Free/Open Access - L’accès libre à la science et le LIGM. Présentation du 6 mars 2012

Ressource Plume
  • Création ou MAJ importante : 25/03/12
  • Correction mineure : 13/11/13
  • Auteur de la fiche : Teresa Gomez-Diaz (LIGM)
Mots clés

 

Cette présentation a été realisée dans le cadre de la journée logiciels du Laboratoire d'informatique Gaspard-Monge (Université de Marne-la-vallée) et a pour but d'analyser les questions du libre accès sur la production scientifique du laboratoire.

La production du laboratoire consiste principalement en articles (et autres publications scientifiques) et logiciels, mais il y a aussi les ressources linguistiques produites par l'équipe d'Informatique linguistique, et une autre production plus recente sur "l'Internet of things", travail en cours de I. Salhi.

La première partie de la présentation, dédiée aux logiciels, analyse les deux définitions sur le libre accès aux logiciels : celle du logiciel libre donnée par la FSF et celle du logiciel open source donnée par l'OSI et montre des différences entre les objets définis. Cette section continue avec les données sur les logiciels LIGM présentés sur PLUME.

La deuxième partie, dédiée aux articles, étudie les diverses définitions sur l'open access qui apparaissent dans le domaine des publications scientifiques. Certaines de ces définitions ont été étudiées lors de la matinée sur l'Open access gold - Un enjeu majeur pour les publications en physique. Certaines définitions apparaissent lors des déclarations, par exemple la Déclaration de Berlin ou la Déclaration de Budapest.

Cette deuxième partie analyse aussi la situation du libre accès et de l'édition scientifique au CNRS, en particulier la situation paradoxale dans la production d'articles, leur édition, l'achat des revues où ces articles sont publiées, et l'évaluation de l'activité des chercheurs. Cette situation est assez similaire dans les autres organismes de recherche en France, et pour approfondir sur ces thèmes nous invitons en particulier à la lecture de ces documents :

En conclusion on peut affirmer que l'édition scientifique est dans une situation très bouleversée actuellement, et son fonctionnement est en (r)évolution. La politique de diffusion, avec des licences Creative Commons (CC-by-nd), de la revue Logical Methods in Computer Science est étudié.

Nous attirons aussi l'attention du lecteur sur l'utilisation du terme open access dans le domaine des publications scientifiques : traduit souvent en français par libre accès, il peut y avoir des significations très distinctes, comme celle d'une licence CC-BY, celle donnée par la déclaration de Budapest ou celle qui indique un accès gratuit pour le lecteur d'un article, mais qui a été publié de façon payante pour son auteur. Il est donc important de clarifier le contexte avec la définition utilisée et les licences impliquées, c'est-à-dire, sur le modèle de la diffusion de logiciels.

Autres références utiles :

Et sur les politiques des revues scientifiques :