site web

Site Web

LyText : environnement informatique d’aide à la préparation du baccalauréat de français

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 05/11/10
  • Correction mineure : 05/11/10
Mots-clés

LyText : environnement informatique d’aide à la préparation du baccalauréat de français

LyText est un environnement informatique d’aide à la préparation de l’épreuve anticipée de français qui permet une « manipulation interactive du texte littéraire ».

LyText se compose d’une base d’extraits textuels (issus des listes qui sont présentées à l’épreuve orale de l’EAF, et offrant par la même occasion un ensemble de références à des œuvres patrimoniales) et d’un modèle de connaissances appliqué sur chaque extrait. Ce modèle de connaissances regroupe des informations génériques et analytiques qui sont là pour favoriser la compréhension et l’interprétation du texte.

La construction d'une représentation de la signification des textes est une démarche qui doit être de plus en plus personnelle et individuelle. L’apprentissage dispensé par le système informatique dans cette perspective doit par conséquent être centré sur l’apprenant, ses connaissances et son expérience. Cette approche correspond à la perspective constructiviste qui place l’apprenant au centre de l’apprentissage. Cette optique donne à cette nouvelle ressource linguistique trois caractéristiques essentielles :

  • elle met à la disposition de l’apprenant différentes informations pertinentes (d’un point de vue de la compréhension, de l’analyse et de l’interprétation du texte) pour argumenter sa propre interprétation, à son rythme en interagissant à sa convenance avec le système),
  • proposer différentes possibilités de consultation du texte : mettre à la disposition de l’apprenant des opportunités d’interaction différentes,
  • guider l’apprenant : ce guidage doit permettre à l’utilisateur d’être informé ou encore conseillé dans ses choix de navigation par exemple.

L’originalité de LyText réside dans trois caractéristiques

  1. Paramétrable par l’enseignant : Si l’enseignant veut monter une séance de deux heures fondée sur l’étude de l’incipit de Candide, il pourra ne sélectionner que cet extrait qui est à sa disposition dans la base des œuvres. A cet extrait, il associera les différentes entrées du modèle qu’il souhaite travailler et présenter à ses élèves. Par exemple, si le programme trouve dans le texte des champs lexicaux, l’enseignant pourra neutraliser cette information s’il la juge non pertinente par rapport à sa progression pédagogique ou si elle ne fait pas partie des connaissances qui doivent être mobilisées dans sa séance. Il pourra même, dans un futur proche, y intégrer lui-même les textes qu’il souhaite aborder avec ses élèves.
  2. Superposition des éléments : le deuxième point fort de LyText est la superposition à l’écran de toutes les informations comprises dans le modèle de connaissances. En effet, tous les éléments cliquables (c’est-à-dire toutes les informations recensées par le système et listées par le modèle) sont superposables. La visualisation de cette combinaison d’informations entre dans la structuration de l’analyse de texte et permet de favoriser l’analyse synthétique. On remarque aussi que l’élève est laissé libre de prendre ou pas les informations qui apparaissent à l’écran : rien n’est imposé. Les expériences menées montrent que cela peut aider les plus faibles, en leur montrant des éléments qu’ils n’ont peut-être pas repérés seuls dans le texte. Ceux qui se sentent davantage à l’aise avec les analyses de ce type y verront là une incitation à aller plus loin dans la partie interprétative.
  3. Exploitation d’un dictionnaire électronique : enfin, un dictionnaire de langue électronique et complet (Fiche Plume le Trésor de la Langue Française Informatisé - TLFi) est exploité dans LyText. En cliquant sur la rubrique « Lexique », on accède à la fonctionnalité « Sens des mots ». Cette fonctionnalité permet de colorer dans le texte les mots ou expressions jugés difficiles à comprendre et/ou très importants par les enseignants. Le survol de la souris sur les caractères colorés fait apparaître les définitions vraisemblables du mot (issues du Trésor de la Langue Française) en fonction de son contexte littéraire.

