Laboratoire(s), service(s)... : GReD

 

Fonctionnalités générales du logiciel

Les chercheurs passent un temps considérable à réaliser des figures pour leurs communications scientifiques (présentations orales, publications dans des revues scientifiques, ...). Pour réaliser cette tâche, ils utilisent le plus souvent des logiciels conçus pour des graphistes qui ne sont pas adaptés à la création de figures "scientifiques".

ScientiFig, au contraire, est dédié spécifiquement à la production de figures formatées pour la recherche. C'est un plugin de FIJI/ImageJ et/ou un standalone, les trois utilisations sont possibles. Il permet d'assembler de manière cohérente des panneaux d'images de même tailles ou de tailles différentes, de leur associer une barre d'échelle et des annotations dont la position est préservée même lorsque l'utilisateur change la taille de la figure. ScientiFig peut exporter les figures générées au format png avec un fond transparent pour une meilleure intégration dans les documents bureautique ou au format vectoriel (pour être finalisé dans un éditeur d'images vectorielles). ScientiFig permet enfin de formater des figures pour différents journaux (il est aussi possible de créer, avec l'éditeur intégré, un nouveau style si le journal qui vous intéresse est absent), il suggère une taille de figure compatible avec le journal, le remplacement des polices non conformes, ...

On peut citer à titre de comparaison ces logiciels alternatifs :

Contexte d’utilisation du logiciel

ScientiFig est un logiciel d'assemblage/montage et de formatage d'images pour des publications scientifiques.

Publications liées au logiciel

ScientiFig: a tool to build publication-ready scientific figures. Aigouy B, Mirouse V. Nat Methods. 2013 Oct 30;10(11):1048. doi: 10.1038/nmeth.2692.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 30/09/13
  • Correction mineure : 30/09/13
Mots-clés

Gramlab : plate-forme d'outils collaboratifs pour des traitements linguistiques

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Licence(s) : Apache License - v 2.0
  • Etat : diffusé, stable
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Consortium Gramlab
  • Contact concepteur(s) : gramlab@kwaga.com ou www.gramlab.org/en/programme-beta.html
  • Laboratoire(s), service(s)... : LIGM, Actimos, APIL, Aproged, CENTAL (Université catholique de Louvain), Kwaga, Lingway, Qwam Content Intelligence

 

Fonctionnalités générales du logiciel

Le système GramLab étend Unitex pour offrir aux équipes des outils facilitant le travail collaboratif (partage de ressources, suivi de versions, etc.) dans les traitements linguistiques. Ces outils reposent sur des technologies de type « automates à états finis » et incorporent des ressources linguistiques à large couverture, disponibles dans de nombreuses langues.

Les packages qui composent Gramlab sont disponibles sur la forge Google :

Les sources d'Unitex sont disponibles sur le site à l'Université de Marne-la-Vallée : http://igm.univ-mlv.fr/~unitex/, voir aussi la fiche PLUME sur Unitex.

Outils et fonctionnalités

  • Intégrabilité dans une chaîne UIMA (Unstructured Information Management Architecture)
  • Gestion de versions des ressources linguistiques
  • Outils de maintenance des grammaires
  • Outils de partage de ressources linguistiques
  • Gestion de projets
  • Auto-graph : création automatique de graphes de grammaires
  • Plate-forme multilingue
Contexte d’utilisation du logiciel

Ce système a été développé pour le projet FEDER Gramlab et il s'agit d'un projet labellisé CapDigital.

La mise à disposition de GramLab/Unitex sous la forme d'un annotateur UIMA donne la possibilité à des informaticiens non spécialistes du Traitement Automatique des Langues (TAL) d'ajouter une composante linguistique au sein d'une chaîne de traitements.

Pour faciliter la prise en main par les développeurs de l’annotateur Unitex-UIMA, un exemple d’intégration est fourni (https://code.google.com/p/gramlab-unitex-cpp-annot...).

Publications liées au logiciel
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 30/09/13
  • Correction mineure : 30/09/13
Mots-clés

InterProScan : identification dans un jeu de séquences des signatures protéiques d'intérêt

Description
Fonctionnalités générales

InterProScan est un environnement logiciel qui permet d'identifier dans un jeu de séquences des signatures protéiques d'intérêt en scannant des banques de motifs et signatures de référence et en utilisant des algorithmes détectant des biais de composition (SEG, TMHMM, Signal-P).

