résumé

Résumé, fiche descriptive

Format HTM ou HTML (HyperText Mark-up Language)

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 30/07/09
  • Correction mineure : 27/11/12
Mots-clés

Format HTM ou HTML (HyperText Mark-up Language)

Version : 4.01

Extensions par convention (importantes sous Windows) : .html, .htm

Type de documents : Fichier diffusé à l’aide des serveurs Web

Documents de standardisation :

Description courte : Format standard d’affichage de contenu du Web

Avantages : Norme internationale, ouvert, permet l'interopérabilité, fichier html, objets liés et feuilles CSS séparés, flexible

Inconvénients : Différence du rendu selon les navigateurs, animations et transitions inexistantes comparées au Flash notamment.

Utilisation recommandée : Affichage de texte de structure simple et relativement court sur le Web

Logiciels de traitement :

  • Vim, GNU Emacs, et n'importe quel éditeur de texte
  • Adobe Dreamweaver
  • Kompozer (anciennement NVU)

De nombreux autres logiciels sont décrits dans des fiches PLUME Fiche Plume, accessibles avec le mot clé HTML

Formats connexes :

  • XML Fiche Plume (de structure)
  • XHTML (dérivé)


Commentaire :
Le format HTML est le seul existant pour ce type d'utilisation et permet l'interopérabilité. Il est donc incontournable pour la création de pages web notamment.

Il existe également un format XHTML qui est une reformulation de HTML tenant compte des contraintes de XML.

La version 5 de HTML est en préparation, elle devrait notamment proposer plus de balises par exemple pour le traitement sémantique des documents et l'inclusion d'éléments multimédia. Cette version devrait également proposer des API facilitant la création d'applications web interactives en ligne ou hors-ligne. Certains éléments de HTML 5 sont déjà supportés par les navigateurs récents.

Lexique du vocabulaire concernant les formats

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 30/07/09
  • Correction mineure : 12/08/09
Mots-clés

Lexique du vocabulaire concernant les formats

  • NORME (de jure standard) :
    Document qui référence un certain nombre de règles et de critères agissant sur l’état d’un produit (ou d’un service) afin de résoudre un problème redondant réel ou potentiel technico-commercial. Il permet alors son interopérabilité et l'amélioration de sa qualité. De plus, il n’est pas forcément adopté par un fabricant mais peut être requis par contrat ou par la loi.
    Une norme se différencie d’un standard par sa mise en place collective. En effet, elle provient d’un consensus entre différents organismes de normalisation.
    Toutefois une norme peut devenir un standard.
    Ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi

 

  • ORGANISME DE NORMALISATION :
    Organisme public composé soit d’états (par le biais d’une institution de normalisation nationale), soit de cartels d’entreprises. Ensemble, les experts du domaine rédigent les normes puis de manière collégiale et à l’aide d’un vote, les membres les homologuent.
    Lorsqu'il y a accord, la norme établie est mise en place par les membres et publiée dans le but de la voir s’établir et maintenue à l’extérieur de l’organisation.
    Trois niveaux d’organisations se distinguent : national (AFNOR), européen (CEN) et international (ISO).

 

  • STANDARD (de facto standard) :
    Document qui référence un certain nombre de règles ou de caractéristiques (conditions ?) agissant sur l’état d’un produit (ou d’un service) afin de résoudre un problème redondant technique ou commercial (améliorer sa qualité ?).
    Un standard se différencie d’une norme par sa mise en place privée. En effet, il peut provenir d’une association privée ou du fournisseur prépondérant sur le marché qui le diffuse très largement et devient usuel pour la majorité des utilisateurs (standard « de fait »).
    De plus, il peut être « ouvert » (PDF Fiche Plume). Si ce n’est pas le cas le standard est dit « fermé » (par exemple le format de fichiers Microsoft Word Fiche Plume).
    Loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (cf Article 4)

 

  • INTEROPERABILITE :
    Aptitude qu’a un système à communiquer avec d’autres différents, aussi bien par l’échange de ressources que par la capacité à fonctionner ensemble sans trop d’effort de la part de l’utilisateur.
    À noter que pour cela les standards ouverts sont souvent nécessaires.
    Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres

 

  • FORMAT :
    Manière dont les données sont codées et stockées en nombres binaires dans le but de représenter des fichiers tous types confondus.L'extension qui suit le nom du fichier permet souvent d'identifier le format.
    De plus, il peut être une norme ou un standard. Par conséquent, tout comme un standard, il peut être ouvert ou fermé. Un format peut également être propriétaire.

