firefox

Firefox (le navigateur ou un de ses très nombreux greffons, extensions)

Distributions de logiciels libres proposées aux étudiants par les universités

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 30/09/08
  • Correction mineure : 26/03/10

Distributions de logiciels libres proposées aux étudiants par les universités

  • Date de publication du document ou de l'événement : Septembre 2008

Certaines universités souhaitent sensibiliser les étudiants aux logiciels libres. Un moyen facile est de leur proposer une sélection de logiciels qui semblent particulièrement intéressants.

La forme peut être différente : un CD ou un DVD remis à l'étudiant ou bien une image ISO à télécharger sur le site de l'université.

5 grands domaines les composent : outils bureautique (OpenOffice.org, Scribus, Inkscape), communication internet (Firefox, Thunderbird, Lightning, Filezilla), graphisme (The Gimp), multimédia (VLC, Audacity) et utilitaires (7-Zip, Notepad++).

Certaines universités proposent leur compilation sous forme d'un live CD qui, couplé à une clé USB, permet de travailler dans un environnement numérique de travail identique quelle que soit la machine utilisée.

  • Les logiciels libres à l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines : la liste des logiciels est définie conjointement par les enseignants et les étudiants. Outre les classiques outils de bureautique et de communication internet, le DVD contient des outils de statistiques, de géométrie, de programmation, des utilitaires et mêmes des jeux !
  • Kit liberté distribué par l'Université du Havre : c'est une distribution Live de Ubuntu ("The Breezy Badger") qui peut être utilisée sous Windows pour installer les logiciels ou bien de manière ponctuelle en bootant sur le CD et obtenir ainsi un environnement Linux temporaire.
  • Artouste, Live CD de l'Université de Pau (distribution Knoppix).
  • Le Bureau libre Free OS distribué par les Universités de Rennes 1 et Rennes 2 : "ce projet de diffusion accompagnée des outils bureautiques et multimédias libres a pour objectif de poursuivre l'accompagnement des utilisateurs et de leur permettre de partager leur expérience et leurs usages de ces logiciels".
  • L'UNR Nord Pas-de-Calais propose une sélection de logiciels sous la forme d'un site web en ligne ou bien, initiative originale, sous la forme d'une archive auto-extractible, permettant d'installer une copie de ce site sur un réseau local, un ordinateur personnel ou un media amovible.

Avez-vous des références intéressantes à nous signaler?

Merci de les indiquer dans un commentaire au bas de cette page ou d'écrire à plume [at] services [dot] cnrs [dot] fr (plume).

Miftaah : logiciels libres portables sur clef USB

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 16/09/08
  • Correction mineure : 07/02/09

Miftaah : logiciels libres portables sur clef USB

  • http://www.arabopensource.net/miftaah/
  • Auteur(s) ou responsable(s) : Centre de recherche sur l'information scientifique et technique (CERIST) en Algérie, école de Mohammadia et université Mohamed V Agdal au Maroc, université de Birzeit en Palestine
  • Contact pour plus d'informations : Hayet Hadjar

Miftaah est une compilation de logiciels libres prêts à l’emploi sur clef USB. Il regroupe des logiciels de qualité en un produit complet et cohérent qui couvre des besoins essentiels : bureautique, internet, multimédia, communication, utilitaires.
Miftaah est un environnement de travail entièrement autonome et nomade. Vous pourrez utiliser la suite de logiciels de façon sécurisée à partir de n’importe quel ordinateur sous Windows sur lequel vous aurez juste branché votre clef, sans rien installer et sans y laisser aucune information personnelle. Vous pouvez ainsi transporter non seulement vos documents et vos fichiers, mais aussi les logiciels que vous connaissez et que vous maîtrisez, pour travailler partout depuis une simple clef USB. Consultez votre courrier, surfez sur internet, écrivez avec OpenOffice.org sans aucune installation ni réglage en fonction de la machine hôte.
Miftaah regroupe les logiciels suivants:
OpenOffice.org
7zip
AbiWord
Firefox
Sunbird
Sumatra
Miranda
VLC
ClamWin
CoolPlayer
ThunderBird
Lien de téléchargement : http://www.arabopensource.net/miftaah/Miftaah-Inst...

Une compilation similaire est la Framakey de Framasoft : http://www.projet-plume.org/ressource/framakey

Framakey : logiciels libres portables sur clef USB

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 15/09/08
  • Correction mineure : 10/12/12

Framakey : logiciels libres portables sur clef USB

Framakey Full 1.12

La Framakey est une compilation de Logiciels Libres pour Windows en Français, prêts à l’emploi sur clef USB (minimum 2 Go) qui facilite la vie des utilisateurs nomades.
L’objectif est de proposer les meilleurs des Logiciels Libres, préinstallés et prêts à être utilisés directement depuis une clef USB. Par conséquent, vous n’avez rien à installer, et l’utilisation des logiciels se fait de façon sécurisée et sans laisser d’informations personnelles sur les machines sur lesquelles vous utilisez votre Framakey.
A noter que le site propose non seulement le téléchargement, l'achat d'une clé toute prête mais aussi un forum - http://forum.framasoft.org/viewforum.php?f=73 -, une documentation... et des versions spécifiques à certains usages, par exemple, une version "Framakey “LaTeX edition"

Liste des applications de la version Full 1.12 : http://framakey.org/Pack/PackFull#none

  • Internet

      o Framafox 3.6.3
      o Framabird 3.0.5
      o Pidgin 2.6.6
      o eMule 0.50a
      o Wordpress
      o Filezilla 3.3.2.1
      o KompoZer 0.7.10
      o Kitty 0.60.66.25 
    