En utilisant plusieurs méthodes de reconnaissance, il effectue des recherches de signatures protéiques dans 11 bases de données de motifs ou domaines protéiques telles que PROSITE, PRINTS, Pfam, ProDom, SMART ou TIGRFAMMs. Chacune de ces bases de références utilisent des méthodes différentes d'identification (HMM, profils, etc.) et de manière plus ou moins automatique.

Usage

Un site WEB est mis à la disposition de la communauté par l'EBI, mais cette fiche se penchera sur le retour d'expérience lié au déploiement d'un environnement sur une plate-forme, permettant de traiter de larges jeux de données (ex : 100 000 séquences).

InterProScan s'utilise aussi via un script frontal qui se charge de lancer les différentes comparaisons. Ces traitements peuvent s’exécuter sur un cluster. La parallélisation des traitements s'effectuera alors en deux étapes

  • tout d'abord par le découpage en sous jeu de données ("chunk") des séquences dont la taille sera définie par l'administrateur,
  • et par l’exécution en parallèle des différentes recherches  (une quinzaine dont par exemple hmmer sur la banque tigrfams) pour chaque sous jeu de données.

InterProScan est capable de traiter des séquences nucléiques et protéiques au format FASTA (multiple). Pour les séquences nucléiques, une traduction selon les 6 phases de lecture est automatiquement effectuée.

Exemple de ligne de commande

iprscan -cli -i mydataset.fasta -email myemail@mydomain -seqtype n -iprlookup -goterms -o mydataset.out -verbose

Fichiers résultats

Interproscan génère des fichiers de sorties pour chaque traitement sur les différents chunks. Un post traitement permet de filtrer et corriger certains hits. Au final, un fichier merged.raw est généré pour chaque chunk. Enfin, Interproscan concatène l'ensemble de ces résultats en un seul fichier. Il existe un fichier résultat par comparaison lancée, ainsi qu'un fichier de synthèse. Un jeu de test permet aussi de vérifier que l'outil fonctionne correctement en local.

Autres fonctionnalités

Le fichier RAW peut etre converti en divers formats (xml|ebixml|raw|html|txt|gff3) via le script converter.pl fournit dans la distribution.

Interopérabilité
  • Connexion aux environnements de calcul de type SGE 6.x, LSF et PBS.

  • Utilisation de la suite BioMaj pour mettre à jour automatiquement les banques de données associées.

  • Le site de l'EBI propose des accès Web Services (SOAP & REST).

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

InterProScan est principalement utilisé pour des traitements automatiques sur de gros volumes de séquences d'intérêt.
Les résultats donnent une information factuelle (présence/absence de domaines/sites) permettant l'annotation de protéomes. Le couplage avec la GeneOntologie ainsi que la structuration en arbre des domaines/familles InterPro permet de générer des annotation fonctionnelles synthétiques.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • L'installation nécessite de disposer d'un environnement de type plate-forme.

  • La mise à jour des banques implique également une indexation à chaque miuse à jour

  • La version 5 devrait lever certains verrous en rendant l'application plus modulaire et intégrable à des pipelines et traitement annexes.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Environnement Linux disposant du langage PERL.

Logiciels connexes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Développement opéré par l'EBI.

Eléments de pérennité
  • Logiciel très utilisé par la communauté.

  • Correctifs et évolutions fréquents.

  • Banques de données mises à jour fréquemment.

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 12/09/13
  • Correction mineure : 19/02/14
Mots-clés

KiCad : CAO électronique pour circuits imprimés

Description
Fonctionnalités générales

KiCad est un logiciel de conception CAO pour circuits imprimés (PCB) qui intègre :

  • gestionnaire de projet ;
  • saisie schématique et création de composants ;
  • placement-routage (layout) jusqu'à 16 couches et création d'empreintes ;
  • visionneur-éditeur de fichiers gerber ;
  • calculatrice spéciale.

Cet article utilise des termes de jargon professionnel. Pour une introduction au sujet, lire par exemple ceci au sujet de la conception de circuits intégrés.

Gestionnaire de projet

Le gestionnaire de projet (GP) donne une vision générale du projet. Il montre l'arborescence du projet (dossiers/fichiers) et permet de naviguer au sein de cette arborescence. Le GP qui est également responsable de la gestion des fichiers grâce aux fonctions classiques ouvrir/renommer/effacer et aussi une fonction d'archivage (fichier zip). Enfin, il donne accès aux différents composants de la suite cités ci-dessous.