Contexte d’utilisation

Le Conseil Régional de Lorraine, en lien avec le rectorat de l’académie de Nancy-Metz, a installé des salles d’accès à l’internet (appelées « salles e-Lorraine ») dans les lycées de la région. Dans le cadre de ce projet a été mise en place la plate-forme e-Lorraine ouvrant l’hébergement à des ressources destinées à l’enseignement. C’est dans ce contexte que des contacts ont été initiés entre le Conseil Régional de Lorraine et l’Unité Mixte de Recherche ATILF qui, soutenue dans son activité scientifique par la Collectivité territoriale, était désireuse de faire une offre de services. Cette offre de service s’incarne dans LyText, logiciel développé avec l’appui de l’académie.

LyText vise à proposer des solutions à un problème clairement identifié : les élèves qui préparent les épreuves anticipées de français - ou baccalauréat de français - (désormais EAF) ont des difficultés à construire des analyses de textes littéraires qui répondent aux exigences des examinateurs, des programmes, des instructions officielles, des directives ministérielles. Les notes obtenues, les préconisations dans les Instructions Officielles et documents d’accompagnement, les rapports d’inspection ou encore les enseignants témoignent de ces difficultés.

En effet, cette analyse synthétique du texte littéraire revient à repérer et interpréter les phénomènes stylistiques et linguistiques dans les textes littéraires. Or, tous ces repérages sont inutiles (dans le cadre de l’épreuve) s’ils ne permettent pas une compréhension du texte littéraire.

LyText est utilisable à la fois par l’enseignant et l’élève de la classe de première générale ou technologique. En effet, LyText apporte à l’enseignant un ensemble d’informations génériques, culturelles et textuelles qui peuvent être aisément transférées dans la méthodologie de la lecture analytique. LyText vise également à aider l’élève à aborder de façon plus autonome le texte littéraire et à s’investir dans la construction d’une analyse synthétique. Ce type d’entraînement est utile aussi bien pour l’épreuve orale de l’EAF que pour des exercices de l’écrit comme la question sur corpus ou le commentaire littéraire. Il est également important de mentionner que cet outil fonctionne en lien avec un dictionnaire de langue, le Fiche Plume TLFi (dictionnaire électronique de référence des 19ème et 20ème siècles conçu au laboratoire ATILF).

LyText a ainsi été conçu grâce à un réel partenariat entre des enseignants de français qui ont accepté de travailler à l’élaboration d’études de textes littéraires en fonction du modèle de connaissances mis au point en amont du développement informatique de LyText, des IA-IPR (inspecteurs d'académie et inspecteurs pédagogiques régionaux) ayant validé la conformité des analyses avec les finalités et les contenus des programmes de français en classe de première, des chercheurs dans le domaine de l’enseignement à l’aide de l’outil informatique et du traitement automatique de la langue, ainsi que des informaticiens qui ont mis leurs compétences et réflexions au service des enseignants et d’un outil dédié à la littérature.

Ainsi, depuis janvier 2009, LyText est utilisé par les enseignants et élèves de près de 30 lycées de la région Lorraine : il a quitté les serveurs informatiques de l’ATILF pour migrer sur le serveur du Rectorat. Des expérimentations sont en cours.

Publications associées

Pélissier, C. et Becker, C. : «Exploitation d’un dictionnaire de langue française dans un environnement informatique dédié à l’apprentissage : le cas du TLFi au lycée», poster, IC 2004, 05-07 mai 2004, Lyon
http://liris.cnrs.fr/~ic04/programme/Becker.pdf

Pélissier C., Becker C.: «Caractéristiques et Intégration d'un environnement informatique à la préparation du baccalauréat de français sur une plate forme régionale», Colloque TICE Méditerranée, "L'humain dans l'enseignement en ligne", Nice, France, 26-27 novembre 2004
http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/14/68/7...

Pélissier C., Becker C. : «Un environnement informatique d’aide à la préparation du baccalauréat de Français basé sur un modèle informationnel», 1er colloque international de didactique cognitive DidCog 2005, Toulouse, France, 26-28 janvier 2005
http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/14/68/4...