  • Bureautique

      o OpenOffice.org Writer 3.2
      o OpenOffice.org Calc 3.2
      o OpenOffice.org Impress 3.2
      o OpenOffice.org Draw 3.2
      o OpenOffice.org Base 3.2
      o OpenOffice.org Math 3.2
      o Keynote 1.7.8.1
      o SumatraPDF 1.0.1
      o Ditto 3.16.8
      o MoneyManagerEX 0.9.5.1 
    
  • Multimédia

      o VLC 1.0.5
      o Coolplayer 0.219
      o Gimp 2.6.8
      o Inkscape 0.47
      o Audacity 1.3.12
      o CDex 1.51
      o WinFF 1.2 
    
  • Utilitaires

      o 7-Zip 9.13 beta
      o Notepad++ 5.6.8u
      o Keepass 1.17
      o InfraRecorder 0.5
      o Windirstat 1.1.2.80 
    
  • Accessibilité

      o ClavicomNG 1.2
      o NVDA 2010.1
      o VirtualMagnifyingGlass 3.3.2 
    
  • Accessoires

      o Explore2fs 1.08
      o Synapps 0.1.0.3
      o FramaKioskTune 0.4
      o FreeOTFE
      o CAFE 0.1.6.8
      o FramakeyToolbox
      o Toucan 
    

Vous pouvez compléter ces logiciels avec d'autres applications portables : http://framakey.org/Portables/Index

Framakey Ubuntu Remix : http://framakey.org/Pack/Framakey-Ubuntu

La Framakey Ubuntu-fr Remix est une solution complète de bureau mobile pour clé USB.

Sous la forme d’une clé USB de 4Go, elle contient :

  • Ubuntu-fr Live USB : le système d’exploitation Ubuntu Linux,
    adapté et francisé par la communauté Ubuntu-FR ;
  • La Framakey (décrite plus haut)
  • plusieurs logiciels libres portables pour Mac OS X
    (le navigateur Firefox, le client mail Thunderbird, la messagerie multi-protocole Adium, etc) ;
  • des contenus et des ressources libres (musiques, textes, etc).
    et vous pouvez y stocker dossiers et profils partagés.

Une compilation similaire est Miftaah : http://www.projet-plume.org/ressource/miftaah

Formation en ligne pour le Certificat Informatique et Internet (C2I)

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 15/09/08
  • Correction mineure : 07/02/09

Formation en ligne pour le Certificat Informatique et Internet (C2I)

Le site du référentiel C2I décrit ainsi le C2I (Certificat Informatique et Internet) :

"Ce certificat atteste de compétences dans la maîtrise des outils informatiques et réseaux. Il est institué dans le but de développer, de renforcer et de valider la maîtrise des technologies de l’information et de la communication par les étudiants en formation dans les établissements d’enseignement supérieur. Il est prévu deux niveaux : un niveau 1 d’exigence applicable à tous les étudiants et les stagiaires de formation continue. Ce premier niveau doit être acquis au plus tard au niveau de la licence mais de préférence dès le début des études supérieures. "

Le référentiel national de compétences du C2i niveau 1 comprend 44 compétences réparties en 9 domaines. Le projet C2IMES (C2I Mutualisé pour l'Enseignement Supérieur) a permis de développer 9 modules d'auto-formation en ligne correspondant à ces compétences. L'accès est libre. Ils sont consultables sous la forme de pages html (avec des animations et des exercices interactifs) ou sous la forme de fichiers PDF téléchargeables.

  • A 1 Tenir compte du caractère évolutif des TIC
  • Les TIC : définitions et obsolescences
  • Travailler dans un esprit d'ouverture et d'adaptabilité (logiciels libres)
  • Formats, normes et standards
  • A 2 Intégrer la dimension éthique et le respect de la déontologie
  • Droit et informatique : informatique et liberté, chartes, droit d'auteur, ...
  • Sécurité : virus, canulars, phishing, spam
  • Sauvegarde
  • B 1 S’approprier son environnement de travail
  • Architecture d'un ordinateur
  • Environnement de travail
  • B 2 Rechercher l'information
  • Rechercher sur le web et dans une bibliothèque
  • Récupérer et utiliser les informations
  • Citer un document électronique
  • B 3 Sauvegarder, sécuriser, archiver ses données en local et en réseau
  • Se protéger de la perte de données et des malveillances
  • Détecter un comportement anormal
  • Sauvegarder ses données
  • Compression des données
  • B 4 Réaliser des documents destinés à être imprimés
  • B4 txt : Textes (mise en forme, tableaux, styles, table des matières, mise en page, outils divers) (avec Microsoft Office ou OpenOffice.org Writer)
  • B4 tab : Tableurs (données, formules, fonctions, tableaux, tris et filtres, mise en forme) (avec Microsoft Office ou OpenOffice.org Calc)
  • B 5 Réaliser la présentation de ses travaux en présentiel et en ligne (avec PowerPoint ou OpenOffice.org Impress)
  • Présentation
  • Arrière-plan ou masque
  • Diaporama
  • B 6 Echanger et communiquer à distance
  • Communications asynchrones : webmail, messagerie (Thunderbird ou Outlook), listes de diffusion, forums
  • Communications synchrones : chat, voix sur IP, visioconférence
  • Terminaux mobiles et réseaux sans fil
  • B 7 Mener des projets en travail collaboratif à distance
  • Outils classiques
  • Environnement numérique de travail (ENT)
  • Bureaux virtuels
  • Plateformes d'enseignement
  • Systèmes de gestion de contenu (CMS)
  • Web 2

 

Vous pouvez définir votre parcours pédagogique en fonction des résultats obtenus à l'auto-test de positionnement. Les exercices peuvent être réalisés soit sous Microsoft Office, soit sous OpenOffice.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 20/02/13
  • Correction mineure : 02/03/13
  • Rédacteur de la fiche : Cécile Laube - UMR5206 - Triangle
  • Relecteur(s) : Pierre Vernus (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes)
    Nemo Peeters (LIPM Toulouse)
  • Contributions importantes : Olivier Langella - UMR de GENETIQUE VEGETALE (INRA, CNRS, Université Paris Sud, AgroParisTech)
  • Responsable thématique : Raphaël Tournoy (Centre pour la Communication Scientifique Directe)

Zotero : gestion, citation, partage de ses données bibliographiques

Description
Fonctionnalités générales

Zotero permet de récupérer, gérer, citer, partager des données bibliographiques très facilement.