 

  • OUVERT :
    Se dit d’un format ou d'un standard dont les spécifications sont libres d’accès, d’utilisation gratuite et sans condition pour tous. Par conséquent, les logiciels libres s’appuient souvent sur eux car ils assurent l’interopérabilité et la pérennité des données échangées. De plus, leur emploi amoindrit la diffusion des virus.
    Openformats.org

 

  • FERMÉ :
    Se dit d’un format ou standard qui n’est pas ouvert, autrement dit si ses spécifications ne sont pas librement accessibles et son utilisation restreinte. Souvent, leur correcte lecture dépend de logiciels particuliers.
    À ne pas confondre avec propriétaire.

 

  • PROPRIÉTAIRE (standard ou format) :
    Se dit d’un standard ou format qui a été établi par un organisme privé dans un but commercial. Il peut donc être ouvert ou fermé selon le choix fait par l’entreprise.

 

  • LIBRE ou OPEN SOURCE (logiciel) :
    Se dit d’un logiciel dont la licence est libre, mais qui n’est pas forcément gratuit. "Libre" veut dire que l'utilisateur à la liberté d'exécuter, de copier, de distribuer, d'étudier et d'améliorer le logiciel. La possibilité d'accéder librement au code source du logiciel permet son étude, sa modification et l’éventuelle redistribution libre ou non de la version obtenue. Les conditions d'utilisation d'un logiciel libre peuvent être établies par une licence.
    Il repose souvent sur des formats libres et est opposé au logiciel propriétaire.

 

  • PROPRIÉTAIRE ou PRIVATEUR (logiciel) :
    Se dit d’un logiciel dont la licence n’est pas libre.
    Le choix de son utilisation et l’accessibilité à son code source appartiennent à l’éditeur du logiciel. Il rend alors impossible au moins l’un des critères du logiciel libre auquel le logiciel propriétaire s’oppose (ou demande une autorisation spécifique).
    Il repose souvent sur des formats fermés.

 

  • LICENCE (de logiciel) :
    Document qui permet au propriétaire des droits du logiciel de définir les droits et devoirs d’un tiers et de d’autoriser à l’utiliser.
    Projet PLUME : FAQ Fiche Plume

 

Format TeX

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 30/07/09
  • Correction mineure : 12/08/09
Mots-clés

Format TeX

Version :
Extension par convention (importante sous Windows) : .tex

Type de documents : Fichier texte brut avec des macro-commandes

Document de standardisation :
Description courte : Format de formateur de texte grâce à un langage de programmation compilé

Avantages : Standard de fait (répandu), ouvert, permet l’interopérabilité et la pérennité, ne diffuse pas de virus, mise en forme esthétique et professionnelle, léger, alternative au traitement de texte classique, WISIWIM (What I See Is What I Mean) et formules scientifiques possibles

Inconvénients : Nécessite un apprentissage pour la prise en main, absence de visualisation du rendu en temps réel (non WYSIWYG), non conforme à XML

Utilisation recommandée : Rédaction de documents de qualité (typographie destinée à l’édition ou la publication) notamment dans le domaine scientifique

Logiciels de traitement principaux :

  • TeX / LaTeX (formateur de texte .tex générant un PDF, DVI, PostScript…)
  • Lyx

De nombreux autres logiciels sont décrits dans des fiches PLUME Fiche Plume, accessibles avec le mot clé TeX

Format connexe :

Format PDF (Portable Document Format)

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/07/09
  • Correction mineure : 10/12/12
Mots-clés

Format PDF (Portable Document Format)

Version : 1.7

Extension (importante sous Windows) : .pdf

Type de document : Fichier destiné à la présentation ou l’impression de pages

Document de standardisation : ISO (payant)

Description courte : Format d’échanges et d’archivage de documents de type images vectorielles

Avantages : Ouvert, permet interopérabilité et pérennité, relativement léger, très diffusé, préserve l’intégrité du document (mise en page), visualisable sur le web notamment, possibilité de sécuriser les données (si non modifiables) et préconisé par le RGI

Inconvénient : Propriétaire

Utilisation recommandée : Création et diffusion de documents de qualité tout en respectant la mise en forme originale sans besoin d’édition et de modification, surtout s’ils sont longs et structurés

Logiciels de traitement les plus connus :

  • Adobe Acrobat Reader (Affichage du PDF)
  • PDF Creator (Création du PDF)
  • Scribus (Création de PDF)
  • Open Office.org Writer (Création de PDF)
  • Adobe Acrobat 9 Pro (Gestion complète dont modification)

De nombreux autres logiciels sont décrits dans des fiches PLUME , accessibles avec le mot clé PDF

Format connexe : PostScript (concurrent)


Commentaire : Le format PDF permet l'intéropérabilité et la pérénnité de documents qui ont été mis en forme préalablement et qui resteront intacts pour l'impression ou le transfert. Cependant, bien qu'ouvert, PDF est propriétaire, donc l'éditeur peut, quand il le souhaite, le modifier sans en informer les utilisateurs.