Pélissier C., Becker C., David, K. : «Adaptation de LyText, un environnement informatique d’aide à l’apprentissage du français au lycée, pour une approche de FLE à Sciences Po : résultat d’expérimentation», sixième colloque UNTELE (Usages des Nouvelles Technologies dans l'Enseignement des Langues Etrangères), Compiègne, France, 24 - 26 mars 2005
http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/14/68/9...

Pelissier, C., Petitjean, E., Pierrel, J.-M. : « Architecture orientée-objet d'une ressource de visualisation de textes », Annexes aux actes de la conférence EIAH 2005 (Environnements Informatiques pour l'Apprentissage Humain). Montpellier, 25-26 et 27 mai / édités par P. Tchounikine, M. Joab et L. Abrouk., Lyon : France (2005)
http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/03/77/6...

Pélissier C., Becker, C.: «Use of a dictionary in a computerized environment dedicated to language learning: the case of the TLFi in LyText », COMPLEX 2005, 8th Conference on Computational Lexicography and Text Research, Budapest, Hungary, 16-18 June 2005
http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/14/67/9...

Pélissier C., Becker, C. : « LyText : un environnement informatique d’aide à la préparation de l’épreuve anticipée de français », à paraître dans AC-TICE, revue inter académique des Techonolgies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement
http://ciel5.ac-nancy-metz.fr/ac-tice/IMG/pdf/ATIL...

Becker, C., David, K. : « Adaptation et intégration de LyText dans deux dispositifs d’enseignement du français et résultats d’expérimentations », Colloque DIDAPRO2 - Deuxièmes journées francophones de didactique des progiciels - "Progiciels, apprentissages scolaires et pratiques professionnelles", Neuchâtel, Suisse, 28-30 septembre 2005
http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/14/68/2...

Becker, C., David, K. : « Adaptation de LyText, logiciel d'aide à la compréhension de textes, pour une approche en Français Langue Etrangère », 9ème Atelier des Doctorants en linguistique, UNiversité Denis Diderot, Paris 7, 17-18 octobre 2005, Paris : France
http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/14/67/2...

pdfreaders.org : recensement des lecteurs PDF libres

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 29/10/10
  • Correction mineure : 19/12/11
Mots-clés

pdfreaders.org : recensement des lecteurs PDF libres

Procurez vous un lecteur de PDF Libre! Get a Free Software PDF reader!

pdfreaders.org est un site de recensement des lecteurs PDF libres par type de système d'exploitation proposé par la Fellowship de la Free Software Foundation Europe (FSFE).

Vous y trouverez la liste des lecteurs PDF libres qui fonctionnent sur les différents systèmes d'exploitation, avec ceux qui sont recommandés pour le vôtre ainsi que des explications sur les différentes versions du format PDF.

Wayback Machine : archive de sites Web

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 23/10/10
  • Correction mineure : 23/10/10
Mots-clés

Wayback Machine : archive de sites Web

  • http://www.archive.org/web/web.php
  • Type de ressource : service, site web
  • Date de publication du document ou de l'événement : 1996
  • Auteur(s) ou responsable(s) : Internet Archive
  • Contact pour plus d'informations : http://www.archive.org/about/contact.php

The Wayback Machine est un service d'Internet Archive qui prend des clichés de sites web depuis 1996. Les sites web archivés peuvent être consultés dans leurs versions antérieures.

Voici par exemple toutes les archives disponibles pour le site du CNRS :
http://web.archive.org/web/*/http://www.cnrs.fr/

Le site du CNRS le 10 avril 1997 :
http://web.archive.org/web/19970410165502/http://www.cnrs.fr/

La fréquence d'archivage est imprévisible et le contenu archivé peut mettre entre 6 et 24 mois pour apparaître.

Si l'on veut faire archiver automatiquement son site le plus simple est de l'ajouter dans l'Open Directory. À l'inverse on peut refuser l'indexation de son site grâce à un fichier robots.txt.