Base de données :

L'alimentation des « collections » de références se fait très simplement directement à partir des sites web, à la volée. De nombreux sites sont compatibles : pubmed, amazon, nature, plos, Wos, JSTOR, sudoc, cairn, persée, … (http://www.zotero.org/translators).

L’alimentation peut également se faire par import ou par renseignement d’un identifiant–clé (ISBN pour les livres ou DOI pour les articles de revue), et bien-sûr par saisie directe.

Les types de documents référencés sont variés : article de revue, livre, thèse, etc.. mais aussi illustration (compatible pour la récupération à la volée depuis Flickr) ou page web (archivage des pages web à temps « t » avec possibilité d'annoter et de surligner le contenu de la capture).

Les références bibliographiques sont présentées dans une arborescence qui permet le classement dans des « collections » et « sous-collections ».

Chaque référence bibliographique dans Zotero peut contenir des URLs, des notes, des liens vers les fichiers PDF (possibilité de télécharger automatiquement les fichiers PDF). La base de données peut aussi stocker les fichiers PDF eux mêmes (ceux-ci sont indexés en plein-texte). Stockage en ligne gratuit jusqu’à 300 Mo.

Citation de ses références dans un traitement de texte, création de bibliographies

Création de listes bibliographiques formatées : les collections de références peuvent être formatées directement par Zotero dans des fichiers texte de type RTF, HTML ou copier dans le presse-papiers.

Zotero permet également l'insertion de références dans les logiciels de traitement de texte "Microsoft Word" ou "OpenOffice.org". Les références insérées sont numérotées et formatées avec le style bibliographique de son choix. La bibliographie étant dynamique, il est possibile de changer de style une fois le texte écrit. De même, la correction d’une entrée dans votre bibliothèque sera prise en compte et répercutée dans la citation.

De nombreux styles sont disponibles (http://www.zotero.org/styles), y compris des styles francophones et SHS (rechercher par exemple ceux dont le nom contient  "France" ou "French").

D'autres styles francophones sont par ailleurs présents sur d'autres sites web.

En France,  la plateforme "CSL France - styles pour Zotero" centralise les besoins d'écriture de styles francophones : http://www.boiteaoutils.info/p/csl-france-styles-pour-zotero.html

Nomadisme

Zotero (Zotero pour Firefox) stocke l'ensemble de ses réglages, des fichiers et la base de données dans un seul répertoire (par défaut dans le profil utilisateur de Firefox). Un point très intéressant est que l'on peut facilement placer ce répertoire où l'on veut, on peut le sauvegarder, le mettre sur une clé USB pour le transporter chez soi... très pratique.

La "sync" (apportée par la V2) permet également la sauvegarde de ses données sur un serveur distant (et le partage entre plusieurs utilisateurs d’une même bibliothèque), ainsi que les fichiers reliés (PDF, images, capture d'écran)

Possibilité de travail en monoposte

Zotero Standalone (V3) s'installe également en monoposte. Possibilité de synchronisation avec un serveur distant.

L'installation en monoposte permet d'écrire ses documents en toute indépendance de Firefox.

Autres fonctionnalités

Travail coopératif possible : possibilité de bibliothèque partagée entre plusieurs utilisateurs possédant des logins distincts

  • Bouton de localisation des ressources (recherche par défaut dans WorldCat mais possibilité de personnaliser)
  • Détection automatisée des doublons (depuis la V3)
  • Page CV (si ouverture de compte)
  • Stockage en ligne des fichiers reliés aux références (service payant au-delà de 300 Mo)
Interopérabilité

Zotero permet  d'importer les bibliographies dans les formats : Zotero RDF, MODS (Metadata Object Description Schema), BibTeX, RIS, Refer/BibIX, Unqualified Dublin Core RDF

et d'exporter dans les formats : Zotero RDF, MODS, Refer/BibIX, RIS, unqualified Dublin Core DRF, Wikipedia citations templates, BibTeX

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

J’utilise Zotero régulièrement, principalement en aide aux chercheurs et aux doctorants du laboratoire. J’utilise également Refworks (commercial).

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

L'importation des fichiers de bibliographie provenant d'autres logiciels peut parfois se révéler compliquée. Suivant le logiciel d'origine, sa version, l'export aux formats d'échanges (bibtex, reference manager, RIS) est plus ou moins bien faite (perte des données de certains champs (résumés, DOI…))

Peu d'index accessibles en mode "modification globale" : de façon générale, peu d'outils pour garder sa base "propre" (pas d'index titre de revue par exemple), si ce n'est la toute nouvelle fonctionnalité de détection des doublons (avec la version 3.0)

Tous les styles de bibliographie ne sont pas pris en charge ( http://www.zotero.org/styles), et modifier un style existant peut s'avérer compliqué (connaissances XML requises).

 

Environnement du logiciel
Plates-formes

Firefox 3.5+ for Windows, Mac, ou GNU/Linux.
Zotero n'est pas compatible avec les versions précédentes de Firefox.