Format XML (eXtensible Markup Language)

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/07/09
  • Correction mineure : 12/01/12
Mots-clés

Format XML (eXtensible Markup Language)

Version : 1.1

Extension (importante sous Windows) :
.xml

Type de documents : Fichier texte contenant des balises

Document de standardisation :
W3C

Description courte : Format d’échange et de stockage qui marque la structure des données de manière arborescente en insérant des balises

Avantages : Norme internationale ouverte, permet interopérabilité et pérennité. Extensible à tout domaine d’application, possibilité de définir ses propres balises, lisible sans besoin de connaissances particulières, contenu et mise en forme séparés. Ce format est également préconisé par le RGI.

Inconvénients : Verbeux (son code nécessite beaucoup de lignes à cause des balises et est donc plus lourd que l’équivalent binaire), possibilité d’inclure des éléments fermés (un binaire par exemple)

Utilisation recommandée :
Affichage de texte de structure complexe ou relativement long sur le Web, échanges de contenus et archivage.

Logiciels de traitement :

  • XLM SPY (Traitement du code)
  • Etna (Traitement de la mise en forme (What You See Is What You Get))


Formats connexes :

  • OOXML (dérivé)
  • ODF (dérivé)
  • SGML (d'origine)

Format OOXML (Office Open XML)

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/07/09
  • Correction mineure : 12/08/09
Mots-clés

Format OOXML (Office Open XML)

Version : 1.0

Extensions par convention (importantes sous Windows) : .docx, .xlsx, .pptx

Type de documents : Archive ZIP contenant tout type de document bureautique (traitement de texte, tableur, présentation, dessin)

Documents de standardisation :

Description courte : Format de traitement de texte qui détient les données par paquets, leurs relations et la signature numérique dont les informations sont structurées en XML

Avantages : Norme internationale, ouvert, permet l’interopérabilité et la pérennité, léger (document compressé), les données, leurs relations, et la signature numérique sont séparés donc sécurisés, et indépendance vis-à-vis de l’application

Inconvénients : Propriétaire

Utilisation recommandée : Rédaction de tout texte modifiable et pérenne nécessitant une présentation travaillée dans un but ou non de diffusion

Logiciels de traitement :

  • Microsoft Office 2007 et 2008 sur Mac
  • Lotus Symphony version 1.3 (Import ou entrée)

Formats connexes :

Commentaire : Le format OOXML permet l'interopérabilité et la pérennité de documents dont la mise en forme est travaillée. On le préfèrera donc au format DOC. Cependant, bien qu'ouvert, c'est un format propriétaire, donc l'éditeur peut, quand il le souhaite, le modifier sans en informer les utilisateurs. De plus, ODF est plus avancé en terme d'implémentation donc il est recommandé d'utiliser plutot ODF que OOXML dans la mesure du possible.

Format ODF (Open Document Format)

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/07/09
  • Correction mineure : 10/12/12
Mots-clés

Format ODF (Open Document Format)

Version : 1.0

Extensions par convention (importantes sous Windows):

  • .odt, .ods, .odp, .odg, .odc, .odf, .odb, .odi, .odm (documents)
  • .ott, .ots, .otp, .otg (modèles)

Type de documents : Archive ZIP contenant tout type de document bureautique

Documents de standardisation :

Description courte : Format de traitement de texte qui détient le contenu, l’affichage, les méta données et l’application dans des fichiers séparés, dont les informations sont structurées en XML

Avantages : Norme internationale, format ouvert, permet interopérabilité et pérennité, léger (document compressé), séparation du contenu de l’affichage, des méta données. Il n'est pas lié à une application ce qui permet une meilleure sécurité et indépendance vis-à-vis de l’application. Ce format utilise des standards du Web reconnus (il est donc possible d’utiliser des outils basés dessus). Il présente une alternative libre aux formats propriétaires et fermés de Microsoft Office

Inconvénients : Pas d’utilisation de tableaux dans les présentations (sauf si inclusion d’une feuille de calcul), manque de notoriété chez l’utilisateur final

Utilisation recommandée : Rédaction de tout texte modifiable et pérenne nécessitant une présentation travaillée dans un but ou non de diffusion. Pour la diffusion du document (sans modification possible) utiliser le format PDF Fiche Plume.

Logiciels de traitement :

  • OpenOffice.org Fiche Plume (à partir de sa version 2)
  • IBM Lotus Symphony à partir de 2007
  • Sun ODF Plug-in for Microsoft Office (Plug-in)
  • AbiWord

Formats connexes :

 

Commentaire : Le format ODF permet l'interopérabilité et la pérennité de documents dont la mise en forme est travaillée. De plus, de nombreux plug-in permettent son utilisation et il est compatible avec Open Office.org, on le préfèrera donc au format DOC et OOXML dans la mesure du possible.