Saisie de schématique avec Eeschema

La partie "saisie de schématique" du logiciel offre plusieurs fonctionnalités :

  • saisie hiérarchique ;
  • bus ;
  • numérotation des composants automatique et hiérarchique ;
  • génération de la liste des composants (BOM, Bill Of Materials) en prenant en compte les champs ajoutés par l'utilisateur aux composants ;
  • labels locaux, hiérarchiques ou globaux ;
  • importation d'images bitmap.

La génération de la netlist dans plusieurs formats (natif, orcadPCB2, cadStar et Spice) se fait directement depuis Eeschema. Le résultat d'une saisie schématique est plutôt propre et l'impression se fait aisément puisque le paramétrage de la feuille impose le choix d'un format de papier et inclut en conséquence le cartouche.

Routage avec Pcbnew

Routeur manuel qui offre de nombreuses options aisément utilisables :

  • Vérificateur de règles de conception (DRC, design rule check) en temps réel : lorsque l'utilisateur trace une piste, le logiciel regarde en temps réel si cette dernière est cohérente avec les règles préalablement définies (en particulier largeur de pistes et distances aux autre éléments).
  • Affichage sélectif des lignes de connexion (ratsnest, pour une définition en anglais, voir ici) : on peut choisir le niveau de ratsnest que l'on souhaite afficher. Il est donc possible de les cacher, les afficher, les afficher pour un ou plusieurs composants. Il est aussi possible de n'afficher que le ratsnest de la piste en cours de traçage.
  • Choix du niveau de détails affichés : plan en mode contour ou plein, piste en mode contour ou plein, via en mode contour ou plein, pads en mode contour ou plein. Toutes ces options sont indépendantes les unes des autres.
  • routage automatique : peut se faire depuis KiCad directement (interne) ou depuis un outil externe à KiCad, ce dernier générant alors un fichier compatible avec Spectra.
Interopérabilité
  • Tous les fichiers produits et utilisés par KiCad sont des fichiers ASCII, la documentation fournit la spécification détaillée des différents formats.
  • Génération de netlist dans plusieurs formats (natif, orcadPCB2, cadStar et Spice).
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

L'auteur (au laboratoire Subatech) utilise ce logiciel pour la conception de toutes ses cartes. Jusqu'à présent, il a conçu 3 cartes 4 couches :

  • une carte d'alimentation pour un ASIC ;
  • une carte numérique ;
  • une carte d'interface vide/Xénon liquide avec via (connections) non débouchant.

Les cartes ont été produites et testées avec succès.

Il a également conçu une carte analogique 6 couches, produite, reçue, câblée et testée avec succès.

Au CINaM, ont été réalisé à peu prés 6 ou 7 circuits imprimés dans le domaine professionnel. Il s'agit de petites carte de quelques centimètres carrés avec peu de composants. Le but principal, dans chacun des cas, étant de réaliser un circuit imprimé qui fasse l'interface entre des appareils de mesure (via des prises BNC) et la prise de contact (au moyen de pointes de touches directement soudé sur le CI) sur des échantillons de nos chercheurs afin d'en faire les caractérisations électriques.

Dans le domaine personnel, un des relecteurs a réalisé quelques (environ 4 ou 5) petites cartes également telles que : interface série, carte d'alimentation simple, capteurs divers, ...

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Pas de routage de lignes différentielles.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

De nombreuses distributions offrent KiCad dans leurs dépôts (par exemple Debian, Fedora, Ubuntu (voir aussi instructions pour installation sur Ubuntu)).

Plates-formes

GNU/Linux, Windows, Mac OS X

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
  • gEDA, gratuit, sous licence libre (GPL) : c'est un logiciel qui semble lui aussi très performant. Pas d'argument en sa faveur, ni en sa défaveur puisque je ne l'ai pas testé.
  • Eagle, payant, sous licence propriétaire.
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Communauté de développeurs très active et internationale.