Depuis la V3, Zotero est disponible sous deux configurations:

  • Zotero pour Firefox
  • Zotero Standalone ( Windows, Mac OS X et GNU/Linux). Pour la version Standalone, outre la connexion Firefox, des connecteurs pour Google Chrome et Safari sont également disponibles.

Plugins traitement de texte : non compatible avec Word 2010 Starter Edition. Pour  Mac en version Standalone, la configuration requise est Mac OS X 10.6 ou plus récent.

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
Environnement de développement
Type de structure associée au développement
Eléments de pérennité

Ce logiciel libre est soutenu financièrement et a du succès.

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • Ipad/Iphone : il existe depuis la V3 une application mobile (payante) ZotPad,  pour un accès basique aux références de sa bibliothèque (application non testée)
  • SPIP :  le plugin ZotSpip permet de synchroniser un site web sous SPIP avec une bibliothèque (personnelle ou partagée) Zotero
  • Certains URFIST proposent des formations pour gérer ses références bibliographiques avec Zotero.
Contributions

Une page https://www.zotero.org/getinvolved/ recense les contributions possibles.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 06/12/10
  • Correction mineure : 06/12/10
Pour aller plus loin

DownThemAll (dTa) : extension pour Firefox/Thunderbird/... : gestionnaire de téléchargements

  • Site web
  • Système :
  • Téléchargement
  • Version évaluée : 1.1.9
  • Langue(s) de l'interface : français, anglais, autres
  • Licence : GPL

    On trouve mention de la licence en sélectionnant 'Outils' > 'Davantage d'outils DTA' > 'A propos de DTA' dans le menu de Firefox.

Description
Fonctionnalités générales

DownThemAll est une extension pour Firefox (3.0 – 3.6.*) mais également pour Thunderbird (2.0.0.8 - 3.0b4), Flock (1.0 - 1.0), Seamonkey (actuellement, uniquement certains binaires nocturnes 2.0a - 2.0, fonctionnalités et support limités), Songbird.

Elle permet :

  • d'accélérer les téléchargements ;
  • de faire du téléchargement massif c'est à dire de lancer en un clic le téléchargement
    • de tous les fichiers accessibles depuis une page web donnée ;
    • de certains fichiers seulement (par exemple toutes les images) en définissant des masques sur les noms de fichier (par exemple sur les extensions). Les expressions régulières sont acceptées. dTa propose quelques masques prédéfinis, mais on peut également construire ses propres masques, en cochant la case "exp. reg" lorsqu'il s'agit d'une expression régulière ;
  • de gérer les interruptions et reprises de téléchargements massifs.
Autres fonctionnalités

Dans certains cas, dTa parvient à télécharger des fichiers un peu spécifiques qui provoquent une erreur via le gestionnaire de téléchargements par défaut de Firefox (par exemple de gros fichiers de données .4DD).

Interopérabilité

Toutes plates-formes supportant Firefox 3.0 – 3.6.*

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Utilisation individuelle pour la gestion de gros lots d'images d'archives et de manuscrits.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes

Le problème de fuite de mémoire avec Windows 7 semblent venir de Windows et non de dTa : cf. le patch proposé par Microsoft ici : http://support.microsoft.com/?scid=kb%3Ben-us%3B97...

Environnement du logiciel
Plates-formes
  • Firefox (3.0 – 3.6.*)
  • Thunderbird (2.0.0.8 - 3.0b4)
  • Flock (1.0 - 1.0)
  • Seamonkey (actuellement, uniquement certains binaires nocturnes 2.0a - 2.0, fonctionnalités et support limités)
  • Songbird
Logiciels connexes
  • FlashGot : http://flashgot.net/ : utilisation facultative. Dans Firefox, les fonctionnalités de dTa peuvent être étendues par FlashGot, un "meta-gestionnaire de téléchargements" qui permet

    • d'appeler tel ou tel gestionnaire de téléchargement disponible (dTa ou un autre) en fonction du type de téléchargement à effectuer ;
    • de construire automatiquement une galerie à partir de toutes les images, vidéos ou autres médias téléchargées ;
    • de lancer le téléchargement de tous les fichiers accessibles depuis tous les onglets ouverts dans Firefox, en plus de la page courante.

FlashGot est également une extension pour Firefox.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes
  • Downloadhelper (pour les vidéos)
Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Trois auteurs/développeurs principaux (très enthousiastes !) qui développement et améliorent ce projet depuis 2004.
Plusieurs versions par an.
Le forum public des développeurs a été désactivé, on ne sait donc plus combien d'autres personnes participent. L'équipe de développement coopte désormais les personnes souhaitant devenir "développeurs dTa officiels" sur présentation d'un exemple de patch.

Eléments de pérennité
  • Plus d'1,3 million d'utilisateurs quotidien (estimation annoncée sur le site web dTa)
  • Plus de 40 millions de téléchargements et plus de 800 critiques (note actuelle : 5 étoiles) depuis la page des addons de Mozilla : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/201/
  • Première version en 2004, version actuelle 26 mars 2010, 31 releases en 6 ans, une v2.0 beta 1 publiée en avril 2010, une v2.0 beta 5 publiée en novembre 2010, qui annonce 100% des fonctionnalités de la v1. Version 2 stable annoncée pour bientôt.
  • Traduit en 30 langues au sein de la communauté Babelzilla
  • Articles dans la presse spécialisée : http://www.downthemall.net/development/bloggers/sp...
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur
  • guide complet d'utilisation traduit en six langues : http://www.downthemall.net/howto/help/ Attention, la documentation n'est pas tout à fait à jour par rapport à la dernière version majeure, en particulier dans les traductions.

