Projet de forge Ens Sup Recherche - le périmètre restant à définir

Ressource Plume
  • Création ou MAJ importante : 03/02/10
  • Correction mineure : 30/07/13
  • Auteur de la fiche : Véronique Baudin (LAAS)
Mots clés

 

Préambule

Ce document décrit une initiative pour lancer un projet de mise en place d'une forge pour héberger les développements des laboratoires de recherche et des universités, appelée pour l'instant Forge ESR (Enseignement Supérieur - Recherche), le périmètre précis restant à définir. D'autres documents suivront plus détaillés et concrets.

Il a été rédigé par Véronique Baudin (LAAS, DEVLOG et PLUME), Violaine Louvet (ICJ, Groupe calcul et PLUME), Dominique Boutigny (CCIN2P3), Jean-Luc Archimbaud (UREC et PLUME).

Une version PDF de ce document datée du 3/2/2010 est disponible.

Introduction

Les rédacteurs de ce document font le constat qu'une forge Ens Sup - Recherche est réclamée depuis plusieurs années via plusieurs canaux :

Durant l'année 2009 nous (JL Archimbaud avec G Romier ou V Louvet) avons rencontré les administrateurs des forges : INRIA, SourceSup, ADULACT, OSOR (cf paragraphe forges existantes ci-dessous). Le constat est qu'aucune n'a l'ouverture ou la capacité d'héberger les développements des laboratoires de recherche de toutes les thématiques scientifiques. La forge opérationnelle dans le monde de la recherche avec des permanents dédiés, une garantie de service est celle de l'INRIA. Mais celle-ci est réservée aux projets de cet Institut.

Qu'est ce qu'une forge ?

Source: http://www.projet-plume.org/ressource/faq-forge

Une forge ou plate-forme d'hébergement de projets logiciels désigne un environnement Web constitué d'un ensemble d'outils du travail coopératif et du génie logiciel pour le développement collaboratif et distribué de logiciels.

L'objectif est d'offrir un espace d’échange permanent et de collaboration en ligne aux développeurs de logiciels, et un espace de distribution (versions publiques des logiciels développés : paquets sources, pages web) pour les utilisateurs (pour tout un chacun si la forge est publique). Une forge permet ainsi de rassembler des projets et des développeurs, mais aussi d'autres personnes travaillant sur ces projets (utilisateurs, traducteurs…).

Les outils offerts par une forge sont principalement :

La forge rassemble ces outils en un seul ensemble cohérent facilement accessible. Elle peut aussi permettre de présenter les projets grâce à des outils tels que des copies d'écrans, des listes de diffusion de nouvelles, la mise à disposition d'un hébergement ou de quelques pages descriptives (présentation du projet, licence, technologies utilisées, compatibilité…).

Les forges existantes et utilisables dans la communauté ESR

Source : http://www.projet-plume.org/ressource/faq-forge

Il existe aujourd'hui un certain nombre de forges proposant au moins une partie des services attendus. On peut identifier différents types de forges accessibles avec des règles et des contraintes propres à chacune d'entre elles. Nous citerons seulement ici quelques exemples.

Les forges généralistes (pour le domaine ESR)

en France

Dans ces deux cas, les logiciels développés ont vocation à être libre. Pour la forge Adullact.net, les logiciels hébergés sont des logiciels métiers en lien avec les administrations et collectivités françaises.

en Europe

à l'international

Les forges liées à un organisme ou une tutelle Recherche en France

Dans ces deux cas, tout projet hébergé doit être ouvert par un membre de la communauté ciblée.

Les besoins et les apports

Ne sont cités ici que les besoins et apports que nous connaissons. Compte-tenu de la très grande diversité des types de développements (méthodes, outils, langages, contraintes diverses) une enquête menée auprès des développeurs de différents organismes ESR est nécessaire pour obtenir une liste quasi exhaustive des besoins mais également des attentes. Cette enquête est un des points de notre proposition dans le chapitre suivant.

Parmi ces acteurs d'une forge nous pouvons identifier trois catégories :

En terme de besoins et d'apports, nous pouvons dans un premier temps lister les points généraux suivant :

pour les développeurs

pour les utilisateurs

pour les laboratoires/établissements/instituts/tutelles

En couplant cette forge avec la plate-forme PLUME (très visible et disponible), la production logicielle des laboratoires, instituts et tutelles peut être rendue très visible facilitant ainsi la valorisation de cette production

Enfin, de façon plus large, l'association forge-projet PLUME peut constituer une vitrine dont les objectifs principaux seront d'assurer une meilleure connaissance/diffusion de la production logicielle ESR, et donc d'offrir des opportunités de coopération plus importantes.

Notre proposition

Une forge est un service “lourd” qui nécessite des moyens humains et matériels conséquents pour répondre au mieux aux attentes des utilisateurs en termes de fonctionnalités proposées et en termes de contraintes de services. Notre proposition est qu'avant de se lancer dans la mise en place d'un service de forge, il est nécessaire de :

Ensuite rédiger un projet, le proposer à tous les organismes-établissements ESR potentiellement intéressés, en particulier le CNRS. Si un certain nombre est d'accord, démarrer rapidement la mise en place du service forge avec un noyau de départ (les organismes et établissements partants), mais extensible aux autres membres de l'Ens Sup – Recherche.

Premières phases

Proposition de calendrier pour 2010