Format DOC

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/07/09
  • Correction mineure : 10/12/12
Mots-clés

Version : Non Disponible

Extension : .doc

Type de documents : Fichier binaire de traitement de texte

Document de standardisation : Non Disponible

Description courte : Format de traitement de texte mis en forme

Avantages :
Standard de fait (répandu), de nombreuses typologies et mises en forme applicables et modifiables par le destinataire

Inconvénients : Propriétaire, fermé, ne permet ni interopérabilité ni pérennité, lourd, facilement porteur de virus

Utilisation recommandée :
Rédaction de tout texte modifiable nécessitant une présentation travaillée, sans besoin de pérennité et de le diffuser

Logiciels de traitement :


Formats connexes :


Commentaire : Le format DOC est déconseillé pour le transfert et la sauvegarde de documents en raison de son manque d'interopérabilité et de pérennité. On lui préfèrera donc le format libre ODF (Open Document Format) et pour la diffusion le format PDF Fiche Plume .

Format RTF (Rich Text Format)

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/07/09
  • Correction mineure : 24/09/09
Mots-clés

Format RTF (Rich Text Format)

Version : 1.9.1

Extension par convention (importante sous Windows) : .rtf

Type de documents : Fichier texte encodé en ANSI, PC-8, Macintosh, ou IBM PC avec mise en forme

Document de standardisation : Microsoft - RTF Specifications

Description courte : Format de traitement de texte mis en forme simplement et d’échanges

Avantages : Standard de fait (répandu), ouvert, permet l'interopérabilité, la pérennité, et des transferts plus complets que TXT (typographies, images, tableaux), lu par beaucoup d’éditeurs de texte de différents systèmes d'exploitation et diffuse rarement des virus.

Inconvénients : Propriétaire, manque de styles (tels que des titres, des listes) et lourd

Utilisation recommandée : Rédaction de tout texte modifiable avec une mise en forme basique possible dans un but de diffusion (import / export)

Logiciels de traitement : La plupart des logiciels de traitement de texte et par exemple TextEdit de Mac OS X et WordPad de Microsoft Windows

Format connexe : TXT Fiche Plume


Commentaire : RTF est un format pratique pour le transfert de texte mis en forme simplement lorsqu'on a peu de renseignements sur l’environnement du destinataire fournis, étant donné qu’il permet l’interopérabilité et une grande facilité d’accès. Cela permet de l’utiliser comme format de transmission entre logiciels et plates-formes hétérogènes.

Format TXT

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/07/09
  • Correction mineure : 12/01/12
Mots-clés

Version : Non Disponible

Extension par convention (importante sous windows) : .txt

Type de documents : Fichier texte simple utilisant une norme de codage de caractères comme l'ASCII, l'ANSI simple ou Unicode

Document de standardisation : Non Disponible

Description courte : Format de traitement de texte élémentaire sans typologie particulière et d’échanges

Avantages : Ouvert, lu par n’importe quel éditeur de texte, léger et diffuse rarement des virus

Inconvénients : Très basique, il ne permet pas de mise en forme du texte, différence des caractères de fin de ligne selon le système d'exploitation.

Utilisation recommandée : Rédaction de tout texte modifiable brut (recommandé sans lettre accentuée ni caractère spécial), le contenu étant favorisé par rapport à la mise en page, dans un but de diffusion (import / export)

Logiciels de traitement : Tout éditeur de texte

Format connexe :
RTF Fiche Plume (concurrent)

Commentaire : TXT est un format pratique pour le transfert d'informations lorsqu'aucun renseignement sur l'environnement du destinataire n'est fourni, étant donné qu'il permet l'interopérabilité et une grande facilité d'accès. Cela permet de l'utiliser comme format de transmission entre logiciels et plates-formes hétérogènes. La multiplication des normes de codage de caractères pour combler les lacunes de l'ASCII entraine parfois de mauvaises surprises lorsque l'on ouvre un fichier dans un encodage non détecté par son éditeur de texte. Pour éviter ces problèmes il est possible d'utiliser l'encodage ISO 646 ou l'ASCII comme plus petit dénominateur commun mais cela limite fortement le choix des caractères. Il est également possible d'utiliser un plus grand dénominateur commun comme l'encodage ISO 10646 (Unicode) qui tente de définir un système de codage universel pour toutes les langues. Unicode permet d'utiliser plus de caractères en courant le risque que certains ne soient pas lisibles par l'application du destinataire.

Syndiquer le contenu