Sympa : serveur de listes de diffusion

  • Site web
  • Système :
  • Téléchargement
  • Version évaluée : 6.0
  • Langue(s) de l'interface : français, anglais, autres
  • Licence : GPL
  • Origine du développement : CRU
Description
Fonctionnalités générales

Ce logiciel permet de gérer un grand nombre de listes de diffusions, pouvant contenir plusieurs centaines d'abonnés.
L'interface web permet à l'utilisateur (non-informaticien) de demander la création d'une liste en sélectionnant ses critères au niveau sécurité (qui peut poster, qui peut s'abonner, qui a accès à la liste des abonnés, qui peut consulter les archives).
L'administrateur système doit valider la demande et installer 6 aliases au maximum pour chaque liste.

Autres fonctionnalités
  • Un espace "document partagé" peut être ouvert pour chaque liste, ce qui en fait un outil collaboratif pour des projets ou des conférences.
  • Chaque utilisateur de l'interface web peut choisir la langue d'affichage. Ce choix est aussi possible pour le propriétaire d'une liste.
  • Un même serveur peut gérer des listes de plusieurs domaines différents (virtual hosting).
Interopérabilité
  • La liste des abonnés d'une liste peut inclure une requête à un annuaire LDAP.
  • La base de données peut être en MySQL, PostgreSQL ou même oracle. Pour le transfert de cette base d'un serveur à l'autre, il suffit de récupérer le même cookie pour que les mots de passe soient encodés de la même manière.
  • Les archives sont au format texte, ce qui fait que l'on peut les récupérer avant de fermer une liste par exemple ou les rendre accessibles depuis plusieurs serveurs (montage nfs, rsync).
Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Le serveur de listes du LIMSI comporte deux robots virtuels, ayant chacun une centaine de listes.
Les listes les plus importantes ont près de 400 abonnés.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Fedora core, Mandrake, Debian, FreeBSD, Solaris

Plates-formes

Sympa 5.2.3 fonctionne bien sous Debian-etch.

Logiciels connexes

Serveur web (apache 2) : obligatoire. Le module "Fast CGI" est souhaité mais pas indispensable.
Serveur mail (sendmail, postfix) : obligatoire
LDAP : facultatif

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

mailman
listserv
smartlist

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Le développement est assuré par le Comité Réseau des Universités, CRU, http://www.cru.fr

Eléments de pérennité

Service de liste le plus répandu et très utilisé dans les universités et laboratoires de recherche français entre autres.

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Liste de diffusion : http://listes.cru.fr/sympa/arc/sympa-fr
Ce sont en général les développeurs (Serge Aumont, David Verdin) qui répondent aux questions des utilisateurs.

Documentation utilisateur

Manuel : (in english) : http://www.sympa.org/manual/index
Tutoriel : usage avancé de sympa : http://www.sympa.org/doc/tuto-juin2007/index
Autres documentations (quelques liens en français) : http://www.sympa.org/doc/index

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 27/03/14
  • Correction mineure : 27/03/14

Firebug : extension Firefox, débogueur JavaScript, XHTML, CSS

Description
Fonctionnalités générales

Firebug est un débogueur très utile pour mettre au point les sites web évolués. Il permet de passer aisément de la structure de la page web (code HTML) à la présentation (CSS) ou au comportement (JavaScript) : lorsqu'elle est activée (on peut l'activer pour certains sites seulement), une icône située dans la barre d'état du navigateur indique s'il y a des erreurs JavaScript. Un double-clic sur cette icône ouvre deux cadres au bas de la page, avec un menu permettant d'activer les principales fonctionnalités :

  • Le débogueur JavaScript permet de poser des points d'arrêt, suivre des expressions (variables locales ou globales), observer la pile d'appels, exécuter le code pas à pas, etc.
  • Les requêtes (paramètres envoyés et reçus) sont aisément visualisées, ce qui est particulièrement important dans le cas de requêtes asynchrones (de type Ajax). On peut afficher le résultat d'une requête (JSON, XML, HTML, cookies) après interprétation dépendant de son format : sous forme de structure de données (tableaux, ...) pour une requête JSON, dans un format correctement présenté, avec coloration syntaxique pour le XML, avec une interprétation complète pour le HTML.
  • Le bouton 'inspect', (ou l'option de menu contextuel appelée 'inspect') permet de lire la structure de la page web : on peut développer certains nœuds seulement, ce qui a l'avantage de faciliter la navigation à l'intérieur de la page en s'appuyant sur la structure du document. L'élément survolé par la souris est mis en valeur sur la page principale. Un clic sur le nom d'un élément affiche à droite de l'écran les propriétés de style correspondantes, avec l'indication des propriétés héritées, supprimées par héritage, et même des propriétés définies dans l'élément lui-même.
  • Les styles s'appliquant à la sélection sont visualisés en cascade, du plus spécifique au plus général, avec pour chacun d'eux le nom du fichier CSS source associé. Cela permet de comprendre facilement les effets d'héritage, imbrication et cascade propre aux CSS, de localiser rapidement l'attribut de style à l'origine d'une anomalie, ...
  • Si un script modifie la structure ou la présentation, ces modifications sont immédiatement reflétées dans les fenêtres HTML ou CSS.
  • Inversement, une modification dans la fenêtre HTML ou CSS est aussitôt répercutée dans la page web visualisée : très pratique pour tester l'effet d'un style ou d'une balise.
  • Un écran est dédié aux "cookies", cela permet de suivre l'évolution des cookies sur sa page web.
Autres fonctionnalités
  • La console JavaScript (messages d'erreur) est bien plus utilisable que la console de base de Firefox.
  • Firebug peut également servir de profileur, et ce de plusieurs manières :