Eléments de pérennité
  • Ce projet, initié par Jean-Pierre Charras, chercheur a Grenoble au GIPSA-LAB et enseignant en électronique à l'IUT de Saint Martin d'Hères est maintenant mature et soutenu par une communauté de développeurs extrêmement active et d'utilisateurs de nombreux pays : http://iut-tice.ujf-grenoble.fr/kicad/

  • Cette communauté comprend trois développeurs principaux ainsi qu'une douzaine de contributeurs réguliers.

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

Sur la page de documentation, on trouve des didacticiels d'assez bonne qualité, les documents de référence pour les deux composants principaux de la suite, à savoir Eeschema et Pcbnew.

Divers (astuces, actualités, sécurité)

Pour l'installation, il est possible de prendre la version des dépôts de sa distribution ou de télécharger une version binaire sur le site de KiCad.

Une troisième possibilité consiste à télécharger la version dans des dépôts Launchpad. Cette version se divise en deux sous branches : testing et stable. La branche stable peut à tout moment être intégrée à une distribution stable du logiciel. La version testing, quant à elle, intègre les dernières mises à jour, ce qui rend de fait cette distribution un peu plus instable. On active l'une des deux sous-branches à la pré-compilation (cmake).

Il existe aussi un dépôt Launchpad pour les bibliothèques KiCad : https://code.launchpad.net/~kicad-lib-committers/k...

A noter qu'il existe dans KiCad des fonctionnalités de scripts en python.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 14/03/10
  • Correction mineure : 10/09/13
Mots-clés
Pour aller plus loin
  • Fiches logiciel PLUME connexes : , ,

getDP : solveur éléments finis

Description
Fonctionnalités générales

Discrétisation de systèmes d'équations aux dérivées partielles en 1D, 2D et 3D. Méthode d'éléments finis mixtes (Nédélec et Raviart-Thomas) et d'ordre élevé. Définition du problème dans un fichier de données (ASCII) dont la syntaxe est proche de l'écriture mathématique de la formulation faible correspondante.

Interopérabilité

Format de fichier de maillage: .msh (format utilisé par le mailleur gmsh)
Format de fichiers de sortie: .pre .res .pos (format .pos utilisé pour l'exploitation avec gmsh)

Interfaçage très simple avec Gmsh pour la génération du maillage et pour l'exploitation des résultats.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

J'ai utilisé GetDP très fréquemment durant mes 3 années de thèse au Laboratoire Ampère (UMR5005) pour la résolution de problèmes d'électromagnétisme dans le domaine fréquentiel. Le logiciel offre une grande liberté pour définir les formulations faibles. J'utilise actuellement GetDP occasionnellement pour la résolution de problèmes spécifiques et comme référence de calcul par la méthode des éléments finis.
GetDP est très bien documenté et bénéficie d'une communauté active et très réactive par l'intermédiaire d'une "mailing list" des utilisateurs et développeurs.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

La prise en main demande un investissement important.

Environnement du logiciel
Plates-formes

Windows, Linux, Mac OS X

Logiciels connexes

Gmsh (GPL) : très utile pour la génération de la géométrie, du maillage et pour l'exploitation des résultats (http://www.projet-plume.org/fiche/gmsh).

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Université de Liège

Eléments de pérennité

Créé en 1997. Mailing list active. Dernière version : mars 2006.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 10/09/13
  • Correction mineure : 10/09/13
Mots-clés

Polynômes multivariés : implantation des bases des polynômes multivariés en Sage

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : diffusé en beta
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Viviane Pons
  • Contact concepteur(s) : pons@univ-mlv.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : LIGM

 

Fonctionnalités générales du logiciel

Ce logiciel est un patch développé au sein du logiciel Sage. Le but est d'implanter les bases des polynômes multivariés décrites en particulier par Lascoux et Schützenberger ainsi que les opérateurs de différences divisées. Les polynômes sont vus comme des sommes formelles de vecteurs ce qui permet d'appliquer de nombreux algorithmes combinatoires.

A l'heure actuelle, voici les bases disponibles :

  • monômes,
  • polynômes de Schubert,
  • polynômes de Grothendieck,
  • polynômes Clés,
  • polynômes de Macdonald non symétriques.

Les polynômes de Schubert et les polynômes de Grothendieck existent aussi sous forme de polynômes en deux ensembles de variables.