FAQ du service.

Mirroir du service hébergé à la bibliothèque d'Alexandrie

ohloh : référentiel public de logiciels libres

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 11/08/10
  • Correction mineure : 25/03/13
  • Fiches logiciel PLUME connexes : Sonar
Mots-clés

ohloh : référentiel public de logiciels libres

Le site ohloh.net possède quelques caractéristiques et fonctionnalités communes avec celui de PLUME : c'est un référentiel public de logiciels libres (et de personnes en rapport avec ces logiciels).

Sa fonction principale est le référencement de logiciels (libres), qui sont identifiés comme des projets ("project"). Tout le monde (note : une différence avec PLUME, où les contributeurs sont des utilisateurs réguliers du logiciel dans un cadre professionnel de recherche-enseignement) peut ajouter une fiche de logiciel, et les grands logiciels libres sont présents avec une fiche projet. En tête de liste, on trouve (juillet 2010) : Mozilla, Subversion, Apache, PHP, Linux Kernel, bash, Firebug, OOo, Ubuntu, ... et plus de 435 000 autres.

Il est possible d'associer des étiquettes et d'ajouter des renseignements, nouvelles distributions, questions, évaluations, sites de distributions et beaucoup d'autres informations à une fiche projet. Les membres (personnes) inscrits sur le site web peuvent être référencés comme administrateurs d'un logiciel donné, ou peuvent s'inscrire en tant qu'utilisateurs. Le nombre d'utilisateurs (déclarés sur le site) du projet est utilisé pour un établir une cote de popularité ("ranking") des logiciels. Ohloh ne peut servir lui-même de « forge » ou dépôt, mais il est possible de spécifier un lien (SVN ou HTML) vers un dépôt CVS, SVN ou git (hg et bazaar en béta, juillet 2007). Ce dépôt est alors utilisé pour analyser régulièrement ("nightly") :

  • le ou les langages utilisés dans le projet
  • l'évolution du code (nombre de lignes, commentaires) avec le temps
  • les contributions des différents auteurs

et, avec ces informations, une « métrique » du projet (comme derrière ce bouton ), tentant alors une évaluation de la qualité et du coût équivalent de son développement.

L'autre série de fiches est celle des individus ("persons"). Outre la fonction administrateur ou utilisateur, des individus peuvent être référencés en tant qu'auteur (contributor) d'un projet, et ceci sans être nécessairement enregistrés sur Ohloh. Ces informations permettent de compléter par l'aspect évolution démographique et sociologique le tableau du monde open source présenté par le site.

Initialement, les codes source des logiciels utilisés pour établir les analyses et rapports sur Ohloh n'étaient pas publics. Ohloh ayant été racheté par GeekNet récemment, il a été promis qu'ils le deviendront. Pour l'instant, le "working horse" (pierre angulaire) du site, ohcount, a été traduit de ruby (fiche ohloh / fiche plume) en C++, et est passé en open source.

Linux et les choses : site d'information sur l'emploi des logiciels libres dans la recherche et l'enseignement en sciences humaines

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 27/07/10
  • Correction mineure : 27/07/10
  • Auteur : Christophe Masutti (Institut de Recherches Interdisciplinaires sur les Sciences et la Technologie - Departement d'histoire des sciences de la vie et de la santé)
  • Responsable thématique : Maud Ingarao
Mots-clés

Linux et les choses : site d'information sur l'emploi des logiciels libres dans la recherche et l'enseignement en sciences humaines

Site web créé en 2006 par Christophe Masutti, chercheur, pour partager avec ses collègues et connaissances ses usages des logiciels libres et de GNU/Linux - en particulier dans le domaine des sciences humaines - Linux et les choses est une aventure éditoriale qui s'est inscrite dans la durée et compte aujourd'hui près de 200 pages et un millier de visiteurs mensuels. On y trouve des fiches de présentation de logiciels, de la documentation sur les logiciels libres et des articles de réflexion sur le libre et ses usages en sciences humaines et sociales.