    • Il est possible d'afficher le temps pris par chaque requête (HTML, images, scripts, etc.). On peut se limiter à certains types de fichiers : par exemple il est aisé de mesurer si une page met longtemps à se charger à cause de ses images.
    • Un véritable profileur est intégré à Firebug, il donne le temps passé dans chaque fonction.
  • Associée à la fonctionnalité Inspect, la rubrique de menu "layout" est intéressante, car elle affiche la "boîte" correspondante à l'élément HTML survolé, ce qui permet de "mesurer" en pixels la bordure, la marge, le "padding", enfin les dimensions de l'élément.
Interopérabilité

L’objectif est d’obtenir des fichiers parfaitement interopérables (HTML correct), cela dit l’outil tourne exclusivement sur les navigateurs de la famille Mozilla : Fiche Plume Firefox, Fiche Plume Seamonkey.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • Application graphique utilisant un navigateur comme interface graphique évoluée.
  • Principal outil de mise au point pour la production de pages HTML, de feuilles CSS, de gabarits (squelettes SPIP, etc.).
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Il faut mettre à jour Firebug en même temps que Firefox et réciproquement : il y a une matrice de compatibilité (on peut la retrouver sur le site de Firebug) entre les versions de Firefox et les versions de Firebug.
  • Il arrive qu'un message d'erreur soit signalé à une ligne totalement erronée (toujours la même d'ailleurs pour une application donnée). Un second essai corrige généralement le problème.
  • La stabilité n'est pas parfaite. Lorsqu'on a l'impression que le débogueur se met à dérailler, il suffit généralement de fermer l'onglet et de recommencer sur une nouvelle page. Dans certains cas, il est toutefois nécessaire de relancer Firefox. Il est à noter toutefois que la stabilité s’améliore au fur et à mesure que l'extension (ou firefox lui-même) gagne en maturité.
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Aucune à ma connaissance, Firebug doit être installé à partir de Firefox (Outils/Modules complémentaires).

Plates-formes

Toutes les plate-formes sur lesquelles tourne Firefox.

Logiciels connexes

De nombreuses extensions de Firebug sont apparues, elles permettent d'ajouter des fonctionnalités à Firebug. Citons en particulier : FireRainbow qui apporte la coloration syntaxique du code JavaScript ou Arboreal qui permet de visualiser le DOM de manière particulièrement claire.

D'autres extensions sont utiles pour les développeurs web, notamment Fiche Plume HTML Validator pour la validation HTML (ce que Firebug ne fait pas), et Fiche Plume Web Developer, largement redondant avec Firebug, mais qui garde des spécificités intéressantes.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

La plupart des navigateurs intègrent maintenant en standard des fonctionnalités (presque) équivalentes à celles de Firebug. C'est le cas au moins pour Internet Explorer (à partir de la version 8), Opera, Safari, Chrome. Ce point est extrêmement important, car il simplifie énormément l'écriture de pages web utilisables sur tous ces navigateurs.

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Firebug était produit initialement par Parakey, une start-up fondée par deux des créateurs de Firefox. Depuis, Parakey a été rachetée par Facebook, Yahoo participe au projet et une communauté s'est créée autour de Firebug.

Eléments de pérennité
  • Firebug commence à être cité dans les livres qui portent sur JavaScript.
  • L'extension est toujours développée, il y a régulièrement de nouvelles versions, la mise à jour est proposée au lancement de Firefox.
  • Les développeurs de Firebug et les développeurs de Firefox restent très proches. D'ailleurs, le fait que les navigateurs concurrents aient "imité" Firebug ne peut que renforcer les liens.
  • De nombreuses "extensions de l'extension" se sont créées, de sorte que Firebug est aujourd'hui bien plus qu'une simple extension.
Références d'utilisateurs institutionnels

De très nombreux utilisateurs, notamment au Centre de physique des particules de Marseille, l'équipe de développement des sites web de la collaboration CTA est utilisateur régulier de Firebug.

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Il y a un groupe Google (http://groups.google.com/group/firebug) ainsi qu'un blog qui donne des nouvelles du développement (http://blog.firebug.com).

Documentation utilisateur

La documentation est succincte, mais intéressante en ce sens qu'elle se contente d'indiquer les fonctionnalités que l'on ne peut découvrir tout seul (raccourcis clavier, commandes JavaScript pouvant être insérées dans son blog, ...).

On peut trouver d'autres documentations en ligne, par exemple :

Divers (astuces, actualités, sécurité)
  • Deux raccourcis clavier indispensables à connaitre :
    • CTRL-F5 pour recharger la page et les scripts JavaScript (sinon Firefox risque de reprendre la version du cache)
    • F12 pour masquer/afficher la fenêtre Firebug.
  • Le bouton se trouvant à gauche de la fenêtre principale de Firebug est à la fois très utile et très dangereux : sa signification dépend de l'onglet activé. Par exemple si l'onglet "console" est actif, ce bouton permet de faire en sorte que le JavaScript s'arrête dès qu'une exception est lancée, même si votre code a prévu le traitement de ces exceptions : précieux pour déboguer, mais si le bouton est activé inopinément, votre script qui fonctionnait jusque là parfaitement se met à s'arrêter à la moindre exception...
  • A noter aussi la possibilité d'installer l'extension sans redémarrer Firefox (très utile quand on se trouve devant un problème "rare" ou "irréproductible", mais par malheur on se trouve sur un navigateur ou profile qui n'a pas encore Firebug installé) !