Contexte d’utilisation du logiciel

La recherche sur les bases des polynômes multivariés concerne de nombreux chercheurs. En particulier, cela fait partie des thèmes de recherche de ma thèse. Ce logiciel permet d'effectuer des calculs facilement dans les différentes bases et ainsi de faire de l'exploration par ordinateur en vue d'obtenir des résultats algébriques. Il a vocation à être utilisé par la communauté de combinatoire algébrique, étant intégré dans Sage qui est très largement utilisé.

Publications liées au logiciel
Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 10/09/13
  • Correction mineure : 10/09/13
Mots-clés

InvariantRingPermutationGroup : calculs des invariants algébriques d'un groupe de permutations

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Licence(s) : GPL
  • Etat : diffusé, stable
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Nicolas Borie
  • Contact concepteur(s) : nicolas.borie@univ-mlv.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : Labo Maths Orsay, LIGM

 

Fonctionnalités générales du logiciel
  • Ce module Sage permet de calculer les invariants secondaires de l'anneau des invariants d'un groupe de permutations. Ces invariants secondaires sont associés aux invariants primaires formés par les polynômes symétriques.

  • Ces deux familles de polynômes invariants engendrent l'anneau des invariants en tant qu'algèbre et donc caractérisent complètement la structure algébrique.

  • Ce module est disponible sous la forme d'un patch téléchargeable dans la suite de patch Sage-Combinat.

  • Exemple avec un grand groupe :

    sage: G = TransitiveGroup(14,61)
    sage: G.cardinality()
    50803200
    sage: factorial(14)/G.cardinality()
    1716
    sage: I = InvariantRingPermutationGroup(G, QQ)
    sage: I.secondary_invariants_series()
    z^48 + z^47 + 2z^46 + 2z^45 + 4z^44 + 5z^43 + 8z^42 + 9z^41 + 14z^40 + 16z^39 + 22z^38 + 25z^37 + 33z^36 + 36z^35 + 45z^34 + 48z^33 + 58z^32 + 61z^31 + 70z^30 + 71z^29 + 80z^28 + 79z^27 + 85z^26 + 82z^25 + 87z^24 + 81z^23 + 83z^22 + 75z^21 + 75z^20 + 66z^19 + 64z^18 + 54z^17 + 52z^16 + 42z^15 + 39z^14 + 30z^13 + 28z^12 + 20z^11 + 18z^10 + 12z^9 + 11z^8 + 7z^7 + 6z^6 + 3z^5 + 3*z^4 + z^3 + z^2 + 1

    sage: I.secondary_invariants(verbose=True)
    Initialiation of secondary of degree 0
      ------ 
    Secondary of degree 1 :
      We must search 0 secondaries invariants
      ------ 
    Secondary of degree 2 :
      We must search 1 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [2]
      ------ 
    Secondary of degree 3 :
      We must search 1 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [3]
      ------ 
    Secondary of degree 4 :
      We must search 3 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
            Add product [2, 2]
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [4]
            (3, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            New irreducible [5]
      ------ 
    Secondary of degree 5 :
      We must search 3 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
            Add product [2, 3]
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [6]
            (4, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            New irreducible [7]
    ------ 
    Secondary of degree 6 :
      We must search 6 secondaries invariants
          Research of product of secondaries of degree smaller
            Add product [2, 4]
            Add product [2, 5]
            Add product [3, 3]
            Register new relation : [2, 2, 2]
          Research now to complete with new irreducible secondaries
            New irreducible [8]
            (5, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            New irreducible [9]
            (4, 1, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            (4, 1, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            (4, 0, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            (4, 0, 1, 0, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0) is not a good secondary invariants
            New irreducible [10]
    ------ 
    ( ... FICHIER DE LOG COUPÉ )
    ------ 
    Secondary of degree 48 :
      We must search 1 secondaries invariants
        Correction by adding the space spanned by secondaries of degree 34
        Correction by adding the space spanned by secondaries of degree 20
        Correction by adding the space spanned by secondaries of degree 6
          Research of product of secondaries of degree smaller
            Add product [3, 28, 28, 28]
    ...
    sage: for i in range(49): print i," : ", I.irreducible_secondary_invariants_of_degree(i)
    ....:
    0  :  [[(0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    1  :  []
    2  :  [[(1, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    3  :  [[(2, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    4  :  [[(3, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(2, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    5  :  [[(4, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(3, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    6  :  [[(5, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(4, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)],
           [(3, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    7  :  [[(6, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(5, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)],
           [(4, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    8  :  [[(7, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(6, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)],
           [(5, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    9  :  [[(7, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(6, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    10  :  [[(7, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(6, 4, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    11  :  [[(7, 4, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    12  :  [[(7, 5, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    13  :  [[(12, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(11, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    14  :  [[(13, 1, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)], [(12, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)],
            [(11, 3, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]
    15  :  [[(13, 2, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0, 0)]]

Contexte d’utilisation du logiciel

Le module a été développé durant la thèse de son auteur, Nicolas Borie.