Comme il est écrit dans son édito, le site est parti d'une réflexion sur les usages des logiciels en sciences :

Pourquoi produire des connaissances dont la finalité est d'être partagées, par des outils informatiques qui, eux, ne sont pas libres de l'être ?

Pourtant Linux et les choses ne prétend pas à l'exhaustivité. Les logiciels libres sont depuis fort longtemps connus dans différentes disciplines, y compris dans les sciences humaines. L'objectif est d'orienter les pratiques professionnelles qui n'ont pas encore saisi l'avantage des logiciels libres, en termes de coût, d'intégration et d'efficacité. L'accent est mis plus particulièrement sur les outils d'écriture et de communication.

S'adressant à l'utilisateur, et partant de l'expérience personnelle de l'auteur, le site propose des notices courtes sur des logiciels libres et renvoie systématiquement le lecteur au site officiel et aux articles déjà présents sur Internet. Linux et les choses agit donc à la fois comme un signalement et comme une veille stratégique. On notera de même la présence d'un modèle de thèse en sciences humaines au format LaTeX, nommé Bredele, ainsi que plusieurs notices plus complètes que les autres selon le degré de leur utilisation par l'auteur (par exemple: un fiche sur Mutt, ou encore cette longue liste de logiciels de gestion bibliographique libres).

IPOL : Image Processing On Line : algorithmes de traitement d'images en ligne

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 20/06/10
  • Correction mineure : 01/12/11
Mots-clés

IPOL : Image Processing On Line : algorithmes de traitement d'images en ligne

IPOL est une revue en ligne de traitement d'images, visant à faciliter l'échange et la reproductibilité des travaux de recherche.

La publication des algorithmes, aussi précise et complète que possible, comprend :

  • une page web (sous licence libre Creative Commons) contenant une description détaillée de l'algorithme publié, de sa bibliographie, ainsi que des exemples commentés et d'une analyse des limites de l'algorithme ;
  • une implémentation en C ou C++, portable et documentée, sous licence libre GPL, BSD... ;
  • une interface web de démonstration, où l'algorithme peut être testé sur des ensembles de données téléchargées par les utilisateurs ;
  • une archive contenant l'historique des expériences en ligne ;
  • un forum de discussion sur l'algorithme, avec les messages des rapporteurs.

L'objectif limité de IPOL est de rendre accessible à la communauté scientifique les algorithmes dans leur forme la plus détaillée.
Les auteurs IPOL ne sont pas nécessairement les inventeurs de l'algorithme qu'ils publient. Ils peuvent n'être que les auteurs d'une implémentation de l'algorithme particulier et de sa description précise. IPOL publie des algorithmes nouveaux comme des algorithmes classiques.

IPOL propose également aux laboratoires partenaires la mise en place d'ateliers de traitement d'image.

Officiellement lancé le 29 avril 2010, IPOL contient au 02 juin 2010 ces algorithmes, en ateliers ou proches de la publication :

Pour en savoir plus : description du projet IPOL, contenu d'IPOL, procédure de soumission d'un algorithme, politique de copyright et licence, fils RSS/Atom

Alternatives OpenSource : référentiel d'équivalents Open Source à des logiciels propriétaires

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 21/04/10
  • Correction mineure : 19/12/11
Mots-clés

Alternatives OpenSource : référentiel d'équivalents Open Source à des logiciels propriétaires

Ce site a pour objectif de proposer des alternatives à des logiciels commerciaux.

Par exemple:

Parmi les alternatives proposées, certaines ont fait l'objet de fiches PLUME. Ces informations sont proposées par grands thèmes, tels que :

  • communications,
  • développement,
  • internet et réseau.

Elles sont aussi proposées par familles d'outils : chat, voip, packet-sniffer, ......

Chaque outil est caractérisé par une liste de tags (comparables aux mots-clés de PLUME).

Les logiciels commerciaux présents sur osalt sont caractérisés par une virgule rouge, et les logiciels libres par une virgule verte.