HTML Validator : extension Firefox et Seamonkey

  • Site web
  • Système :
  • Téléchargement
  • Version évaluée : 0.9.5.8
  • Langue(s) de l'interface : anglais
  • Licence : Mozilla Public License

    Licence MPL 1.1

Description
Fonctionnalités générales

Il est important, lorsqu'on développe un site web, de fournir du code html valide : il s'agit d'une condition nécessaire (pas suffisante, hélas) pour que le code soit reproduit correctement sur tous les navigateurs. Le processus de validation peut se faire en envoyant sa page sur l'outil de validation en ligne du W3C, qui se chargera alors de dire si la page est valide, et sinon d'expliquer pourquoi, à l'aide de messages d'erreur appropriés. Cependant, il s'agit d'un système relativement lourd et pénible, en particulier à cause de la nécessité de se connecter au W3C.

HTML Validator est une extension pour Firefox et Mozilla Seamonkey, qui incorpore (via des bibliothèques partagées écrites en C++) les algorithmes du W3C afin de réaliser cette validation en local, d'où une excellente interactivité ; lorsque l'extension est active, une icône est affichée en bas à droite de la fenêtre du navigateur : vert ça passe, jaune il y a des avertissements (on peut refuser de les voir), rouge il y a des erreurs. Un popup s'ouvre dès que l'on passe la souris sur l'icône, indiquant le nombre d'erreurs et d'avertissements.

Autres fonctionnalités

Si l'on double-clique sur l'icône de l'extension, une fenêtre s'ouvre, séparée en trois parties :

  • La partie supérieure affiche le code source, correctement formaté et coloré syntaxiquement.
  • La partie inférieure gauche donne la liste des erreurs et des avertissements. La ligne du code source sur laquelle une erreur ou un avertissement a été généré est surlignée.
  • Dans la partie inférieure droite se trouvent affichées des explications complémentaires sur la cause de l'erreur.
  • Il est possible de limiter la validation à certains sites seulement.
  • Il est possible de "masquer" certaines erreurs : cela ne rendra pas votre page valide, mais si vous avez 500 fois la même erreur (pages dynamiques par exemple), cela peut vous aider à découvrir la 501ème ...
  • On peut redemander la validation après que les scripts javascript de la page aient été exécutés, cela dit je n'ai pas réussi à faire fonctionner correctement cette fonctionnalité (sous gnu/linux en tout cas).
  • Il est possible de demander aussi à valider l'accessibilité de son site : on peut configurer le niveau d'accessibilité.
  • Pour du code html 5 : le moteur interne ne fonctionne pas en html 5, l'extension va donc automatiquement faire valider votre page par le W3C de manière totalement transparente pour vous. Les résultats sont rapportés dans la fenêtre dédiée au code source exactement de la même manière que si la validation était faite en interne (il y a cependant une ligne d'info. pour vous dire ce qu'il en est). L'extension se charge de lire la page html et de l'envoyer au W3C, de sorte qu'il est possible de valider des pages non encore mises en ligne.
Interopérabilité

L'objectif de la chose est d'obtenir des fichiers parfaitement interopérables (HTML correct), cela dit l'outil tourne exclusivement sur les navigateurs de la famille Mozilla : Firefox, Seamonkey.

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service

Écriture de sites ou d'applications web.

Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Difficultés d'installation gnu/linux (cf. ci-dessous).
  • Pas de validation des CSS.
  • Si l'on utilise simultanément l'extension Firebug, une erreur javascript est presque systématiquement générée ("oTidyBrowser is not defined"). La page http://blog.hackzilla.org/archive/2008/11/22/firef... explique comment corriger le problème. Personnellement, je préfère soit ignorer l'erreur javascript, soit désactiver html-validator lorsque je débogue le javascript ...
  • Un bouton permet (théoriquement) de nettoyer le code : on peut en effet grâce à lui obtenir quelques suggestions d'amélioration et ainsi apprendre des choses sur le standard HTML qu'on utilise, cela dit cette fonctionnalité ne remplacera jamais la correction manuelle du code.
Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

Dès lors que Firefox est installé, il est très simple d’installer HTML Validator :

Installation sous gnu/linux : la procédure d'installation indiquée ci-dessus ne fonctionne pas sous linux (on vous dit que HTML Validator n'est pas disponible sous votre environnement, ce qui est faux). Il suffit d'aller sur http://users.skynet.be/mgueury/mozilla/download.html et de cliquer sur le lien adhoc (linux 32 bits ou 64 bits, selon les cas) pour installer proprement l'extension.

Logiciels connexes
Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Il existe d'autres extensions Firefox équivalentes (mais elles n'ont pas obligatoirement les mêmes algorithmes).
Le W3C propose un service de validation en ligne qui utilise exactement les mêmes algorithmes (http://validator.w3.org/).

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Marc Gueury semble être le développeur unique de cette extension.

Eléments de pérennité

Marc Gueury a, à cette occasion, fondé un site web collaboratif en anglais - http://www.htmlpedia.org - qui héberge un wiki sur HTML et CSS, ainsi que les forums sur HTML Validator. Malheureusement, ce site est aujourd'hui très peu actif (il n'y a rien par exemple sur html 5).

Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums

Des forums en anglais, pas très chargés mais toujours vivants, sont accessibles à http://www.htmlpedia.org/phpBB/

Documentation utilisateur
Divers (astuces, actualités, sécurité)

HTML Validator apporte une grande interactivité dans le processus de validation, ce qui incite le développeur à valider régulièrement son code : on ne se retrouve donc plus avec des dizaines d'erreurs à corriger ; il est beaucoup plus simple de corriger ses erreurs au fur et à mesure.