Publications liées au logiciel

Nicolas Borie, Calcul des invariants de groupes de permutations par transformee de fourier. Thèse Université Paris Sud - Paris XI, 2011.

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 22/08/13
  • Correction mineure : 22/08/13
  • Auteur de la fiche : Yohan Colmant (Univ de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis - Service informatique)
  • Responsable thématique : Raphaël Tournoy (Centre pour la Communication Scientifique Directe)

ORI-OAI : Outil de Référencement et d'Indexation pour un réseau de portails OAI-PMH

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.

 

Une fiche logiciel décrit plus en détail ce développement, consultez la pour plus d’informations : ORI-OAI
Fonctionnalités générales du logiciel

Destiné principalement aux universités et grandes écoles, l'Outil de Référencement et d'Indexation pour un réseau de portails OAI-PMH ORI-OAI vise la mise en place d'un système ouvert, en logiciel libre, permettant :

  • de gérer et de publier tous les documents numériques produits par les établissements universitaires,
  • de les partager avec d'autres établissements,
  • de les valoriser par une indexation de qualité,
  • de les rendre accessibles, à distance et selon les droits définis, dans des interfaces ergonomiques.

La mission du projet ORI-OAI est aussi le développement de communautés OAI-PMH : il propose une implémentation de référence du protocole OAI-PMH ainsi que les outils nécessaires à la mise en place de ces communautés et à la bonne intégration aux communautés existantes.

Contexte d’utilisation du logiciel

ORI-OAI est utilisé dans les établissements d'enseignement supérieur pour le référencement de tous les types de ressources numériques : thèses et autres publications, ressources pédagogiques, offres de formation, ...

Fiche dév Ens Sup - Recherche
  • Création ou MAJ importante : 08/08/13
  • Correction mineure : 29/08/13
Mots-clés

GesCommLab : gestion des commandes pour laboratoires de la fonction publique

Ce logiciel a été développé (ou est en cours de développement) dans la communauté de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche. Son état peut être variable (cf champs ci-dessous) donc sans garantie de bon fonctionnement.
  • Site web
  • Système : UNIX-like, Windows, MacOS X
  • Version actuelle : 1.0 - 2012-12-10
  • Licence(s) : Autre - Licence MIT
  • Etat : diffusé en beta
  • Support : maintenu, développement en cours
  • Concepteur(s) : Aubin Thomas
  • Contact concepteur(s) : aubin.thonas at igh.cnrs.fr
  • Laboratoire(s), service(s)... : IGH

 

Fonctionnalités générales du logiciel

GesCommLab propose à travers une interface web de gérer les produits disponibles à l'achat, passer et centraliser des commandes, et afficher différentes statistiques sur les commandes passées.

Pour cela, le logiciel offre différentes vues :

  • produits : chaque utilisateur peut commander les produits désirés. Chaque produit est caractérisé par un nom, un type, une description, un fournisseur, une référence et un prix unitaire. Si le produit n'existe pas, chaque utilisateur a la possibilité de le créer et ainsi alimenter la base de données.
  • commandes : les commandes y sont classées sous deux catégories, en attente de commande et en attente de livraison. Les utilisateurs peuvent donc y renseigner les numéros de bons de commande et les références de livraison. Les dates correspondantes sont alors enregistrées également.
  • historique : l'historique des commandes livrées, avec des outils de recherche dédiés.
  • statistiques : des statistiques y sont présentées et classées par mois, avec génération de graphiques.

Le logiciel est développé en PHP+Javascript (JQuery AJAX) et requiert une base de données MySQL.

Contexte d’utilisation du logiciel

Le logiciel est voulu comme une interface simplifiée de gestion des commandes pour les laboratoires de la fonction publique. Ils permettent de centraliser les commandes et donc de faciliter le travail de la personne en charge de celles-ci.

Syndiquer le contenu