Ce site est ouvert, dans le sens où une page spécifique Suggest Software permet de proposer des logiciels nouveaux, ou d'entrer une requête concernant une application non encore présente sur ce site.

Ce site peut être considéré comme une aide dans la recherche de solutions alternatives à des logiciels commerciaux. Les listes de solutions alternatives ne sont pas exhaustives, et ces solutions sont notées et annotées par des utilisateurs de osalt.

Anubis : analyse d'exécutables Windows (détection de code malveillant...) en ligne

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 15/04/10
  • Correction mineure : 05/07/10
Mots-clés

Anubis : analyse d'exécutables Windows (détection de code malveillant...) en ligne

Anubis est un service gratuit en ligne pour analyser le comportement d'exécutables Windows en se focalisant sur les logiciels malveillants. Le rapport généré par Anubis donne une très bonne indication sur le but et les actions du binaire analysé. Ce rapport inclut les modifications effectuées dans le registre Windows, le système de fichiers, les interactions avec le système d'exploitation et les autres processus. Un enregistrement de tout le trafic réseau généré est aussi produit.

Face un logiciel suspect non reconnu par l'antivirus local, la première étape consiste à le soumettre à VirusTotal pour savoir s'il n'a pas déjà été analysé et répertorié comme logiciel malveillant. Dans la négative, il est intéressant de le soumettre à Anubis pour déterminer ce qu'il fait.

VirusTotal : analyse antivirus de logiciel en ligne

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 15/04/10
  • Correction mineure : 05/07/10
Mots-clés

VirusTotal : analyse antivirus de logiciel en ligne

VirusTotal est un service qui analyse les fichiers suspects et facilite la détection rapide des virus, vers, chevaux de Troie et autres logiciels malveillants reconnus par les moteurs antivirus.
VirusTotal dispose de la plupart des antivirus présents sur le marché.

Face un logiciel suspect non reconnu par l'antivirus local, la première étape consiste à le soumettre à VirusTotal pour savoir s'il n'a pas déjà été analysé et répertorié comme logiciel malveillant. Dans la négative, il est intéressant de le soumettre à Anubis pour déterminer ce qu'il fait.

Les services de validation (Web) offerts par le W3C

Fiche ressource Article, événement, site web...
  • Création ou MAJ importante : 26/03/10
  • Correction mineure : 30/11/10
Mots-clés

Les services de validation (Web) offerts par le W3C

Le W3C (World Wide Web Consortium) propose plusieurs outils de tests et de validation de documents en ligne (au format HTML, XHTML, RSS, RDF...). Ils sont destinés aux développeurs web et aux webmestres. Selon les outils il est possible de tester un document avec son URL, en le téléchargeant (upload), ou par copier-coller de code source.

Les outils proposés :

  • MarkUp Validator : permet de valider des documents au format HTML, XHTML, SMIL, MathML, etc.
  • CSS Validator : permet de valider les feuilles de style CSS ou les documents contenant des CSS
  • Feed Validation Service : permet de valider des flux au format RSS et ATOM.
  • Link Checker : permet de vérifier la validité des liens hypertextes d'une page web ou de tout un site.
  • W3C mobileOK Checker : permet de connaître le niveau de compatibilité d'un document web avec un terminal mobile. C'est notamment utile si l'on souhaite créer des pages web plus facilement accessibles aux téléphones mobiles.
  • Semantic Extractor : extrait des informations d'un document au format HTML en analysant le code sémantique. Cela permet par exemple de vérifier qu'avec une structure de document riche du point de vue sémantique, on peut générer facilement un sommaire ou un index d'abréviations.
  • RDF Validator : permet de valider et de visualiser des documents au format RDF. Il est notamment possible d'avoir une représentation graphique des triples.

Valider ses documents et son code permet d'assurer une meilleure interopérabilité et pérennité aux contenus mis en ligne.

Une partie de ces outils de validation est accessible dans l'extension de Firefox Web Developer.

Syndiquer le contenu