Fiche logiciel validé
  • Création ou MAJ importante : 20/10/13
  • Correction mineure : 04/06/19

Mozilla Firefox : navigateur Internet

Description
Fonctionnalités générales
  • Navigateur Internet multiplateforme
  • Lecteur de flux RSS basique via les "bookmarks"
  • Debugger de page web
Autres fonctionnalités

Ces fonctionnalités sont accessibles dans la version de base :

  • Greffons (plugins) pour étendre les possibilités du logiciel (cf champ "Logiciels connexes" ci-dessous).
  • Gestion des onglets.
  • Anti-phishing (contrôle contre les fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels).
  • Gestionnaire de téléchargement.
  • Correcteur orthographique intégré.
  • Barre de menu "intelligente" avec complétion automatique.
  • Gestion des flux RSS.
  • Diverses fonctions d'analyse et console javascript avec visualisation 3D des éléments XML d'une page web.
  • Gestionnaire des préférences et paramètres par défaut : c'est une caractéristique des applications de Mozilla qui répertorie les paramètres de l'application (connu sous le nom préférences) qui sont lues à partir du profil des fichiers prefs.js et user.js. et de défaut de l'application.
  • Synchronisation des marque-pages, historique de navigation, préférences, mots de passe, formulaires pré-remplis, et les 25 derniers onglets ouverts à travers différents ordinateurs.
  • Installation d'add-on en un seul click.
Interopérabilité

Conforme aux normes du World Wide Web Consortium (HTML, XHTML, JavaScript/ECMAScript, SVG, HTML5, CSS3, etc.)

Contexte d'utilisation dans mon laboratoire/service
  • Utilisé quotidiennement comme navigateur par les auteurs de cette fiche ainsi que par de très nombreux utilisateurs des laboratoires et universités (entre autres).
  • Mise au point des feuilles de style "en direct" par utilisation de l'extension Firebug ou directement par une extension intégrée.
  • Développement web.
Limitations, difficultés, fonctionnalités importantes non couvertes
  • Il peut être déconcertant pour le grand débutant de devoir ajouter des greffons pour obtenir certaines fonctionnalités devenues au fil du temps assez indispensables. La quantité de greffons, et le côté gadget de beaucoup d'entre eux, peut décourager ou encourager son usage en fonction du profil de l'utilisateur.
  • L'installation à la main du navigateur est une opération lourde pour l'utilisateur. Cependant l'intégration du choix du navigateur dans Windows va faciliter cette installation et améliorer la visibilité de Firefox.
  • Mozilla adopte la même stratégie que sur mobile, en se reposant sur des composants logiciels tiers.

    Exemple : Firefox décode les vidéos H.264 en HTML5 (codec propriétaire et payant pour lire des vidéos Youtube, Vimeo ou Dailymotion) en s’appuyant sur des composants installés sur l'ordinateur d'installation.

Environnement du logiciel
Distributions dans lesquelles ce logiciel est intégré

La plupart des distributions GNU/Linux intègrent Mozilla Firefox par défaut, cependant les distributions qui ne l'intègrent pas le proposent dans les paquets officiels.

La fondation Mozilla propose des versions ESR (Extended Support Release) qui ne bénéficieront que des mises à jour de sécurité pendant 10 mois (ce qui facilite le support d'applications sur une durée donnée, par exemple l'application CNRS SIRHUS).

Plates-formes
  • Windows
  • Mac OS X
  • GNU/Linux
  • Unix (diverses plates-formes, avec parfois du retard en version)
Logiciels connexes

Modules pour étendre les possibilités du logiciel :

Voici des modules les plus utilisés :

  • NoScript : extension permettant de contrôler finement l'exécution de code JavaScript. Augmente la sécurité en protégeant des attaques de type XSS.
  • Adblock Plus : anti publicités.
  • Web Developer.
  • Firebug : debbuger pour développeur.
  • LinkChecker : vérifie la validité des liens d'une page.

Version portable sur une clé USB, Framakey.

Autres logiciels aux fonctionnalités équivalentes

Une liste est disponible ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Navigateur_Web

Environnement de développement
Type de structure associée au développement

Fondation Mozilla

Eléments de pérennité

La fondation Mozilla a des ressources propres désormais non négligeables, obtenues pour partie par des contrats, et pour une autre par des accords commerciaux (la page par défaut est le moteur de recherche Google par exemple).

Références d'utilisateurs institutionnels
Environnement utilisateur
Liste de diffusion ou de discussion, support et forums
Documentation utilisateur

Liste des raccourcis clavier : http://mozinet.free.fr/moz/firebird/raccfirebird.html
Un support par des bénévoles est disponible ici : http://support.mozilla.com/fr/kb/poser-une-question

Divers (astuces, actualités, sécurité)

- Une lecture de la liste des raccourcis clavier permet de gagner en productivité : http://mozinet.free.fr/moz/firebird/raccfirebird.html
- Reprise des sessions en cas d'erreur avec reprise des téléchargements en cours.
- Il existe une fonction de mise à jour automatique non seulement pour le navigateur lui-même mais aussi pour les modules complémentaires
- Évidemment, il existe de nombreux thèmes
- Un usage de certains modules (Addblock, flashblock) permet d'éliminer la plupart des publicités en ligne.
- Il est possible de synchroniser ses mots de passes et marque-pages entre tous ses postes grâce à Firefox Sync.
- Il y a un historique des onglets permettant de rouvrir des onglets fermés par erreur.
- Intègre en standard un champ permettant de lancer directement des recherches sur différents moteurs (https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/search-to...).
- Il est possible d'utiliser les versions en avant première, d'un seul clic.

Mozilla initie le projet « Cookie Clearinghouse » pour limiter la publicité par une meilleure gestion des cookies.

Contributions
Syndiquer le contenu